Publié par Julien L., le Mercredi 07 Août 2013

Numérique : l'exécutif précise le savoir que devraient avoir les lycéens

Le gouvernement a précisé les connaissances en informatique que devraient avoir les lycéens pour être à l'aise dans la sphère numérique. Via la publication d'un arrêté, le ministère de l'éducation nationale affine ainsi les critères d'évaluation du brevet informatique et Internet (B2i).

Le gouvernement a fait publier ce mercredi au Journal officiel l'arrêté modifiant celui du 14 juin 2006, relatif aux référentiels de connaissances et capacités exigibles pour le brevet informatique et Internet (B2i). Pris le 24 juillet dernier, il modifie substantiellement les domaines sur lesquels sont interrogés les lycéens et les modalités d'évaluation que doivent suivre le corps enseignant.

Le B2i concerne tous les élèves scolarisés à l'école primaire, au collège et au lycée. En fonction du niveau, l'appréciation des compétences n'est évidemment pas la même. Cette attestation permet ainsi de contrôler la capacité des jeunes à utiliser sans risque et de manière responsable les différents outils informatiques mais aussi Internet.

Ce nouveau référentiel s'adressant aux lycéens, les connaissances à vérifier sont donc relativement exigeantes. Pour décrocher l'attestation B2i niveau lycée, chaque élève doit valider 80 % des items dont au moins la moitié dans chacun des domaines fixés par l'éducation nationale.

Travailler dans un environnement numérique évolutif

Concernant le domaine 1, il est par exemple demandé de savoir "paramétrer ses applications et les services en ligne utilisés de façon à gérer et contrôler ses traces (mots de passe, gestion de l'historique, données de formulaire, etc.)", mais aussi d'être en mesure de jongler entre plusieurs identités, selon les contextes (public, privé, professionnel, personnel).

Les lycéens doivent aussi être en mesure de "changer les règles de confidentialité et les paramètres des services utilisés sur le web" et "d'en vérifier régulièrement les modifications". Ils seront également évalués sur leur capacité à "s'inscrire et se désinscrire d'un service numérique (lettre d'information, réseau social, flux, etc.)".

Être responsable

Le domaine 2 s'arrête sur la responsabilité des internautes lorsqu'ils se promènent sur la toile. La compréhension et le respect des principaux objectifs de la loi informatique et libertés sont ainsi demandés. Ils doivent également bien retenir qu'ils sont responsables de toutes leurs publications, "y compris lors de l'utilisation d'un pseudonyme".

Les jeunes doivent être en mesure de comprendre la portée des conditions d'utilisation des services sur lesquels ils s'inscrivent, de "porter un avis critique sur une situation liée à l'usage du numérique", comme les sujets populaires et éphémères (buzz) et les canulars (hoax). Le respect du droit d'auteur et de la propriété intellectuelle est aussi éprouvé dans ce cadre.

Produire, traiter, exploiter et diffuser des documents numériques

Le troisième domaine se concentre sur l'utilisation des outils informatiques et plus particulièrement des logiciels présents dans une suite bureautique. Ainsi, il est attendu que chaque élève soit en mesure d'en "maîtriser les fonctions de base", de "structurer un document", de "modifier les métadonnées" du document ou encore "d'insérer automatiquement des informations" dans un document.

Les élèves doivent montrer leur capacité à "distinguer une simulation ou une modélisation de la réalité lors du traitement des informations" et "préciser le contexte associé aux résultats obtenus et ses conséquences sur leur interprétation". Ils doivent prouver qu'ils sont capables de choisir le bon format pour importer et exporter des documents, selon les situations.

Organiser la recherche d'informations

Quatrième domaine du référentiel, il mesure la manière dont l'élève cherche, trie et extrait l'information. Il doit montrer comment une veille sur un sujet est établie (utilisation des alertes d'un moteur de recherche, des flux RSS, des abonnements, des podcasts...) et de quelle façon identifier l'origine d'une publication, quitte à fouiller son code source.

L'élève doit aussi présenter une connaissance dans l'utilisation du moteur de recherche. Sait-il accéder aux critères de tri ? Sait-il utiliser des opérateurs de recherche, pour préciser une requête ? Autrement dit, l'élève doit montrer une capacité à filtrer la masse d'information à sa disposition pour dénicher rapidement et efficacement les éléments qui l'intéresse.

Communiquer, travailler en réseau et collaborer

Le dernier domaine s'intéresse à la manière dont l'élève se comporte avec les autres internautes, s'il sait collaborer avec eux et s'il est en mesure d'adapter son identité en fonction de son public. Il lui faudra apprendre à participer à une production numérique collective, c'est-à-dire à une plateforme Wiki ou tout autre projet en commun.

L'élève sera également évalué sur sa capacité à s'exprimer via les réseaux, en identifiant la nature de l'espace où il intervient : est-ce un espace professionnel ? Personnel ? Privé ? Public ? Enfin, il lui faudra démontrer sa propension à "participer à un débat en ligne dans le respect des autres interlocuteurs", c'est-à-dire en respectant la Nétiquette.

Publié par Julien L., le 7 Août 2013 à 17h15
 
33
Commentaires à propos de «Numérique : l'exécutif précise le savoir que devraient avoir les lycéens»
Inscrit le 02/03/2010
1074 messages publiés
Avant, il faudrait déjà s'assurer qu'ils aient assimilé les fondamentaux: lire, écrire, calculer... là, déjà, on n'est pas au bout du tunnel.
Inscrit le 10/08/2012
24 messages publiés
Avec l'avancée des nouvelles technologies, notamment avec les smartphones et tablettes, l'usage de l'écriture va se perdre au fil du temps...moi déjà je le vois bien la dernière fois que j'ai pris un stylo et un papier c'était pour envoyer des cartes de voeux l'année dernière...
Inscrit le 11/08/2010
221 messages publiés
Par écrire il n'entend pas qu'avec un style, mais simplement au niveau orthographique et grammatical, le niveau des jeunes devient vraiment lamentable là dessus. Et ce n'est pas en faisant des études de texte au collège que ça va s'arranger...
Inscrit le 24/02/2009
349 messages publiés
La plupart des lycéens ont quand même ce niveau minimum... personnellement quand j'étais au lycée (et ça ne remonte qu'à quelques années), je savais même faire d'autres trucs, plus ou moins bien, comme résoudre des équations différentielles du premier ordre, équilibrer des équations chimiques simples, faire une analyse de documents, disserter sur l'éthique ou la politique, etc.
Inscrit le 10/10/2010
1767 messages publiés
L'élève sera également évalué sur sa capacité à s'exprimer via les réseaux, en identifiant la nature de l'espace où il intervient : est-ce un espace professionnel ? Personnel ? Privé ? Public ?

-- > En gros, il évitera d'écrire en SMS en dehors de JV.COM et adaptera son expression en fonction du contexte.
Inscrit le 11/08/2010
221 messages publiés
"gérer et contrôler ses traces"
Ou comment masquer ses visites sur des pornos pour les jeunes x)
Inscrit le 13/08/2010
6288 messages publiés
"gérer et contrôler ses traces"

serait-ce un appel à lancer l'assaut contre la NSA ?
Inscrit le 13/08/2010
6288 messages publiés
"Numérique : l'exécutif précise le savoir que devraient avoir les lycéens"

Utilisation de :

- TOR
- Freenet
- I2P
- emule
- Anonymox - open VPN
- GAIM
- Piratrax en cas de revente de matériels
- OPHcrack
- ... liste non exhaustive, variantes et forks acceptés
Inscrit le 06/01/2012
41 messages publiés
Inscrit le 29/08/2008
944 messages publiés
....

je vois pas du tout l'intérêt d'aller dans cette optique là. Toi même tu disais que ça devanit un calvaire de surfer sur un autre post car on est obligé de se blinder de plugins ou modules pour rester tranquille. Plutot éveiller leur conscience sur ce pb mais je suis utopiste de la part d'une initiative qui vient du gouvernement.
Inscrit le 13/08/2010
6288 messages publiés
Euh.. humour là.
Note bien que ce sont les mêmes outils, peu ou prou, que ce soit pour télécharger discrètement ou échapper aux indiscrétions des multinationales ou de la NSA.
De toute manière, tel que c'est parti, entre les abus du "droit d'auteur et droits voisins sans oublier les voisines", le pistage commercial pour ne pas dire "profilage", et le flicage des états, se connecter à internet nécessite de plus en plus de précautions. Pire qu'une balade dans la jungle.
Et c'est vrai que ça devient lourd.
A force d'entendre dire qu'internet "c'est la jungle, une zone de non-droit etc", et bien le pire c'est que c'est vrai. Mais pas de la faute de ceux qui sont pointés du doigt, mais de la faute de ceux qui le disaient !

Accessoirement, je suis étonné que rien ne soit prévu en matière de maîtrise du système d'exploitation dans ce programme. C'est pourtant à la base de tout le reste.
Inscrit le 30/07/2013
574 messages publiés
Atelier multitâches :
robotique / fabrication de costumes / montage audio-vidéo & postage en ligne / éthologie & contact avec les animaux type lolcats maddogs & canards / humour de groupe & développement social / quelques autres trucs aussi...

Inscrit le 30/12/2010
56 messages publiés
Ah Ah Ah, le gouvernement qui dit aux jeunes ce qu'ils doivent savoir alors qu'eux-mêmes n'y connaissent rien
Il vaut mieux en rire.
Inscrit le 10/10/2010
1767 messages publiés
ET ? . Ce n'est pas pour autant que le B2I n'a pas d'intérêt. Il y a des générations d'analphabètes qui ont envoyé leurs gamins à l'école, alors qu'ils n'y comprenaient rien eux-même. Heureusement.
Inscrit le 10/01/2008
445 messages publiés
C'est pas de la connaissance, c'est de la propagande : et surtout n'oubliez pas que si c'est gratuit, c'est illégal...
Inscrit le 10/10/2010
1767 messages publiés
Propagande. rien que ça !. Parce-que les compétences demandées dans le B2I seraient d'ordre idéologiques ?.
[message édité par lot le 08/08/2013 à 05:41 ]
Inscrit le 05/06/2009
459 messages publiés
Savoir utiliser fessebouc (jusqu'à ce que ça n'existe plus) !
Ils feraient mieux de leur apprendre l'informatique !
Inscrit le 13/08/2010
6288 messages publiés
Faudra aussi qu'ils sachent reconnaître les catégories d'animaux sauvages

Inscrit le 26/01/2012
606 messages publiés
euh moi m'sieur moi m'sieur

euh les zentils y sont à droite, et les méssants à gauche.

c'est bien mon petit tu ira loin dans la vie.

Inscrit le 26/01/2012
606 messages publiés
c'est moi ou le diplôme en question est niveau cm2? (je suis certains que des gamins en cm2 sont capables de s'exprimer sur facebeurk, ce qui est sans doute demandé par le diplôme en question?).
Inscrit le 10/10/2010
1767 messages publiés
Le B2i n'est pas un examen mais une "attestation de compétences". http://eduscol.educa...d46073/b2i.html

C'est vraiment dommage que l'aspect logiciel/Licence Open-source ne soit pas plus abordé. Y compris la sécurisation des documents ou des échanges (On parle qd même de format).
http://www.legifranc...RTI000027813746

J'espère que l'école utilisera Open-Office ou équivalent afin de valider "Maîtriser les fonctions de base des suites bureautiques". L'école ne peut pas payer de licence MS comme cela, ou pousser l'écolier à s'en payer une s'il veut s'entrainer chez lui.

Pour le reste, je ne vais pas pester contre cette initiative. Je considère que L'éducation est LA priorité.
[message édité par lot le 08/08/2013 à 06:07 ]
Inscrit le 13/08/2010
6288 messages publiés
Ben, c'est explicite (ou j'ai mal travaillé ?) les prédateurs sur internet, classés par nombre de "victimes" réelles-potentielles-ou supposées.
Les deux premières catégories, dont on nous bassine les oreilles et sont prétexte à toutes sortes de lois ou de mesures liberticides, touchent un public faible.
- histoire des symboles ou objets nazis.. bon, bof, ceux qui les cherchent sauront toujours les trouver, et quant au recrutement de groupuscules... c'est minoritaire
- l'ours, c'est pédobear, idem que ci-dessus
- j'aurais pu rajouter "al quaïda" d'ailleurs, qui parait-il recrute sur internet..

Les deux autres catégories, elles, ratissent beaucoup plus large, et avec des moyens techniques bien supérieurs.
Comme tout schéma, il y manque des nuances. Tous ces prédateurs ne recherchent pas les mêmes choses, évidemment.
Ca se regarde bien sûr avec humour, mais pas que.
[message édité par mosquito33 le 08/08/2013 à 08:07 ]
Inscrit le 10/04/2009
576 messages publiés
Si on faisait passer le B2I aux politiciens. Je suis sûr et certain qu'ils seraient à peu près tous recalés.

C'est aussi ridicule que Pole Emploi proposant une formation "Apprendre à allumer un ordinateur" à un... informaticien. Et pourtant cette dernière a bien été proposée.

Je ne pense pas qu'on arrivera à toucher le fond du tonneau des Danaïdes de la bêtise humaine.
Inscrit le 02/03/2010
1074 messages publiés
Surtout que le tonneau des Danaïdes n'en a pas, justement, de fond.
Ta remarque sur Pôle Emploi me renvoie d'ailleurs à du vécu. En formation de
DEUST TIC (c'était il y a douze ans, note bien) on nous proposait un cours de
réparation informatique. Intrigué, je me suis inscrit. Trois niveaux étaient dispo:
novice, moyen, expert. Bon... je choisis "expert", espérant juste glaner quelques
astuces vu que j'étais déjà bien blindé... le premier jour de cours, le goliot de
service nous pose une tour sur son bureau, ouverte, et nous sort "Alors ça vous
voyez, c'est ce qu'on appelle une carte mère!"
A ce jour, j'ai encore peur d'imaginer ce qu'il enseignait aux gens du niveau
"novice" ...
Inscrit le 08/08/2013
4 messages publiés
Sans même parler des politiciens, je ne suis pas sur que les personnes ne travaillant pas dans l'informatique ou qui ne s'y intéresse pas sérieusement serait en mesure d'obtenir la dite attestation !
Travaillant moi-même dans l'informatique, tous les domaines abordés ne me semblent pas trivial. Je ne parierai pas non plus sur l'obtention de la dite attestation par mes collègues de travail !

Comme ça a été dit des générations d'analphabètes ont envoyés leurs enfants à l'école ... Ce n'est certainement pas parfait, mais c'est un bon point de départ !
Inscrit le 14/05/2009
424 messages publiés
Rien sur les systèmes d'exploitation, les pare-feux, les types de fichiers, etc. ?
Rien sur les bases réseau (adresse tcp/ip, ports, par exemple) ?
Inscrit le 13/02/2009
543 messages publiés
Ca me parait compliqué pour une approche outil. D'autant que la on rentre dans des domaines d'expertises bien souvent hors de portée de la plupart des enseignants. Il y a rarement des professeurs spécialisés en informatique surtout dans les petites structures c'est plutot un prof d'une autre matiere qui est plus au fait que les autres qui donne les cours.
Inscrit le 10/04/2009
576 messages publiés
Les pare-feux ? tu veux parler de celui d'Open Office ?
Inscrit le 04/09/2002
2518 messages publiés
bizarre.. pour moi, la base de l'informatique et donc du numérique, c'est déjà d'apprendre ce qu'est un "bit", mais bon...
[message édité par mynameisfedo le 08/08/2013 à 14:03 ]
Inscrit le 08/08/2012
1843 messages publiés
C'est bizarre, ça me semble être un bon programme.

Dommage que les lycéens soient 35 par classe et qu'ils ne soient pas déjà capable de différencier le vrai du faut hors du net (alors leur demander de repérer des hoax, bonjour).
Inscrit le 30/07/2013
574 messages publiés
ce "Isga" est aussi con et totalitaire qu'une tumeur ; faudrait traiter avant metastases...
/
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
C'est bien de connaitre le sens des mot avant de les utiliser : totalitaire .
Un être humain pas plus qu'une tumeur ne peuvent être totalitaire.

Même toi, Jim, tu ne peux être totalitaire : il faudrait que tu sois un régime, mais tu n'es qu'une banane.
Inscrit le 24/08/2011
7 messages publiés
Je vois beaucoup de monde pester contre cette initiative, dont certains qui trouvent que c'est même à la portée d'un CM2.

Ces gens là n'ont pas conscience de la réalité de l'utilisateur lambda.

Je vois beaucoup de gens autour de moi très débrouillard dans la vie, pas forcément bête, qui montent leur entreprise. Attester ces compétences leur ferait du bien car ils ne savent même pas distinguer la sphère privée et publique sur le Net, ce qui donne une communication pro catastrophique quand ils s'y essaient sur Facebook (orthographe, publications persos et j'en passe).

Sans parler du fait que bon nombre de personnes n'ont aucune conscience de la Netiquette. non pas par mauvaise volonté, mais parce qu'ils ne connaissent pas les règles régissant les interactions en ligne et ignorent l'existence d'un code de conduite concernant lesdites règles.

Un autre point positif de cette initiative concerne la fracture numérique. Ce n'est pas parce que cette expression date de Chirac qu'elle est pour autant obsolète. De nombreux jeunes (même si leur nombre diminue) n'ont pas accès à un ordinateur en dehors de leur établissement scolaire, où ne creusent tout simplement pas la question de leurs usages. C'est généralement ceux-là qui se trouvent aussi avec des parents n'ayant pas le bagage nécessaire pour leur faire comprendre les enjeux derrière le numérique.

J'en prends pour exemple une situation qui m'a marqué l'année dernière. J'imprimais mon mémoire dans une boutique pour ça et, sur un poste pas très loin du mien, un jeune issu d'un quartier difficile essayait d'envoyer un e-mail sans même avoir une adresse, et restait pantois devant ce qui semblait être un formulaire d'envoi... Il avait une vingtaine d'année et, quand on lui a dit qu'il fallait avoir une adresse e-mail, il a demandé à la femme de la boutique, débordée et dont c'est pas le métier, de lui créer une adresse...

Et même sans parler de ces cas particuliers, combine de personnes savent faire une veille sur un sujet ou utiliser les flux RSS ? Très très peu au regard de la population globale.

N'oubliez pas que la plupart des lecteurs ici ne sont pas représentatif de l'ensemble des internautes et possesseurs d'ordinateur, smartphone et / ou tablette.

Alors oui il y a des bémols, je pense notamment à l'aspect open-source qui n'est pas abordé comme le souligne lot, mais ça va dans la bonne direction.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8