Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 07 Mai 2014

Eric Walter (Hadopi) et Laurent Chemla ensemble contre la surrégulation

Deux hommes que tout semblait opposer, rassemblés pour défendre une même approche d'Internet. Membre du comité stratégique de la Quadrature du Net, Laurent Chemla a signé une tribune commune avec Eric Walter, secrétaire général de l'Hadopi. Leur message : accompagner la révolution induite par Internet plutôt que chercher à la contrôler par une illusoire régulation étatique.

C'est une association de plumes inattendue mais symbolique d'un rapprochement nécessaire à la défense de valeurs communes. Laurent Chemla (à gauche ci-dessus), co-fondateur du premier registrar français Gandi, militant de longue date de la protection des libertés sur Internet et membre du comité stratégique de la Quadrature du Net, a co-signé dans Libération une tribune avec Eric Walter, le secrétaire général de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi).

Le texte n'a été mis en ligne par Libération que dans son édition réservée aux abonnés, ce qui est totalement absurde s'agissant d'une tribune qui lui est offerte et qui vise être lue par le plus grand nombre. Mais fidèle à ses idées, Laurent Chemla en a lui-même diffusé une copie piratée sur Pastebin.

Ensemble, Eric Walter et Laurent Chemla dénoncent une forme de pessimisme ambiant et de renonciation au combat sur ce que serait en train de devenir un Internet dominé comme jamais par des plateformes centralisées (Google, Facebook, Twitter...) qui imposent leurs propres lois, et qu'il est extrêmement difficile de contourner.

"Nos nouveaux prédicateurs affirment que le futur appartiendra aux plus gros, à ceux qui auront la plus grande puissance de calcul, au détriment de tous les autres. Mais ce discours de peur, il a toujours été présent !", rappellent-ils. "Et ce même exact discours, qui est tenu de nos jours au sujet de Facebook et autres, s'est avéré toujours faux ! Et toujours plus faux au fur et à mesure qu'on a pris conscience que l'espace numérique n'était pas un espace fini, et que quelle que soit la place (démesurée) prise par les géants, il en restait encore toujours autant disponible pour les nouveaux entrants".

"Si on avait écouté ces Cassandre, Google n'aurait jamais existé. Ebay aurait dû prendre toute la place et le Bon Coin aucune. À quoi bon entreprendre et tenter d'innover quand on a aucune chance ?", demandent-ils.

"Une mutation achevée" à sauvegarder

Evoquant la diversité sans précédent des opinions qui s'expriment dans un monde ouvert où chacun peut ouvrir son blog ou diffuser ses vidéos, l'échec total des tentatives de censure à travers le monde (avec notamment le fameux effet Streisand), le succès des mobilisations citoyennes contre ACTA, ou encore les révolutions arabes, Laurent Chemla et Eric Walter estiment qu'il faut faire un bilan positif de ce qu'a apporté internet, qui ne pourra plus disparaître. "La mutation est achevée. Elle est irréversible, parce qu’elle a la puissance de la multitude".

Mais ils mettent en garde.

"Si nous avons une question à nous poser aujourd’hui, ce n’est certainement pas celle de savoir comment sont morts nos espoirs déchus. Ils ne le sont pas. C’est, bien au contraire, de chercher comment faire pour que ce bouillonnement créatif qu’Internet a fait naître soit mieux appuyé (...). L’histoire récente n’a pas manqué de législations nationales sur internet. Beaucoup pour protéger, peu pour en préserver les principes (tels que la neutralité), et encore moins pour y garantir les droits fondamentaux. C’est pourtant là qu’il est urgent de commencer".

Les deux co-auteurs que tout paraissait éloigner demandent, ensemble, "forts de nos expériences respectives", que le le législateur fasse preuve de "la plus grande prudence dans l’accumulation législative sur internet".

"Il est temps d’inventer. Nous avons besoin d’innovation institutionnelle face à l’innovation sociale et économique qui se répand grâce à internet".

Même si Eric Walter ne signe pas la tribune en tant que secrétaire général de l'Hadopi, il est difficile de ne pas y voir un rapprochement avec l'ambition du Gouvernement de confier au CSA des pouvoirs de régulation du Web, pour réguler Internet comme l'on régulait la télévision.

Publié par Guillaume Champeau, le 7 Mai 2014 à 10h00
 
21
Commentaires à propos de «Eric Walter (Hadopi) et Laurent Chemla ensemble contre la surrégulation»
Inscrit le 23/10/2009
122 messages publiés
La tribune est bien accessible pour les non abonnés de Libé
Inscrit le 23/10/2013
643 messages publiés
Putain ces vieux  , ils ont beau ne pas être pourris à l'image de ces 2 là, reste que leur cadre intellectuel est sacrément daté, connoté, et somme toute rabougri et récitant.

Le journal Libération naissait.
--> RIP, ouf bon débarras

la NSA réaliser ses rêves de big-brotherisation + surveillance des Etats
--> mais oui c'est ça, ne nous mouillons pas trop, hein, focus sur NSA et que NSA...  


le Parlement européen vient de s'engager en faveur de la neutralité du net suite encore à une mobilisation en ligne
--> des baffes pour cette phrase!

C’est pourquoi, citoyens, forts de nos expériences respectives, nous appelons le législateur à la plus grande prudence dans l’accumulation législative sur internet. Il est temps d’inventer. Nous avons besoin d’innovation institutionnelle
--> c'est ça, appelez... (ah les cons...!!!)

la devise républicaine française: liberté, égalité, fraternité
--> loooool ; Raiepublique is reality nowadays, rien ne sert de servir la messe, c'est même minable, il faut oser le réveil.



Ah putain ces vieux, ils ont beau ne pas être pourris à l'image de ces 2 là, reste que leur cadre intellectuel est sacrément daté, connoté, et somme toute rabougri et récitant.
Inscrit le 13/08/2010
7253 messages publiés
Rooo... pour le coup, tu devrais expliquer un peu mieux le détail de ta pensée.
Parce que franchement, ce texte est quand même une bouffée d'oxygène.
Peut-être provisoire, peut-être utopique, mais une bouffée d'oxygène quand même. On a la chance, en France, d'avoir des gens de la trempe d'un Chemla. Et Walter montre de temps en temps des ouvertures d'esprit qui rassurent, qui étonnent. D'autant s'il le fait à titre personnel. Je ne citerai pas Rousseau à ce stade-là, ça ferait bisounours, mais bon...
Je pense que sur le fond, ils n'ont pas tort. L'erreur serait de baisser les bras, et internet est grand... très grand. Et les internautes ne se résument pas aux comptes Twitter/facebook.
Inscrit le 05/10/2011
2877 messages publiés
tu devrais expliquer un peu mieux le détail de ta pensée.

 A l'impossible...
Inscrit le 04/05/2009
803 messages publiés
Ces personnes n'ont rien à perdre et n'ont aucun pouvoir, alors qu'ont ils a y gagner à faire un constat sur ce qu'est devenu internet, et ce quoi il faut appuyer pour le faire évolué dans le bon sens pour tout le monde ?

C'est un parie osé, qui va contre tout ce qu'on peu voire actuellement sur le sujet.

Il est facile de démonter ce qu'ils ont écrit, vas-y fait cet exercice critique d'internet en restant objectif, on attend, que tu en donnes ta description, objective.
Inscrit le 23/10/2013
643 messages publiés
Nous n'en sommes pâsà un moment où une crotique du net est nécessaire.

Ce qui est indispensable, par contre, c'est de cesser de réciter ou de vivre dans le cadre de fantasmes récitants et nostalgiques et hors de la raison.

d'où : --<

Putain ces vieux  , ils ont beau ne pas être pourris à l'image de ces 2 là, reste que leur cadre intellectuel est sacrément daté, connoté, et somme toute rabougri et récitant.

Le journal Libération naissait.
--> RIP, ouf bon débarras

la NSA réaliser ses rêves de big-brotherisation + surveillance des Etats
--> mais oui c'est ça, ne nous mouillons pas trop, hein, focus sur NSA et que NSA...  

le Parlement européen vient de s'engager en faveur de la neutralité du net suite encore à une mobilisation en ligne
--> des baffes pour cette phrase!

C’est pourquoi, citoyens, forts de nos expériences respectives, nous appelons le législateur à la plus grande prudence dans l’accumulation législative sur internet. Il est temps d’inventer. Nous avons besoin d’innovation institutionnelle
--> c'est ça, appelez... (ah les cons...!!!)

la devise républicaine française: liberté, égalité, fraternité
--> loooool ; Raiepublique is reality nowadays, rien ne sert de servir la messe, c'est même minable, il faut oser le réveil.
cf lien utube vers katerine LEF
Inscrit le 02/12/2013
283 messages publiés
@Demosse :
C'est quoi ce discours anti vieux complètement stérile ????
Remplace le mot vieux par roux ou nain albinos et ton discours sera toujours aussi superficiel et dénué de tout fondement
Et puis, c'est quoi un vieux ? 50 ans ???
Vu l'allongement de la durée de vie et le départ à la retraite sans cesse repoussé, va falloir revoir la définition...

Grandi un peu
[message édité par Saverok2014 le 07/05/2014 à 13:15 ]
Inscrit le 11/04/2008
612 messages publiés
Fô pas s'attarder à ces bêtises, c'est juste un jeune con qui essayait de faire son intéressant, il y a juste à voir la teneur et l'intérêt de son post...
Inscrit le 13/08/2010
7253 messages publiés
Demosse "un jeune con"... tu as dû rater quelques épisodes manbu
Inscrit le 05/10/2011
2877 messages publiés
Non, c'est pas un jeune con. C'est un vieux malade mental. 
Inscrit le 23/10/2013
643 messages publiés
Sourire amusé adressé aux 2 caniches de garde 

+ relisez et réfléchissez aux extraits que j'ai mis en avant, crétins, il y a matière, au lieu de focaliser sur le taquin  "vieux".
Inscrit le 11/04/2008
612 messages publiés
Tu sais ce qu'il te dit le crétin caniche de garde ?

Si tu veux être pris au sérieux, moins de taquineries et un peu plus de respect et de politesse ne nuiraient pas à tes coms et si tu ne t'en sens pas capable, reste à jouer à la poupée avec tes petits copains plutôt que d'essayer de dialoguer avec les grandes personnes.
[message édité par manbu le 07/05/2014 à 13:43 ]
Inscrit le 17/08/2010
86 messages publiés
Intéressante l’évolution de EW ces derniers temps …
Inscrit le 23/10/2013
643 messages publiés
Ce n'est pas une évolution, mais une sorte de coming out    Comprenne qui peut, le pourquoi, le comment...

Mais l'essentiel est ailleurs ; là :

Putain ces vieux  , ils ont beau ne pas être pourris à l'image de ces 2 là, reste que leur cadre intellectuel est sacrément daté, connoté, et somme toute rabougri et récitant.

Le journal Libération naissait.
--> RIP, ouf bon débarras

la NSA réaliser ses rêves de big-brotherisation + surveillance des Etats
--> mais oui c'est ça, ne nous mouillons pas trop, hein, focus sur NSA et que NSA...  

le Parlement européen vient de s'engager en faveur de la neutralité du net suite encore à une mobilisation en ligne
--> des baffes pour cette phrase!

C’est pourquoi, citoyens, forts de nos expériences respectives, nous appelons le législateur à la plus grande prudence dans l’accumulation législative sur internet. Il est temps d’inventer. Nous avons besoin d’innovation institutionnelle
--> c'est ça, appelez... (ah les cons...!!!)

la devise républicaine française: liberté, égalité, fraternité
--> loooool ; Raiepublique is reality nowadays, rien ne sert de servir la messe, c'est même minable, il faut oser le réveil.
cf lien utube vers katerine LEFmoncul
Inscrit le 05/10/2011
2877 messages publiés
C'est pas parce que tu écris la même connerie 3 fois que ça en devient intéressant.
[message édité par milord le 07/05/2014 à 19:31 ]
Inscrit le 11/04/2008
612 messages publiés
Oui mais avec la police en gras c'est pas pareil, et puis 3 fois de suite on sent tout de suite le mec lourdingue mais qui en veut.
Inscrit le 13/08/2010
7253 messages publiés

L'important, c'est que ça dialogue, même de travers !
Inscrit le 03/09/2012
962 messages publiés
Bof, moi, ce que j'en vois, c'est qu'il y a un gus sur la photo qui serre les miches pour sa place.
A force de nous vendre, droit dans ses bottes,  sa salade nauséabonde pendant des années, je ne peut y croire.
Inscrit le 14/05/2009
460 messages publiés
Les gouvernements doivent laisser Internet vivre sa vie sinon ils seront tous, les uns après les autres, mis au pilori.
Inscrit le 04/05/2014
3 messages publiés
je suis de ton avis,laissez internet suivre son cour,laissez les internautes faire leurs choix de connexion,de téléchargement (bien sur dans la limite du respect)  http://www.contournerhadopi.fr/509/point-techniques-modifier-adresse-ip/  ,un jour ou l'autre tout suivra son cour et chacun connaîtra ces droits et devoir,il y aura toujours des hors-systèmes mais une minorité qui nuisent personnes 
Inscrit le 23/10/2013
643 messages publiés
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mai 2014
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8