Mea culpa. A la sortie de Blubster 2.5, nous n'avions relevé pour seules et uniques améliorations qu'un changement esthétique dans l'interface et la présence d'un nouveau filtrage des recherches. C'était une grave erreur, puisque le communiqué officiel nous apprend que le nouveau Blubster garantit l'anonymat de ses utilisateurs !

Selon le communiqué publié hier par Optisoft, leur logiciel Blubster 2.5 serait sorti dans l’objectif de lutter contre les intentions de la RIAA et de la MPAA d’entraver la vie privée des utilisateurs et de monopoliser le contrôle du contenu des réseaux P2P. Une sorte de version syndicaliste de ce logiciel qui permet de télécharger des milliers de morceaux de musique au format MP3 ou OGG.

Du coup, en réaction à la décision de justice américaine qui a contraint le fournisseur d’accès Verizon à dévoiler l’identité d’abonnés présumés pirates, Blubster 2.5 serait basé sur un nouveau moteur « sécurisé, décentralisé, qui fournit aux utilisateurs des comptes privés, anonymes« .

« Si d’autres moyens de délivrer des fichiers multimédia pouvaient être comparés à un système postal avec un expéditeur et un destinataire identifiable, alors le réseau propriétaire de Blubster MP2P pourrait être comparé au lancement d’une bouteille à la mer. Le message ira peut-être à sa destination, mais personne ne connaît le chemin parcouru dans son séjour, ni ce que contient chaque bouteille« . Dixit Pablo Soto, créateur du réseau MP2P, qui compte aujoud’hui Blubster, Piolet, et bientôt RockItNet.

Concrètement la différence n’est pas visible sur le client, où le pseudonyme des utilisateurs est toujours clairement indiqué. Mais les transmissions de données sont elles sans doute cryptées pour en empêcher la traçabilité. Une fonction qui a donc de quoi séduire bon nombre d’amateurs…

Mise à jour :

Comme nous le redoutions en ne voyant rien de parlant sur le client, ce qu’a confirmé notre spécialiste MP2P Todd Terry, il semble que tout ceci ne soit qu’un effet d’annonce à la limite de la publicité mensongère. Le jet de bouteille à la mer serait en fait expliqué par le seul usage du protocole UDP (qui ne demande pas de suivi des paquets envoyés) lors des connexions et recherches, ce qui est loin, très loin, de garantir le moindre anonymat.

Nous retirons donc notre mea culpa, sauf à ce que Blubster nous prouve la réelle sécurité et confidentialité de son protocole.

Site Officiel :

www.blubster.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés