King ne perd pas le nord. Empêtré dans une polémique concernant sa vision de la propriété intellectuelle, qui s'est manifestée dernièrement par des dépôts controversés auprès du bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO) et par des pressions exercées sur des concurrents, l'éditeur de Candy Crush Saga a l'intention d'entrer en bourse.

Il faut dire que le succès incroyable de Candy Crush Saga a fait de King une société très rentable. Le jeu a généré des bénéfices de 568 millions de dollars en 2013. Selon les documents financiers communiqués au Securities and Exchange Commission (SEC) et signalés par Recode, l'autorité réglementant les activités boursières aux USA, les joueurs français rapportent beaucoup d'argent à King.

En 2013, Candy Crush Saga a réalisé un chiffre d'affaires de 90 millions de dollars dans l'Hexagone. La France est le quatrième pays le plus profitable, derrière l'Amérique du Nord (plus d'un milliard de dollars), le Royaume-Uni (181 millions) et l'Australie (96 millions). L'Allemagne est classé en cinquième position (62 millions). Au total, le chiffre d'affaires 2013 s'élève à 1,88 milliard de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés