HitchBot, le robot-autostoppeur conçu pour tester les interactions entre la machine et l'humanité, a bien traversé le Canada, sain et sauf (ou presque).

Oui, le robot peut avoir confiance dans l'Homme ! HitchBot, le robot auto-stoppeur imaginé par des chercheurs canadiens pour tester la bonté de l'humanité face aux machines, a bien réussi à traverser le Canada d'un océan à un autre, sur plus de 6 000 km. Dépendant exclusivement du bon-vouloir des voyageurs qui devaient le recueillir, le recharger sur leur allume-cigare et tenter de discuter avec lui (grâce à son moteur d'intelligence artificielle et sa base de connaissances tirées de Wikipedia), HitchBot est arrivé ce vendredi à Victoria, moins d'un mois après son départ de Halifax.

Pendant son trajet, HitchBot a été recueilli par de nombreux internautes qui se sont transmis le robot de main en main, non sans avoir pris de nombreuses photos qui composent un album de voyage unique en son genre. Loin de se contenter de faire de la route, le robot a pu visiter des parcs naturels, s'inviter à un mariage, participer à une balade en bateau, s'accouder à des bars ou jouer les stars imprévues sur la scène de spectacles ou de conférences. 

Lors de son arrivée à Victoria, le robot était globalement en bon état. Seul un bras mécanique ne fonctionnait plus, et le plastique de sa tête était légèrement fêlé. Il est désormais couvert de messages laissés par ses amis de passage.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés