C'est bien sûr, rétrospectivement, à glacer le sang. L'auteur d'une fusillade qui a éclaté mercredi dans un établissement secondaire de Tuusula, en Finlande, qui a fait au moins 7 mort, a publié plusieurs vidéos d'avertissement sur YouTube avant de passer à l'acte. Il avait même déjà créé un compte banni par le site...

Le bilan officiel n’est pas encore connu, mais alors que la presse avait d’abord évoqué le nombre de 3 morts, c’est finalement au moins 7 personnes qui seraient décédées mercredi matin des suites d’une fusillade au collège de Jokela à Tuusla, à une quarantaine de kilomètres au nord-est d’Helsinki. Le tueur, un jeune homme de 18 ans, avait prévenu de ses actions peu avant le drame dans une vidéo postée sur Youtube, intitulée « Jokela High School Massacre ». Elle y montre une image du collège sur fond de hard-rock, puis le tueur présumé visant la caméra de son révolver sous deux positions différentes.

La vidéo a depuis été retirée de YouTube, mais une autre vidéo circule qui montre le tueur en plein entraînement de tir dans les sous-bois finlandais :

Le cache Google de la page YouTube du tueur, « Sturmgeist89« , laisse peu de doute sur la nature profondémment déséquilibrée du meurtrier. Son avatar le montre caché derrière son arme à feu, et les vidéos postées sont toutes à la gloire du régime nazi et de certains tueurs. Il s’y décrit comme un « existentialiste cynique, un humaniste anti-humain, un social-darwiniste antisocial, un idéaliste réaliste, et un athéiste croyant« . « Plus vite les humains seront rayés de la surface de la Terre, mieux ça sera… personne ne devrait rester en vie« , écrit-il dans son profil.

« La vie n’est qu’une coïncidence, le résultat d’un long processus de l’évolution. […] Ce qu’il y a de mieux dans la vie ? C’est qu’elle a une fin« .

« La vie humaine n’est pas sacrée. La mort n’est pas une tragédie, elle arrive tout le temps dans la nature entre les différentes espèces« , ajoute le tueur. « Toutes les vies humaines ne sont pas importantes ou bonnes à sauver. Parfois j’ai l’impression qu’aucune ne mérite vraiment la vie« .

« J’en suis arrivé au point où je ne ressens que de la haine pour l’humanité et la race humaine« .

Ca n’est pas le premier profil que se crée « Eric », le tueur présumé de Jokela. Google a déjà supprimé par le passé un premier compte, « NaturalSelector89« , tout aussi rempli de haine et de violence. Il y prônait la « solution finale » pour la race humaine tout entière.

Sans doute Google devra-t-il expliquer ce qui l’a précisemment amené à fermer ce compte-là, et à prévenir ou non les autorités finlandaises du caractère manifestement violent et dangereux de cet individu. Faut-il que les sites internet qui remarquent un tel comportement aggressif le signalent aux autorités, ou doivent-ils se contenter de supprimer leur compte ? Dites-nous votre avis.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés