Comme en 2002 en Corée (pour ceux qui veulent bien se souvenir qu'une Coupe du Monde avait eu lieue cette année là), Yahoo disposera cette année encore des droits exclusifs des images vidéos sur Internet. Sites et blogs seront surveillés pour éviter toute concurrence.

La Coupe du Monde de Football est une véritable manne financière pour tous les diffuseurs des images de la compétition, et la FIFA veille à entretenir un maximum de concurrence pour faire monter les enchères. Chaque support de diffusion fait l’objet de contrats distincts. SFR a obtenu ainsi l’exclusivité des droits sur mobile 3G, tandis que TF1 et M6 ont mis plus de 100 millions d’euros sur la table pour s’assurer les droits de rediffusion des matchs sur la télévision. Yahoo a obtenu en 2002 les droits pour Internet jusqu’au rendez-vous allemand inclus. Tous attendent en France un retour sur investissement très important après le désastre coréen. Du côté de Yahoo, le groupe attend pas moins de 4 milliards de pages vues pendant l’épreuve sur le site officiel Fifaworldcup.com dont elle a la responsabilité, et la quasi totalité des espaces publicitaires sont déjà vendus.

Le direct encore réservé à la télévision

Cette année encore, il sera impossible de regarder en direct les matchs à partir d’internet. La FIFA réserve cette exclusivité aux chaînes de télévision partenaires, telles que TF1 et M6 en France. Les autres marchés doivent donc se contenter des restes. SFR aura le droit de diffuser les vidéos des buts lorsqu’ils seront marqués, et donnera accès via son portail mobile, dans les 5 minutes qui suivent le coup de sifflet final, à des programmes vidéo résumant les grands temps forts et les buts de chacun des 64 matchs. Yahoo, de son coté, offrira en streaming des résumés vidéos de 3 minutes chacun, et un système de suivi des matchs en direct, en mode texte avec photos (MatchCast), aussi intégré à Yahoo Messenger. Les journaux en ligne, spécialistes de l’information, n’auront eux pas le droit à la moindre vidéo et devront attendre 2 heures après le coup de sifflet final avant d’afficher une photo d’un match officiel.

Yahoo a pour mandat de veiller au respect des droits sur Internet, y compris à l’encontre de blogs de passionnés de football qui voudraient diffuser photos ou vidéos. « Dès qu’un problème surgit, nos huissiers et nos avocats se mettent sur le coup et, en général, les choses se règlent assez vite« , explique à ZDnet Caroline Baldeyroux, responsable des sports chez Yahoo France. Mais seuls les contenus officiels pourront faire l’objet de recours en justice, y compris l’utilisation des logos de la FIFA ou de la Coupe 2006, ou même de la marque réservée Coupe du monde de la FIFA 2006. Les vidéos prises par un téléphone mobile depuis les tribunes restent en revanches libres, puisque non officielles.

Yahoo partagera son exclusivité sur internet entre le site officiel de la Fifa et
son portail Yahoo Sport qui sera au rendez-vous avec un contenu moins institutionnel et davantage axé sur le communautaire. « Ce sera très multimédia et très interactif, avec des forums, des sondages, des jeux, des statistiques, des blogs d’experts et une sélection des meilleurs blogs d’internautes sur notre plate-forme Yahoo 360« , résume Caroline Baldeyroux. Maxifoot, L’Equipe ou Football365 aideront également Yahoo à proposer du contenu spécialement orienté vers les supporters français.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés