Le blog MP3 connaît un essor indéniable depuis plusieurs années, à tel point qu'il viendrait presque faire contrepoids à la presse traditionnelle. Face à leur profusion, The Hype Machine se fixe pour mission de les répertorier, en offrant un espèce de lecteur de flux avec radio streaming intégrée. Une initiative qui méritait d'être soulignée car elle pourrait bien constituer un système bien plus efficace que les

La première génération de presse musicale sur Internet fut ce que l’on appela communément le « webzine », une transposition de la presse traditionnelle version Web reprenant plus ou moins la même trame, mais adaptée à ce nouveau support dématérialisé et trouvant parfois d’autres fonctions connexes. Si l’on devait définir une deuxième génération, elle prendrait alors sûrement la forme des « blogs MP3 ». Des auditeurs comme vous et moi y font partager leur passion, en mettant en ligne des morceaux streaming (ou parfois même des vidéos, à l’image de Cliptip) souvent flanqués d’un petit billet. Si la légalité du procédé n’est pas certaine, les maisons de disque, qui ont tout de suite perçu leur potentiel promotionnel, les ont toujours tolérés.

Aujourd’hui, les blogs MP3 proposent une solution alternative à la presse qui, plutôt que de constituer une simple transition du papier au numérique, offrent une plus grande interactivité par le fait de proposer des titres en écoute. L’auditeur est devenu plus exigeant, et ne veut plus, sur Internet, se contenter de lire un article mais aussi pouvoir en écouter l’objet, ce qui fait le succès des blogs MP3.

Face à l’essor de ce type de site, Anthony Volodkin, un passionné, a lancé The Hype Machine. Depuis 2005, son système recense à la manière d’un lecteur de flux RSS un maximum de blogs MP3 mais il va plus loin encore. En effet, son interface est spécialement conçue pour recueillir les morceaux, qu’il est possible d’écouter en streaming, d’acheter sur Amazon ou iTunes, ou de lire la chronique qui lui est liée.

Une autre façon de découvrir

Dans un interview accordé à Wired, Volodkin prétend que The Hype Machine favorise bien mieux la découverte que les sites de recommandation musicale : « Bien sûr, j’aime bien ces types, et Lastfm est remarquable. Mais l’expérience de découverte, quand les gens trouvent une musique nouvelle, est si complexe. C’est pourquoi je trouve que Hype Machine constitue un complément à Pandora ou Lastfm. Il accroît l’espace… »

The Hype Machine est un peu le compromis entre une webradio et un blog MP3 puisque son lecteur intégré peut diffuser en continu une playlist des morceaux digérés par le site. Un moteur de recherche permet même de repérer les billets et MP3 portant sur un artiste en particulier. Ces deux dernières fonctions le rapprochent donc de systèmes à la Radio.blog.club, mais si ce dernier avait connu quelques déboires avec la Sacem, The Hype Machine est loin de s’attirer les foudres de l’industrie du disque. En deux ans d’existence, les quatre ou cinq plaintes que son fondateur a pu recevoir concernaient des demandes de suppression d’un morceau en particulier pour diverses raison, comme la mauvaise qualité par exemple.

Bref, le blog MP3 est un phénomène très intéressant car il permet d’écouter des morceaux en streaming sans, pour une fois, hérisser le poil des ayant droit ou les pousser à venir réclamer une quelconque rémunération. Il fait aussi tomber la notion de magazine et de journaliste dans la mesure où ils constituent des pages plus intimes, souvent liées à une seule ou deux trois personnes qui y font montre d’un goût particulier fortement mis en avant.

La solution parfaite ?

Au final, tout le monde y trouve son compte. L’auditeur peut accéder à une source très spécialisée et s’attacher au goût que certains y développent. Il peut parfois y trouver de petites perles, ou des morceaux rares d’un artiste qu’il n’aurait peut être pas eu l’occasion de découvrir, par exemple, avec les ttp://www.numerama.com/dossier4954_Services_de_recommandation_musicale_le_MEGA_dossier.html »>sites de recommandation. Le bloggeur peut gagner en liberté puisque le blog MP3 possède moins de contraintes qu’un webzine. Enfin, les maisons de disque disposent d’un nouveau réseau promotionnel qu’elles n’ont même pas besoin d’alimenter en envois de disques puisque les bloggeurs font de la recherche active (et non réceptive) de musique.

La Hype Machine développée par Volodkin vient donc puiser dans cette source intarissable de fouilleurs et pallie par la même occasion son principal « défaut », si on peut dire, qui résidait dans le fait d’avoir une telle prolifération de ce genre de sites qu’il devenait difficile de s’y retrouver.

Si son contenu est majoritairement anglophone, on peut parfois y trouver quelques posts en français, et sachant que notre pays constitue la nation du blog, on ne peut qu’espérer qu’une telle initiative puisse un jour voir son équivalent dans la langue de Molière.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés