A travers un partenariat avec Sculpteo, Orange propose désormais aux internautes de recevoir chez eux une coque hautement personnalisée pour leur smartphone, grâce à l'impression 3D à la demande.

Fini l'achat des coques de téléphones mobiles reproduites à des milliers d'exemplaires, bonjour la personnalisation à l'extrême ? Orange s'est associé à la société française Sculpteo, spécialiste de l'impression 3D à la demande, pour lancer un service en ligne de création de coques personnalisées. Les clients de l'opérateur (ou des opérateurs concurrents) peuvent ainsi créer une coque unique, qu'ils recevront par courrier une fois imprimée.

Le processus est très simple. L'utilisateur doit d'abord choisir le type de téléphone qu'il possède (pour le moment seuls les différents iPhone, et les Galaxy S2, Galaxy S3 et Galaxy Note 2 sont proposés), puis choisir un modèle de coque. Celle-ci constitue une base qui peut ensuite être personnalisée dans un outil de prévisualisation 3D, avec différentes options de personnalisation en fonction du modèle.

Par exemple, certaines coques peuvent afficher un prénom en relief, qu'il est bien sûr possible de modifier. D'autres permettent de créer des personnages en modifiant la forme des yeux ou de la bouche. D'autres encore permettent d'uploader des photos de profil uniques (voir l'exemple ci-dessus pour comprendre), ou encore de sélectionner un pictogramme en couleur à ajouter sur la coque plastique. Et bien sûr, le client peut choisir la matière qu'il souhaite. Chaque coque ainsi personnalisée coûte autour de 30 euros, ce qui semble assez raisonnable.

"Comme le démontre ce partenariat avec Orange, les grandes entreprises vont progressivement et inéluctablement intégrer l’impression 3D à leur offre, autant en terme de produit qu’en terme de service. L’impression 3D est en train de devenir un processus de fabrication aussi courant que révolutionnaire", se réjouit Clément Moreau, le directeur général de Sculpteo.

De son côté, Luc Bretones, directeur exécutif du Technocentre Orange, prévient que "ce service personnalisé est une première étape, notre partenariat sera ensuite enrichi par d’autres évolutions".

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés