Il y a trois ans, France Télécom et sa filiale Orange avaient secoué le petit monde bien huilé de l’industrie du disque en gagnant le droit exclusif de proposer en avant-première l’album « Confessions on a Dance Floor » de Madonna à leurs abonnés. C’était une première qui avait mis rouge de rage VirginMega, au point que la plateforme de musique en ligne était passée outre l’exclusivité accordée à l’opérateur et s’était permise de vendre en toute illégalité le titre phare, Hung Up, auprès de ses clients. Par la suite, VirginMega a été condamné en justice.

Il faudra donc s’y faire, alors que le bon sens dans la lutte contre le piratage serait de multiplier la présence des albums dans toutes les offres légales possibles, l’exclusivité est un atout de communication trop important pour les opérateurs pour être abandonnée sur l’autel de la chasse aux pirates. Cette année, pour le 11ème et dernier album de Madonna sous le label Warner Music Group, c’est Vodafone (présent en France à travers SFR ) qui a remporté l’exclusivité de la diffusion de « Hard Candy » au détriment d’Orange.

Alors que l’album doit sortir dans les bacs le 28 avril, l’opérateur proposera à ses abonnés de découvrir à partir du 21 avril un total de 7 morceaux tirés de Hard Candy, qui seront diffusés tour à tour sur le portail mobile de Vodafone. Chaque jour pendant la semaine précédent la sortie officielle de l’albums, les fans de Madonna pourront se rendre sur le mini site de Madonna et acheter un titre de l’album, qui ne restera disponible que pendant 24H. Dans plusieurs pays dont l’Espagne, le Portugal, l’Allemagne et la Belgique, les abonnés de Vodafone peuvent en plus télécharger le nouveau single « 4 Minutes« , dès aujourd’hui. Par ailleurs, le mini site Madonna du portail Vodafone Live ! proposera des contenus supplémentaires comme des sonneries, ringback tones et sonneries SMS.

Avec cette même stratégie numérique sur Confessions on a dance floor, Warner était parvenu à hisser Madonna à la première place de l’ensemble des hit parades : single, album, téléchargement de singles et sonneries de téléphone mobile. La maison de disques, qui a perdu son artiste vedette au profit de Live Nation, espère bien renouveler l’exploit cette année avec le dernier album qui portera son label.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés