Yahoo prévoit de lancer son propre assistant personnel en fouillant dans quelques vingt ans d'archives de messages personnels stockés dans ses serveurs pour mieux comprendre la personnalité de chaque utilisateur, et s'adapter à ses désirs.

Selon des informations de Business Insider, Yahoo développerait actuellement une application baptisée Index, dont le descriptif ressemble fort à ce que fait Google Now avec les informations glanées notamment sur Gmail. L'application, qui compose l'une des briques de la stratégie mise en place par Marissa Mayer pour reconquérir par le mobile le marché de la recherche dominé par Google, fouillera dans le contenu des e-mails pour en apprendre autant que possible sur les centres d'intérêts et les activités des utilisateurs des messageries Yahoo, et alimenter ainsi un assistant personnel à la Siri ou Cortana.

Le projet est dirigé par Jeff Bonforte et Peter Monaco, qui étaient respectivement directeur général et directeur technique de Xobni ("inbox" à l'envers), une start-up fondée en 2006 pour extraire des statistiques dans l'utilisation de la messagerie Microsoft Outlook

Pour concurrencer Google Now, Yahoo mise sur son ancienneté, qui lui offre un avantage statistique pour mieux cerner la personnalité des internautes. "Les utilisateurs de Gmail n'ont leur compte que depuis 10 ans", explique une source anonyme à Business Insider. "Yahoo a beaucoup de comptes qui remontent à 20 ans. A l'époque les gens avaient l'habitude de s'envoyer beaucoup d'e-mails à eux-mêmes, pour stocker des choses. Faire remonter de façon utile ce type de données est excitant".

Comme Google Now, Yahoo Index sondera donc le contenu des messageries pour découvrir si vous êtes fans d'une équipe de foot, et afficher automatiquement leurs derniers résultats ou actualités. Si vous réservez un billet d'avion avec un départ de Charles de Gaulle, l'application de recherche saura que si vous recherchez "Charles de Gaule", c'est certainement pour avoir des informations sur l'accès à l'aéroport, et non sur l'ancien président français. Etc., etc.

Yahoo espère ainsi fournir un assistant personnel particulièrement efficace à ses utilisateurs, et faire de cet assistant la passerelle naturelle vers un nouveau moteur de recherche entièrement concentré sur le mobile. C'est sans doute aussi l'une des raisons des préparatifs de divorce d'avec Microsoft Bing.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés