L'information est passée inaperçue, et nous n'avons trouvé aucune photographie ni aucun récit de l'événement, en dehors de ce qu'en racontait mercredi Le Figaro. Un an et demi après avoir été promue Officier de la Légion d'Honneur sur décret du président François Hollande, l'ancienne ministre de la culture Christine Albanel a reçu mardi soir sa décoration, remise par Alain Juppé dans un lieu symbolique cher aux chiraquiens : le Musée du Quai Branly.

Faisant de sa remise de la Légion d'Honneur une véritable réunion informelle d'un comité de soutien à la candidature du maire de Bordeaux pour les présidentielles de 2017, Christine Albanel a profité de cette déclaration pour dire qu'elle souhaitait "qu'Alain Juppé joue un rôle important dans l'avenir et même le plus important".

Celle qui avait porté la loi Hadopi à la demande de Nicolas Sarkozy, en mélangeant mauvaise foi et basses manoeuvres dans la défense de son projet de loi, avait ensuite quitté la vie politique pour rejoindre le groupe Orange, où elle exerce toujours des fonctions de direction. A cette occasion elle décidait — hélas en toute légalité — de ne pas respecter les interdictions pénales de pantouflage qui s'imposent aux membres des cabinets ministériels, mais pas aux ministres eux-mêmes.

(photo : CC Richard Ying)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés