Niklas Zennstrom et Janus Friis, les deux danois responsables à l'origine de Kazaa et de Skype, auraient comme nouveau projet une plate-forme de distribution vidéo en peer-to-peer. Mais au vu des parcours des deux hommes, l'ambition est sans doute plus grande qu'il n'y paraît.

Ils sont devenus inséparables lorsqu’ils se sont rencontrés dans les bureaux de Tele2, à l’époque où l’opérateur télécom ne comptait encore qu’une petite vingtaine d’employés et n’était pas le géant qu’il est aujourd’hui. Ensemble, Niklas Zennstrom et Janus Friis ont multiplié les start-ups à succès. D’abord ils ont créé Get2net, un FAI danois, puis Everyday.com, un portail qui a eu son heure de gloire lors de la bulle internet. C’est alors qu’ils ont fondé Kazaa, le premier réseau P2P grand public qu’ils revendent très vite à l’australien Sharman Networks, non sans fonder d’abord AltNet, une société chargée de distribuer des contenus légaux sur Kazaa, et Joltid, une société spécialisée dans l’optimisation du traffic relatif au P2P pour les fournisseurs d’accès à Internet.

Mais leur plus gros coup a sans aucun doute été Skype, la solution de téléphonie sur IP basée sur une architecture P2P. Friis et Zennstrom ont monté Skype en 2003 et immédiatement le logiciel a connu un succès sans précédent. Skype compte aujourd’hui plus de 75 millions d’utilisateurs et eBay l’a racheté pour la coquette somme de 2,6 milliards de dollars, à laquelle s’ajouteront 1,5 milliards de dollars de prime d’ici 2009. De quoi s’offrir une belle retraite.

Mais les deux hommes se sentent trop jeunes pour arrêter une si belle carrière. BusinessWeek raconte ainsi qu’ils sont donc déjà en train de mettre au point un nouveau projet, baptisé « The Venice Project ». Il s’agit d’un « logiciel pour la distribution d’émissions de télévision et d’autres formes de vidéos sur le web« , rapporte l’hebdomadaire selon des sources proches des deux comparses. Puisqu’ils travaillent encore sur Skype, Janus Friis et Niklas Zennstrom confient l’essentiel du projet à des équipes de développeurs et de commerciaux répartis dans une demi-douzaine de villes (oui, six) à travers le monde, dont New York, Londres et bien sûr, Venise.

« Bien que la nature exacte de leur business model n’est pas très clair, ils parlent avec toutes les chaînes de télévision des environs, selon une personne familière du dossier« , rapporte BusinessWeek. Les créateurs de Skype et de Kazaa voient évidemment les choses en grand et « l’idée est de devenir une société de distribution de télévision dominante de l’ère de l’internet, tout comme des sociétés comme Comcast ont dominé la distribution de la télévision à l’ère du câble« . La comparaison n’est pas modeste, Comcast étant tout simplement le plus grand câblo-opérateur des Etats-Unis.

Même si rien n’est encore sûr, eBay pourrait investir dans cette nouvelle chevauchée des entrepreneurs danois. Le marchand semble en tout cas encourager l’initiative.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés