Plusieurs jours après son lancement, la campagne publique cherchant à financer la création d'une statue géante à la gloire de Steve Jobs est bien mal engagée...

En 2011, des chercheurs avaient cherché à démontrer scientifiquement qu'Apple est une religion pour les fanboys qui vouent un véritable culte à la firme de Cupertino. Mis en présence des produits Apple, le cerveau d'un fan de la marque s'active en effet aux mêmes zones que celles activées chez les croyants par les icônes religieuses. L'observation est certainement vraie pour d'autres marques, mais elle est particulièrement prononcée chez Apple qui a même intégré la religiosité dans son marketing.

Bien sûr, l'image du père-fondateur Steve Jobs est particulièrement importante chez les dévots. La semaine dernière, alors que sort au cinéma un film Jobs qui l'idéalise, des internautes de San Francisco ont lancé sur IndieGoGo une campagne visant à créer une statue de Steve Jobs. Les organisateurs, qui ne dévoilent pas leur identité réelle, espèrent lever au moins 50 000 dollars d'ici le 14 octobre prochain. Plus cette somme sera dépassée, plus la statue sera grande. "Si la campagne soulève assez de capital, plus que ce que nous pouvons espérer de lever, nous irons vers des proportions dignes de la Statue de la Liberté et du Colosse de Rhodes".

"Nous sommes de jeunes entrepreneurs habitant à San Francisco. Steve Jobs est un modèle pour nous. Nous admirons le travail qu'il a fait, et la vie qu'il a vécu", expliquent les (le ?) porteurs du projet, qui disent vouloir rester dans l'anonymat. "Steve Jobs avait des défauts et été mis à terre durant sa carrière. Il a répondu en se hissant vers de nouveaux sommets (…). Nous sommes les porteurs de son héritage. Cette statue agira comme un rappel pour la préservation d'une mémoire qui mérite d'être remémorée".

Ce ne serait pas une première, puisqu'il existe déjà une statue de Steve Jobs en Hongrie, financée par le fondateur d'une start-up, et installée dans un parc privé.

Mais il est difficile de lever ainsi de l'argent sans dévoiler son identité pour afficher sa crédibilité. A l'heure où nous écrivons ces lignes, plusieurs jours après l'ouverture de la campagne de financement, le montant levé dépasse péniblement les 500 dollars. De quoi s'offrir peut-être un buste en terre cuite.

Si Apple est une religion, il semble heureusement difficile pour les tiers de la détourner en secte.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés