Selon la Fondation Luigi Einaudi, dont les chiffres sont rapportés par Zeropaid, 51 % des internautes italiens adeptes de l’échange de fichiers utiliseraient eMule, contre seulement 3 % pour BitTorrent ! Les trois quarts des personnes interrogées disent avoir déjà téléchargé des fichiers illégalement grâce à des outils Peer-to-Peer.

Dans le détail, parmi les 77 % qui disent avoir téléchargé de la musique sur les réseaux P2P, 51 % disent utiliser eMule, 25 % WinMX, 13 % Kazaa (tout de même), et 2,7 % seulement pour BitTorrent. Cette présence encore forte de Kazaa et la quasi absence de BitTorrent sont des plus étrange, tandis que la dominance d’eMule dans la botte européenne est le reflet d’une longue histoire d’amour entre les Italiens et le réseau eDonkey. Avec les Espagnols, les Français et les Allemands, ils forment depuis longtemps le noyau dur de la communauté eDonkey/eMule dans le monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés