Publié par Julien L., le Samedi 28 Décembre 2013

Le pire du Copyright Madness 2013 : une année de propriété intellectuelle en délire !

En cette fin d'année, les bibliothécaires Lionel Maurel et Thomas Fourmeux ont concocté une rétrospective spéciale regroupant le pire des dérives de la propriété intellectuelle. Une compilation tout à la fois insolite, effarante, révoltante des dérives autorisées par le régime actuel de la protection des droits de propriété intellectuelle dans le monde. Bonne lecture !

Publié par Julien L., le 28 Décembre 2013 à 08h43
 
21
Commentaires à propos de «Le pire du Copyright Madness 2013 : une année de propriété intellectuelle en délire !»
Inscrit le 13/08/2010
8380 messages publiés
Amis "geeks" il est possible que nous ne soyons pas assez nombreux, ou pas assez motivés, ou pas suffisamment efficaces pour faire avancer les choses. Ou les faire reculer, selon le point de vue.
Petite réflexion de Sebsauvage en cette période de fêtes :

"C'est la merde
Pendant les fêtes, c'était l'occasion de parler informatique et bidouille avec ma famille.
Là ça a été un choc.
............................


Et bien pour sauver notre internet et nos libertés de bidouillage, on est dans la merde."
[message édité par mosquito33 le 28/12/2013 à 10:05 ]
Inscrit le 21/03/2010
26 messages publiés
parler de la quenelle comme un geste antisémite est qand même très expéditif et en dehors de la réalité
Inscrit le 08/06/2007
929 messages publiés
En espèrent qu'une boite ne dépose pas la marque "défense de nos libertés" ou "libre circulation" ou ... Histoire d’interdire tous les sites et les articles qui auraient pour objectif de défendre la liberté des citoyens sur internet.

Déjà que les Grands Bretons ont mis en place le système qui permettra de censurer les sites dangereux qui vantent la libertés de penser. Et que la France à légalisé les outils d'espionnages généralisé et préventif de ses citoyens.

N'imaginer pas que la situation puisse s'améliorer sans une lute acharnée du peuple, mais n'imaginons pas que le peuple se sente concerné sans qu'on le leur explique longtemps.
Inscrit le 05/06/2009
582 messages publiés
Tout simplement effrayant ! Et nos politiques qui, à chaque instant, cherchent encore à renforcer cet arsenal...

On se demande si, un jour, on verra une fin à cette course folle à l'armement au détriment des droits de l'utilisateur/client/sale con qui ne paye jamais assez/domaine public/accès à la culture... au bénéfice de quelques rapaces infects.
[message édité par calimero988 le 28/12/2013 à 16:56 ]
Inscrit le 31/03/2009
647 messages publiés
Il y aurait bien une solution. C'est vachement osé, mais j'ose quand même. Ne plus acheter leurs merdes, ne plus les télécharger non plus. Bannir les logiciels privateurs et ne plus les utiliser. Frapper au seul endroit ou ces goinfres sentirons la douloureuse; leur porte monnaie.
Je suis certain qu'il est possible d'envisager le bonheur terrestre sans avoir jamais entendu un morceau de colonel reyel ou d'avoir vu le dernier avengers reboot du reboot du premier reboot.
Inscrit le 28/12/2013
4 messages publiés
Vous avez raison de dénoncer toutes ces dérives, mais attention à ne pas abuser dans l'autre sens;
- Vous parlez de "partage", alors que l'auteur de l'oeuvre est évincé du cercle ! N'est ce pas abusif et irrespectueux des artistes créateur ?
- Vous incitez les internautes à demander la "légalisation du partage non marchand", loi qui détruirait toute une économie culturelle en devenir...réfléchissez un peu avant le lancer une bombe atomique !
2013 aura été aussi l'année de la découverte du "Partage Marchand"...mais c'est encore dans la queue de la longue traine...donc je vous donne rendez-vous en 2014 !
Je vous donne en cadeau de fin d'année la formule magique : Ti = iPi
(Je préfère l'écrire en LaTeX, mais je ne sais pas le faire dans un commentaire)
Inscrit le 17/01/2013
10 messages publiés
1. Le partage est l'acte le plus respectueux qui puisse être donné à un auteur. N'est-ce pas abusif de réduire l'artiste à un simple entrepreneur ? (La question peut être tournée dans n'importe quelle sens, la réponse dépendra toujours de la conviction de celui qui la donne)
2. Une économie culturelle en devenir il y a 15 ans. Mais lol
Inscrit le 24/11/2012
150 messages publiés
Le partage est l'acte le plus respectueux qui puisse être donné à un auteur

Qu'est ce qu'il ne faut pas lire pour justifier de pouvoir avoir gratuitement tout ce qu'on veux facilement ! C'est brillant comme argument en plus car on ne peux pas lui opposer grand chose. Ok alors je veux bien être d'accord mais à condition que "auteur" ne soit pas un métier. Si je fais de musique pour le plaisir et que des gens partagent mes musique en me citant ok très bien ! J'ai un boulot à côté pour manger un payer ma maison ! Maintenant on comprend bien que réalisateur de film par exemple ce n'est pas un passe temps avec un métier à côté.

Je pense qu'il faudrait sérieusement voir à reprendre tous les arguments fallacieux des gens qui "respectent les auteurs" et qui "partage la culture". Pour moi "télécharger Iron man 3" et "partager la culture" ne vont pas bien ensemble !
Inscrit le 13/08/2010
8380 messages publiés
"Pour moi "télécharger Iron man 3" et "partager la culture" ne vont pas bien ensemble !"

Ben si. Demande donc à Michel Sardou
Tiens, matière à réflexion , parce que tu m'énerves, petit trololo... et pose-toi la question de savoir si être artiste en ayant des revenus tout en faisant abstraction du monde dans lequel on vit, et en chiant sur la gueule de son public est un DROIT.
Comme on dit dans les entretiens de licenciement : vous êtes has been, faudra penser à vous recycler, cher ami.
Inscrit le 24/11/2012
150 messages publiés
J'ai déjà lu l'article sur Iran Maiden ainsi que ceux sur les artistes qui mettent leur musique en donation libre ainsi que ceux des artistes qui font de la musique libre. à‡a ne change rien.

Chacun choisit son modèle économique qui lui plaît. Si Iron Maiden choisit de mettre leurs album en libre disposition et de faire des concerts c'est leur choix. si Mobi (je crois) choisit de faire un album libre c'est son choix aussi. De même si d'autres choisissent un modèle économique "has been" comme vous dîtes c'est aussi leur choix et la loi est là pour protéger ça. Tu peux trouver ce modèle pourris, ça d'accord, mais tu peux militer pour le changer en encourageant ceux qui font autrement, en faisant toi même quelque chose autrement. Mais "pirater" c'est tricher. Je ne sais pas si on à le droit de chier sur la gueule du public comme tu dis mais en tout cas toi tu as le droit de te détourner de ces gens là (de qui parles tu ?) et tu as surtout le devoir de respecter le choix des autres. Certain choisissent un modèle économique ancien/moisi/foireux/what else c'est leur choix et ton devoir c'est de respecter ça. Si ça ne te plaît pas va voir ceux qui correspondent à ta façon de penser !!

D'ailleurs certain ont trouvé des modèles économique nouveaux en sortant des anciennes pratiques : des services super, cloud, bureautique, vidéo et le tout complètement gratuit. Faut juste regarder un peu de pubt et donner des infos sur soi. Et là vous crachez aussi dessus. Même problème même solution. Pas d'accord avec le modèle économique bah tu utilises pas le service et puis c'est tout.

Quant à l'argument fallacieux de la culture quand les repartage d'arte seront des film piratés on en reparlera. Pour l'instant c'est juste une rhétorique moisie pour rendre noble une pratique malsaine.

Moi non plus ne suis pas d'accord avec les pratiques économique actuelles. Par exemple jJe fais de la photographie et il est difficile de se passer des logiciels d'Adobe dans ce domaine qui sont extraordinairement meilleurs que tous les autres. Je peux les télécharger en 1h chrono avec clé cracké et tout. Et bien non je fais l'effort de n'utiliser exclusivement que du libre ! Évidemment les logiciels étant franchement moins bon ça demande plus d'effort que de cliquer sur un bouton "télécharger le torrent".

Échangez, téléchargez librement la "culture" de ceux qui sont d'accord pour ça ça sera la première étape pour devenir crédible. à‡a s'appelle respecter la loi et surtout respecter les autres.
[message édité par Aravis le 29/12/2013 à 15:26 ]
Inscrit le 28/12/2013
4 messages publiés
Trois petites remarques:
  • Bug dans la gestion de l'UTF8 sur les noms de pseudo!
  • Est ce toujours comme cela sur Numerama ?...on insulte avant même de comprendre!...critiquez ceci tant que vous voulez !
  • Imaginez une bande de voleurs qui se partage un butin...et s'offusquerait des dérives de la personne volée. Dire que ce partage est respectueux est assez risible non ? Piratez si vous le souhaitez, mais ne demandez pas la légalisation du partage non marchand.
Inscrit le 08/06/2007
929 messages publiés
La critique irréfléchie est un peu simpliste.

Il ne s'agit pas, ici, uniquement de critiquer les oppositions à un téléchargement massif d’œuvre musical ou cinématographique. Mais je peux comprendre que les objections que tu portes sont beaucoup plus simple en réduisant le vol de la culture à cet aspect des choses.

Sauf que, petit tadawan, tu fais erreurs sur le problème et défend un château qui n'est pas directement attaqué. Ce qui est critiqué, ici, ce sont les abus répété d'une partie "d'ayants" droits, que ne sont pour rien dans la création des œuvres et qui vivent sur le dos des artistes et sur le dos des consommateurs d'arts. Qui se basent sur des règles qu'ils ont eux même créé pour transformer le partage de la culture en vol des revenus culturels à leurs profits et uniquement à leurs profits. Si tu imagines que ces individus ont la moindre envie de partager le gâteau plus que nécessaire avec les artistes, c'est qu'il te reste encore une écharde à retirer de ton œil.

Quand ces individus confisquent la culture à leur seul profit, attaquent systématiquement tous ceux qui souhaiteraient percer dans ce milieu simplement pour protéger leurs profits et leur survie, on peu se demander s'il est bien sage de les soutenir.

Il existent des gens qui profitent des œuvres réalisées par d'autre pour s'en mettre plein les poches, qui pillent systématiquement tous ce qui est créé pour leur profit personnel. Certains sont ceux dont tu parles, oui. Les autres sont ces voleurs institutionnalisés. Alors si tu veux utiliser l'encre de tes touches, attaques les vrais voleurs.
Inscrit le 24/11/2012
150 messages publiés
Non tu ne peux pas me répondre que parce que certain sont des méchants voleurs (on notera quand même que ce qu'ils font est a priori légal), on peut les "voler" en retour (on notera l'usage de guillemets pas besoin d'un nouvel opus sur la copie != vol). Non non non, ce n'est pas parce qu'il y a des glands sur Numérama qui ne s'expriment qu'avec des injures qu'on peut leur répondre de même. La justice œil pour œil dent pour dent n'est pas la justice des sociétés évoluées.

Ce que vous dénoncez est vrai, la cause est juste mais les moyens de combattre sont mauvais (piratage). Toutes les argumentations du monde ne servent finalement qu'à justifier des pratiques illégale derrière des causes nobles !

Combattez ce que vous dénoncez de façon légale et noble ! Créez de la culture, partagez la, votez le moins mal possible, bougez vous le cul pour accéder à des poste où vous pourrez faire bouger les choses, faites des donation aux logiciels libre, utilisez des logiciels libre et pitié arrêtez de vous voiler la face et des chercher des excuses. En téléchargeant illégalement et en racontant des bobards pour vous dédouaner vous vous décrédibilisez !
Inscrit le 08/06/2007
929 messages publiés
Parce qu'il est légale d'interdire toutes vidéo sur internet qui auraient pour nom celui de ta boite ? Un truc genre : Vision d'avenir ?

Parce qu'il est légale d'empocher 100% des revenus d'une vidéo qui site ton film et utilise deux minutes (sur les 150 du film) pour illustrer l'article (alors que cela est légal) ?

Parce qu'il est légale de mettre un droit d'auteur sur des œuvres de Cézane ?

Parce qu'il est légale de garder des droits sur "Happy Birthdays" avec des documents fallacieux ?

Parce qu'il est légal de ce servir de sois disant droit d'auteur pour interdire des vidéos qui critiquent ton œuvre ?

Parce qu'il est légal d'user de ces même "droits" pour interdire tout article qui parlent de tes abus ?

Parce qu'il est légal d'attaquer les petits, qui ne pourrons aller se défendre à l'autre bout du monde et préfèrent céder plutôt que de s'en prendre à de plus gros qui savent très bien que tes prétentions sont foireuse et indéfendable (si on y met le fric) ?

Parce qu'il est légal de mettre en place des systèmes d'achats de bien culturel qui ne sont, en fait, que des locations ?

Parce qu'il est légal de vouloir voler l'ensemble des peuples en prolongeant la durée durant laquelle une œuvre peut prétendre aux droits d'auteurs ? Juste pour que tu puisse de fourrer un peu plus de pèse dans les poches ?

Allez mec, passe une bonne année à rêver dans ton coin et reviens sur terre en 2015...
Inscrit le 13/08/2010
8380 messages publiés
Merci. Je voulais répondre également, fournir des liens, mais c'est épuisant de répéter depuis tant d'années les mêmes choses à des gens qui ne veulent pas comprendre (je pense). Ou alors qui ne peuvent pas comprendre ? Au moins, à ce titre ils ont une "excuse valable".

Après, il faudrait enchaîner sur toutes ces lois à la con qui sont sorties depuis quelques années. Les politiques ayant sauté sur l'occasion/prétexte du "piratage" des œuvres(dont les trois quart sont de pures merdes hollywoodiennes d'ailleurs ) pour restreindre les libertés, surveiller les populations etc.
Tout ça serait presque risible si ça ne faisait pas de morts.
Et je n'ai jamais entendu dire par ailleurs que le moindre producteur / distributeur / artiste se soit suicidé à cause du "piratage" sur internet.

Aaron Swartz mort pour le libre échange : écoeurant .

Inscrit le 28/12/2013
4 messages publiés
Vous mélangez tout !
Aaron Swartz avait diffusé des articles scientifiques qui auraient du être dans le domaine public parce que c'est de la recherche. Moi même chercheur, je dépose mes articles sur HAL ou Arxiv.org.
Par contre, la demande de légalisation du partage non marchand concerne des oeuvres culturelles dont les auteurs désirent légitimement un revenu direct pour vivre comme tout citoyen parce qu'ils ne peuvent pas être rémunéré au forfait par l'Etat comme les chercheurs. Partager entre consommateurs leurs oeuvres sans leur demander leur avis est un i-vol et parler de "partage" quand on ne partage pas les frais est un abus.
Maintenant, si vous voulez avancer un peu dans vos réflexions, lisez la page wikipedia "bien immatériel" et cherchez sur Google "Merchant Sharing Theory".
Vous verrez que l'on peut (pourra) bien rémunérer les artistes, virer les intermédiaires et proposer des prix très très faible aux citoyens...sans pirater!
Inscrit le 13/08/2010
8380 messages publiés
Pfff... non je ne mélange pas tout. Je l'ai écrit plus haut : je suis fatigué de répéter, comme tant d'autres, les mêmes choses depuis x années. Et je ne vais quand même pas écrire un post de trois pages pour tout reprendre à la base.
Alors de manière synthétique :
- Pour la recherche, je connais un tout petit peu. Des personnes largement sous-payées en général par rapport à leurs talents, qui manquent bien souvent de moyens pour leurs travaux.. Ne me dis pas le contraire, j'ai des personnes dans ma famille qui se sont expatriées pour poursuivre leurs recherches sous d'autres cieux pour cette raison.
- Un chercheur publie + ou - où il veut tant qu'il n'y a pas de partenariat public/privé, du style CIFRE (si ça porte toujours le même nom). Sinon, c'est beaucoup moins simple.
- Accessoirement, ça me fait (un peu) rigoler que certains s'époumonent à défendre des "artistes" et leurs entourages qui n'ont de cesse de vouloir restreindre nos libertés sur le net, alors qu'ils y sont venus sur le tard dans un seul but mercantile. Alors que la plupart de ces gens gagnent dix, vingt ou cinquante fois ton (ou mon) salaire tout en pratiquant un lobbying de folie auprès des politiques.
- Ceux qui se sentent si mal sur internet ne sont, au final, pas obligés d'y venir. Plus facile à dire qu'à faire certes, mais chacun voit midi à sa porte.
- Je n'aborde même pas les DRMs, l'impossibilité de lire un fichier légalement acheté sur l'appareil de "mon" choix...

- Complètement d'accord sur ton dernier point. Ce qui n'empêche pas que deux personnes puissent se "prêter" un film ou une chanson légalement achetés, comme on pouvait le faire d'un 33T, d'une K7 ou d'une VHS.
Inscrit le 28/12/2013
4 messages publiés
Allez, un dernier petit conseil si vous avez l'impression de vous répéter...créez un blog avec des idées originales...dépassez le niveau du simple commentateur. Ce n'est pas un exercice si facile.
...je me suis bien amusé ce soir dans la fosse aux lions de Numerama !
Inscrit le 13/08/2010
8380 messages publiés
Ha oui, vu. On n'est pas à la veille de s'entendre.
Mais ça m'a fait plaisir.
Inscrit le 24/11/2012
150 messages publiés
Ce blog est extrêmement intéressant. Je n'ai pas pu tout lire encore car il y a beaucoup de contenu. A lire et à partager !
Je ne suis pas très convaincu par les possibilités techniques de mettre en place le partage marchant mais l'auteur à au moins le bon goût d'être honnête et de se bouger le cul pour faire évoluer les choses.
[message édité par Aravis le 30/12/2013 à 01:21 ]
Inscrit le 20/09/2009
364 messages publiés
Le meilleur argument pour le partage sans limite ce sont les artistes et les ayants droit qui nous le donne (et nous le prenne) directement dans nos poches avec la copie privée. On pourra discuter quand il y aura remboursement du prélèvement de plusieurs milliards d'euro. Et aussi quand on diminuera à 20 ans la durée du copyright/DA
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Décembre 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5