Windows 8 est-il une "menace potentielle" ? C'est le message qu'a relayé CCTV, le principal réseau de télévision publique en Chine, dans un reportage. Une diffusion qui fait suite à la décision du gouvernement d'interdire l'usage de l'O.S. dans l'administration.

À la différence des autres pays, la Chine a décidé d'interdire l'usage de Windows 8 dans son administration. Les autorités n'ont guère été bavardes sur les raisons qui les ont amenées à bloquer la propagation du dernier système d'exploitation de Microsoft dans son appareil d'État, mais un faisceau d'indices laisse à penser que cette décision a été prise sur un fondement sécuritaire.

Cette hypothèse a récemment été renforcée lors d'un reportage diffusé par la télévision centrale de Chine (CCTV) et dont les grandes lignes ont été rapportées par ZDNet.

Dans celui-ci, un universitaire de la faculté nationale en ingénierie a expliqué que le système d'exploitation pourrait constituer une menace potentielle pour le pays dans la mesure où la plateforme permettrait de collecter des données personnelles récupérées ensuite par le gouvernement américain.

Évidemment, il convient de ne pas prendre pour argent comptant les informations relayées par CCTV, dans la mesure où le réseau de télévision publique est soumis à Pékin et ne pas avoir une indépendance éditoriale. Du fait des tensions régulières qui émaillent les relations sino-américaines, il n'est pas invraisemblable de penser que ce documentaire ait pu être conçu à des fins de propagandes.

Cela étant, il est vrai que les nombreux documents soustraits par Edward Snowden aux services secrets américains et publiés dans la presse ont révélé des accointances troublantes entre la NSA et Microsoft. En outre, il y a aussi eu la découverte dans Windows, en 1999, d'une variable au nom évocateur : _NSAKEY. Comment, dès lors, ne pas avoir des doutes sur les O.S. de la firme américaine ?

Les restrictions de Pékin concernant Windows 8 se limitent pour l'instant aux services publics. De façon générale, l'usage de cet O.S. dans l'Empire du Milieu est très restreint : à peine plus de 3 %, selon StatCounter. À l'inverse, Windows XP et 7 pèsent à eux deux presque la totalité du marché : plus de 42 % pour le premier et plus de 45 % pour le second.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés