Largement anticipé par les observateurs, le service de vidéo à la demande (VOD) de l'Américain Amazon se dévoile quelques jours avant l'iTunes Movie Store d'Apple, attendu mardi prochain. Mais malgré un beau catalogue, Amazon ne parvient pas à bousculer le marché.

On pouvait attendre d’Amazon qu’il bouscule les habitudes avec Amazon Unbox, son service de vidéo à la demande (VOD) dévoilé jeudi. On pourra encore attendre. Sorti quelques jours avant l’annonce attendue mardi de l’ouverture d’un service de VOD sur l’iTunes d’Apple, Amazon lance un service de téléchargement payant de programmes TV et de films avec dès la sortie les catalogues de 30 studios. Mais le modèle économique est très classique. Comme tous les services du genre (ou presque), aucune gravure n’est possible, même lorsque l’on « achète » le film via un fichier à télécharger. Amazon se repose sur le DRM Windows Media de Microsoft, pour satisfaire les desiderata des studios.

Le marchand américain tente alors de se rattraper sur la qualité. Il annonce que son service Unbox offre une qualité vidéo triplement supérieure à celle des services existants, avec des vidéos encodées par le codec VC-1 Avanced Profile avec un débit de 2,5 Mbps. Chaque téléchargement est également accompagné d’un fichier adapté aux baladeurs vidéo compatibles Windows Media (ce qui n’est pas le cas de l’iPod).

Les films seront vendus entre 7,99 $ et 14,99 $, et les séries TV au prix classique de 1,99 $ par épisode. Il sera possible de louer un film pour 3,99 $.

Mais le service séduira surtout pour son catalogue. Amazon a réuni les films de la plupart des majors hollywoodiennes (20th Century Fox, Paramount, Sony Pictures Home Entertainment, Universal Pictures, Warner Bros. Entertainment, Lionsgate et Metro-Goldwyn-Mayer Studios), à l’exception notable de Disney. Hasard ou non – et notre petit doigt nous dit que ça n’en est pas un, la firme de Mickey a aujourd’hui pour principal actionnaire privé Steve Jobs, le patron d’Apple. Selon les rumeurs, Amazon aurait fait pression sur les studios pour qu’ils ne signent pas avec Apple, et le service vidéo d’iTunes aurait donc pour seul partenaire hollywoodien… Disney. Réponse mardi.

Le service d’Amazon compte également un grand nombre de réseaux de télévision comme CBS, Fox, A&E, Discovery, Comedy Central ou Nickelodeon, mais pas ABC qui appartient à Disney. Amazon Unbox ouvre ainsi avec l’absence notable de hits comme Lost ou Desperate Housewives, deux productions ABC.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés