L'intérim a pris fin. Cet été, le secrétaire général de la Haute Autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) Eric Walter avait dû céder sa place à Pauline Blassel, la directrice du Département Recherche, Etudes et Veille (DREV) de l'Hadopi, en expliquant que c'étaient de "sérieux problèmes de santé"  qui l'obligeaient à quitter le navire à un moment clé de la vie de l'institution.

Hasard ou coïncidences, c'est en effet au moment où le chef d'orchestre politique de la Haute Autorité n'était plus aux commandes que le Sénat et le Gouvernement ont tenté une manoeuvre osée pour dissoudre l'Hadopi dans le CSA, avant de devoir y renoncer. Au moins temporairement.

Mais les prochaines tentatives devront compter sur la résistance de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. Celui-ci a en effet annoncé lundi matin qu'il était de retour aux commandes de l'institution.

Il pourra immédiatement se mettre au travail pour tenter de sauvegarder l'autonomie de son administration. Selon la lettre professionnelle Satellifax, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti espère en effet présenter sa "grande loi sur la création", comprenant le transfert de l'Hadopi vers le CSA, dès le mois de décembre 2013, pour une adoption avant les municipales fin mars 2014.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés