Microsoft est très optimiste sur les chances de l'impression 3D de devenir un outil grand public, et le fait savoir. Le géant de Redmond, qui estime que "l'impression 3D pourrait aider à faire éclore une Renaissance de la fabrication", a ajouté le support en natif des imprimantes 3D dans le prochain Windows 8.1.

C'est une excellente nouvelle pour l'impression 3D, qui montre s'il le fallait encore l'intérêt croissant pour la technologie. Alors que le leader du marché grand public Makerbot vient d'être racheté près d'un demi milliard de dollars par Stratasys, Microsoft a annoncé mercredi soir que Windows 8.1 prendrait en charge les imprimantes 3D en natif.

"Créer un objet 3D sur votre PC sera aussi facile que d'écrire un document dans Word et l'envoyer à l'impression. Tout comme l'édition de de bureau a changé la façon dont nous écrivons, nous pensons que la fabrication de bureau va transformer la façon dont nous créons", explique Shanen Boettcher, le directeur du Startup Business Group de Microsoft.

"Beaucoup d'experts pensent que l'impression 3D pourrait aider à faire éclore une Renaissance de la fabrication, et certains analystes des marchés prédisent que le marché global de l'impression 3D pourrait attendre 3,1 milliards de dollars d'ici 2016", ajoute-t-il.

Alors que la question fait toujours débat chez les observateurs, la firme de Redmond dit croire que l'impression 3D franchira les portes du grand public, ce que conforte le succès populaire de la récente imprimante Buccaneer, à la fois belle et peu chère. Pour la firme de Redmond, les imprimantes ne serviront pas à imprimer chez soi les objets que l'on peut acheter ailleurs, mais ceux que l'on aura personnalisés ou que l'on ne trouve pas dans le commerce.

Concrètement, Windows 8.1 reconnaît automatiquement les principales imprimantes 3D du marché en "plug & play", grâce à un partenariat noué avec les fabricants (3D Systems, Makerbot, Formlabs…), et gère les formats d'impression 3D pour faciliter la communication entre les logiciels de modélisation et l'imprimante, et gérer les files d'attente comme pour les imprimantes papier — ce qui semble toutefois très accessoire lorsqu'il faut plusieurs heures pour imprimer un objet plastique.

Windows 8.1 permet aussi aux fabricants d'imprimantes 3D d'utiliser Windows Store pour proposer des applications dédiées à leurs appareils, et intègre une API dédiée pour les développeurs d'applications. Une application d'exemple est d'ores et déjà disponible.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés