Face aux pratiques commerciales d'Apple et d'Amazon dans le secteur du livre électronique, les libraires européens se tournent vers Bruxelles pour obtenir l'interopérabilité des formats. Un courrier a été adressé à la Commission pour lui signifier l'urgence de réglementer ce marché.

En avril, une étude (.pdf) sur l'interopérabilité des formats du livre numérique et conduite par l'université allemande Johannes Gutenberg de Mayence était publiée. Dans celle-ci, les auteurs ont conclu "qu'aucune raison technologique ou fonctionnelle [ne] justifie la poursuite de l'utilisation de formats propriétaires pour les livres numériques".

Dit autrement, il n'y a aucun obstacle pour faire de l'EPUB 3 la "norme unique de format interopérable (ouvert) du livre numérique" ou, à défaut, "l'une des normes". Cependant, l'étude note que les deux principaux acteurs du marché, "Amazon et Apple utilisent, propagent et développent leurs formats propriétaires principalement pour des raisons de stratégie commerciale (et peut-être de compatibilité avec les versions antérieures)".

Face à ces deux géants, les libraires européens ne pèsent pas lourd. Même réunis au sein de l'European & International Booksellers Federation (EIBF), les professionnels sont conscients de la nécessité de mobiliser la Commission européenne sur ce sujet, même si Bruxelles ne dispose pas d'une marge de manœuvre suffisante pour réglementer ce secteur.

Il n'en demeure pas moins que l'EIBF compte sur la Commission européenne. Comme le pointe ActuaLitté, la fédération considère que Bruxelles doit faire de ce dossier une "priorité absolue", estimant que l'interopérabilité sera profitable à l'ensemble des clients européens. Ainsi, un courrier a été adressé aux services de Roberto Viola, directeur général adjoint de la DG réseaux de communication, contenu et technologies.

Un courrier a aussi été envoyé à Neelie Kroes, en charge de la politique numérique de l'Union. L'été dernier, la commissaire avait écrit une tribune dans laquelle elle appelait à la constitution d'un marché unique pour les livres numériques en Europe. Parmi les obstacles identifiés figuraient, en plus de la TVA et des droits d'auteurs, l'interopérabilité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés