Une application installée sur Chrome par environ 2 500 internautes leur permettait d'identifier immédiatement des personnalités juives dans les noms affichés sur les pages Web.

Son nom était d’apparence anodine. Bénéficiant d’une note de 5/5 de la part de ses utilisateurs, l’application « Coincidence Detector » était décrite sur le Chrome Web Store comme une extension de Chrome pouvant servir à « vous aider à identifier des coïncidences totales sur qui a été impliqué dans certains mouvements politiques et empires médiatiques ». En réalité, comme l’a démontré une enquête de Mic, il s’agissait d’une extension conçue par et pour des antisémites.

L’extension, qui a depuis été déréférencée par Google, mettait en évidence sur les pages Web les noms de personnalités juives, ou supposées juives, dans le but supposé d’en constater la représentation importante dans les médias et les cercles de pouvoir. Pour ce faire, elle disposait d’une base de données centralisée de près de 9 000 noms, qui étaient alors entourés par de multiples parenthèses chaque fois qu’ils apparaissaient sur une page Web, pour bien signaler qu’il s’agit d’un Juif, ou d’un Juif supposé.

coincidence-detector

Par exemple, les noms de famille Cohen ou Rosenberg étaient réécrits pour apparaître comme (((Cohen))) et (((Rosenberg))). Les utilisateurs pouvaient eux-mêmes soumettre de nouveaux noms à ajouter à la liste, en utilisant les commentaires de l’application, et viser des noms complets comme Carl Icahn ou Michael Bloomberg.

L’application avait été uploadée par un utilisateur anonyme du nom de « altrightmedia », en référence à un mouvement conservateur de droite. Elle semble avoir relativement bien circulé jusque là à l’abri des regards puisque selon les statistiques affichées par le Chrome Web Store, l’application aurait été installée par plus de 2 500 utilisateurs, dont beaucoup se félicitaient de son efficacité.

satisfactions

Coincidence Detector a été supprimée par Google mais si l’on en croit le descriptif encore visible sur les pages de résultats de Google, son développeur s’était d’abord félicité du reportage de Mic, et de la publicité offerte à l’application :

coincidence-detector-google

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés