Le gestionnaire de mots de passe Dashlane annonce la mise à jour de son application pour iOS. Celle-ci inclut désormais deux fonctionnalités : le partage des mots de passe et le contact en cas d'urgence. Ces options figurent déjà sur Android et Windows.

Ce sont des fonctionnalités qui existaient déjà dans le logiciel de base, mais qui sont désormais disponibles pour les terminaux iOS (iPhone et iPad). La société Dashlane, qui édite un gestionnaire de mots de passe du même nom, propose depuis ce lundi une mise à jour ajoutant le partage des mots de passe d'une part et le contact en cas d'urgence d'autre part.

Concrètement, le partage des mots de passe a un intérêt lorsque plusieurs personnes ont accès à une même ressource protégée, par exemple dans un contexte professionnel. Au lieu de transférer en clair le code d'accès par SMS ou e-mail, l'option offre la possibilité de l'envoyer de façon plus sûre, de le mettre à jour à tout moment et de déterminer le niveau des permissions pour chaque usager.

Quant au contact en cas d'urgence, il "permet d’accorder un accès limité à ses mots de passe à un ami proche, à un collègue ou à un membre de la famille". L'usager indique par avance ses contacts de confiance et, pour chacun d'entre eux, il définit à quoi ils peuvent avoir accès. Cet accès ne sera activé que si aucune activité provenant de l'usager légitime n'est détectée par Dashlane d'un délai qu'il faudra définir.

UTILISER UN GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE ?

Le piratage récent de LastPass l'a montré. Il peut sembler risqué de s'en remettre à un tiers pour la sauvegarde de ses mots de passe. Même s'il n'est pas démontré que l'attaque ayant visé LastPass a permis d'exposer les données les plus sensibles des usagers, du fait des nombreuses mesures de protection déployées pour parer à ce genre d'éventualité, le risque zéro n'existe pas.

Malgré cette menace qui demeure en toile de fond, les gestionnaires de mots de passe ont une utilité certaine. Ils permettent aux internautes de répondre aux injonctions permanentes et contradictoires dont ils font l'objet : en effet, ces derniers doivent créer des mots de passe les plus complexes possibles, sans jamais utiliser deux fois le même. Et gare celui qui les note sur un bout de papier !

Lorsque l'on sait le nombre moyen de sites que peut fréquenter un internaute, la mémorisation de la totalité de ses mots de passe relève de l'exploit (à moins d'imaginer une astuce mnémotechnique pour créer et retenir des codes adaptés à chaque service). En définitive, aucune solution n'est vraiment parfaite et ce sera à l'usager de déterminer si les avantages d'un gestionnaire surpassent ses inconvénients.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés