Le mois dernier, nous rapportions que l'Agence spatiale européenne (ESA) avait entrepris une correction de l'orbite de l'un des deux satellites Galileo dont le lancement avait en partie échoué, suite à un problème de gel de carburant. Dans un communiqué, l'ESA a annoncé le succès total de l'opération qui permet désormais d'exploiter les signaux de ce satellite. L'orbite corrigée reste très différente de celle initialement projetée, mais elle permet l'utilisation du satellite pour le positionnement.

Onze manoeuvres ont été nécessaires pour déplacer l'engin spatial sur l'orbite voulue, ce qui est particulièrement délicat puisque rien (ou quasiment rien) dans l'espace ne freine les objets en mouvement. Les tests de réception continue du signal réalisés depuis le 29 novembre ont été conduits avec succès, avec une qualité du signal "bonne et en ligne avec les attentes".

Cette première opération ayant réussi, l'ESA devrait bientôt réaliser le même type de correction d'orbite avec le deuxième satellite actuellement inexploitable. La constellation Galileo comptera alors six satellites, et permettra la première utilisation du GPS européen.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés