The Times Online affirme ce matin que Edgar Bronfman, le président de Warner Music Group, a rencontré à Londres certains des plus gros investisseurs d’EMI, pour les convaincre des bénéfices d’une fusion entre les deux groupes. Warner a confirmé la visite en Grande-Bretagne, sans entrer dans les détails. L’information est surprenante puisque EMI semblait avoir abandonné l’idée d’une fusion avec le groupe américain depuis que le tribunal de première instance des Communautés européennes a mis un coup d’arrêt à la fusion entre Sony et BMG.
Une décision de la Commission Européenne sur les conséquences du jugement n’est pas attendue avant l’année prochaine. En cas de fusions prononcées pour Sony-BMG et Warner-EMI, il n’y aurait plus que trois groupes à se partager plus de 85 % du marché mondial de la musique dans le monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés