Le gouvernement a précisé les connaissances en informatique que devraient avoir les lycéens pour être à l'aise dans la sphère numérique. Via la publication d'un arrêté, le ministère de l'éducation nationale affine ainsi les critères d'évaluation du brevet informatique et Internet (B2i).

Le gouvernement a fait publier ce mercredi au Journal officiel l'arrêté modifiant celui du 14 juin 2006, relatif aux référentiels de connaissances et capacités exigibles pour le brevet informatique et Internet (B2i). Pris le 24 juillet dernier, il modifie substantiellement les domaines sur lesquels sont interrogés les lycéens et les modalités d'évaluation que doivent suivre le corps enseignant.

Le B2i concerne tous les élèves scolarisés à l'école primaire, au collège et au lycée. En fonction du niveau, l'appréciation des compétences n'est évidemment pas la même. Cette attestation permet ainsi de contrôler la capacité des jeunes à utiliser sans risque et de manière responsable les différents outils informatiques mais aussi Internet.

Ce nouveau référentiel s'adressant aux lycéens, les connaissances à vérifier sont donc relativement exigeantes. Pour décrocher l'attestation B2i niveau lycée, chaque élève doit valider 80 % des items dont au moins la moitié dans chacun des domaines fixés par l'éducation nationale.

Travailler dans un environnement numérique évolutif

Concernant le domaine 1, il est par exemple demandé de savoir "paramétrer ses applications et les services en ligne utilisés de façon à gérer et contrôler ses traces (mots de passe, gestion de l'historique, données de formulaire, etc.)", mais aussi d'être en mesure de jongler entre plusieurs identités, selon les contextes (public, privé, professionnel, personnel).

Les lycéens doivent aussi être en mesure de "changer les règles de confidentialité et les paramètres des services utilisés sur le web" et "d'en vérifier régulièrement les modifications". Ils seront également évalués sur leur capacité à "s'inscrire et se désinscrire d'un service numérique (lettre d'information, réseau social, flux, etc.)".

Être responsable

Le domaine 2 s'arrête sur la responsabilité des internautes lorsqu'ils se promènent sur la toile. La compréhension et le respect des principaux objectifs de la loi informatique et libertés sont ainsi demandés. Ils doivent également bien retenir qu'ils sont responsables de toutes leurs publications, "y compris lors de l'utilisation d'un pseudonyme".

Les jeunes doivent être en mesure de comprendre la portée des conditions d'utilisation des services sur lesquels ils s'inscrivent, de "porter un avis critique sur une situation liée à l'usage du numérique", comme les sujets populaires et éphémères (buzz) et les canulars (hoax). Le respect du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle est aussi éprouvé dans ce cadre.

Produire, traiter, exploiter et diffuser des documents numériques

Le troisième domaine se concentre sur l'utilisation des outils informatiques et plus particulièrement des logiciels présents dans une suite bureautique. Ainsi, il est attendu que chaque élève soit en mesure d'en "maîtriser les fonctions de base", de "structurer un document", de "modifier les métadonnées" du document ou encore "d'insérer automatiquement des informations" dans un document.

Les élèves doivent montrer leur capacité à "distinguer une simulation ou une modélisation de la réalité lors du traitement des informations" et "préciser le contexte associé aux résultats obtenus et ses conséquences sur leur interprétation". Ils doivent prouver qu'ils sont capables de choisir le bon format pour importer et exporter des documents, selon les situations.

Organiser la recherche d'informations

Quatrième domaine du référentiel, il mesure la manière dont l'élève cherche, trie et extrait l'information. Il doit montrer comment une veille sur un sujet est établie (utilisation des alertes d'un moteur de recherche, des flux RSS, des abonnements, des podcasts…) et de quelle façon identifier l'origine d'une publication, quitte à fouiller son code source.

L'élève doit aussi présenter une connaissance dans l'utilisation du moteur de recherche. Sait-il accéder aux critères de tri ? Sait-il utiliser des opérateurs de recherche, pour préciser une requête ? Autrement dit, l'élève doit montrer une capacité à filtrer la masse d'information à sa disposition pour dénicher rapidement et efficacement les éléments qui l'intéresse.

Communiquer, travailler en réseau et collaborer

Le dernier domaine s'intéresse à la manière dont l'élève se comporte avec les autres internautes, s'il sait collaborer avec eux et s'il est en mesure d'adapter son identité en fonction de son public. Il lui faudra apprendre à participer à une production numérique collective, c'est-à-dire à une plateforme Wiki ou tout autre projet en commun.

L'élève sera également évalué sur sa capacité à s'exprimer via les réseaux, en identifiant la nature de l'espace où il intervient : est-ce un espace professionnel ? Personnel ? Privé ? Public ? Enfin, il lui faudra démontrer sa propension à "participer à un débat en ligne dans le respect des autres interlocuteurs", c'est-à-dire en respectant la Nétiquette.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés