Microsoft dépose un brevet pour un slider et se voit félicité pour sa stupidité par l’Electronic Frontier Foundation.

Et une statuette virtuelle pour Microsoft, une ! Comme tous les mois, l’Electronic Frontier Foundation, équivalent américain de notre Quadrature du Net, a fait un petit tour des brevets déposés ici et là par les entreprises et fait un top des plus absurdes. Celui qui a triomphé en décembre a été déposé par Microsoft. Accrcohez-vous bien, car vous risquez de prendre toute la puissance de la protection de l’innovation et l’avancement de l’espèce humaine dans la figure : il s’agit d’un slider qui va d’un signe + vers un signe -.

microsoft_slider-640x149

Oui, cela signifie que si vous souhaitez implémenter un outil qui permet de zoomer quelque part sur la zone active d’un logiciel (il peut s’agir d’un texte, d’une photo, d’un plan…), vous serez en train de bafouer la propriété intellectuelle de Microsoft. À vous d’imaginer une solution plus efficace qu’un curseur qui va de gauche à droite sur une ligne pour réaliser la même opération. Les brevets de ce genre sont une plaie pour la création et montrent les limites de ce système, mais ce sont eux, entre autres, qui permettent à Lionel Maurel et Thomas Fourmeux d’écrire chaque semaine les fameux Copyright Madness. Alors merci Microsoft !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés