En Turquie, une journaliste a confondu un bout de papier sur lequel étaient écrits des codes de triche de GTA 4 avec un message codé de l'armée. Une anecdote amusante mais malvenue dans un contexte tendu.

En Turquie, la situation est plus que tendue. Après le coup d’État manqué, le président Recep Tayyip Erdogan a renforcé sa poigne de fer sur le pays. À l’Est, on assiste à une escalde entre les forces du régime et le parti kurde indépendantiste.

Dans ce climat extrêmement sensible, une journaliste TV a cru mettre la main sur un document très secret en le présentant comme un message codé qui aurait été utilisé par l’armée. Sauf qu’un gros plan sur ledit document révèle qu’il s’agit en réalité de codes de triche pour le jeu GTA 4.

téléchargement (1)

Comme l’indique The Next Web, les propos de la reporter peuvent être traduits de la façon suivante : « voici comment ils communiquent en secret. Même s’il est écrit « triche », vie et armes, vie et armure, météo, ce sont les codes qui ont été utilisés durant le coup d’État ».

Or sur le papier qu’elle montre à l’écran, on peut lire en turc les éléments suivants :

GTA IV

Triche

I/ Santé et armes

II/ Santé et armures

L’anecdote a de quoi faire sourire et d’aucuns n’hésiteront pas à se moquer de l’erreur grossière de la journaliste. L’affaire permet en tout cas de montrer l’importance de la vérification des ses informations, surtout dans une période de crise. Le caractère sensible de l’actualité requiert plus que jamais une grande rigueur professionnelle. Et, du côté des spectateurs, de la nécessité de conserver un esprit critique.

Dans le cas contraire, on peut se retrouver avec d’énormes bêtises énoncées comme des vérités incontestables. En 2010 par exemple, dans l’émission C dans l’air, Roland Jacquard, qui se présente comme un « spécialiste du terrorisme » avait mis en garde contre un « manuel donné aux cadres d’Al-Quaïda ». Il avait alors brandi un document devant la caméra. Après recherche, il s’était avéré qu’il s’agissait seulement d’un manuel de C++.

Ce n’est pas la première fois qu’un jeu vidéo est impliqué dans une erreur journalistique sur un sujet qui n’a, a priori, rien à voir. En 2013, dans le cadre d’un reportage sur la Syrie, la chaîne danoise TV2 avait illustré le sujet avec des images tirées d’Assassin’s Creed. Bien que les graphismes du jeu soient très réussis, les réalisateurs du journal télévisé auraient pu facilement éviter cette erreur.

Danemark-bidon-530x293

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos