En juin, Mozilla commencera à déployer Firefox OS. Cinq pays seront concernés par cette première vague, tandis que onze autres auront accès à la plateforme mobile en fin d'année. La fondation précise qu'elle compte d'abord se concentrer sur les pays émergents. La disponibilité du système d'exploitation dans les pays développés est prévue pour 2014.

Le compte à rebours a commencé. D'ici deux mois, Firefox OS fera officiellement ses premiers pas dans le marché très concurrentiel des systèmes d'exploitation. Au cours de la conférence D : Dive Into Mobile organisé par le site All Things Digital, le patron de la fondation Mozilla a en effet fait savoir que la plateforme mobile allait être progressivement déployée à partir du mois de juin.

La première vague touchera cinq pays, à savoir le Brésil, l'Espagne, la Pologne, le Portugal et le Venezuela. D'ici la fin de l'année, onze autres pays pourront profiter de Firefox OS. En février dernier, lors du Mobile World Congress à Barcelone, Mozilla avait annoncé d'autres pays : la Colombie, la Hongrie le Mexique, le Monténégro et la Serbie. Ces derniers feront probablement partie de la deuxième vague.

En revanche, les principaux marchés comme les États-Unis ne seront pas concernés par Firefox OS avant l'année prochaine. La fondation Mozilla souhaite en effet se concentrer en priorité sur les pays émergents et les nouveaux pays industrialisés, même si quelques pays développés sont concernés par les deux premières phases de lancement (Espagne et Portugal).

"Dans la Silicon Valley, nous avons tendance à voir le monde à travers le prisme des appareils haut de gamme. Mais ce n'est vrai pour le reste du monde. Donc, dans un premier temps, nous nous lançons dans les marchés émergents, là où Firefox est particulièrement fort… cela n'a pas de sens pour nous de lancer un seul et unique appareil dans le monde entier", a expliqué Gary Kovacs.

Mozilla pourra compter sur le soutien de plusieurs constructeurs. Depuis la présentation de Firefox OS, plusieurs fabricants ont signifié à la fondation leur intérêt pour la plateforme mobile. C'est le cas du Chinois ZTE, de l'Espagnol Geeksphone du Français Alcatel et du Japonais Sony, qui ont l'intention de proposer des smartphones sous Firefox OS dès cette année.

De nombreux opérateurs sont également intéressés par Firefox OS. Citons notamment China Unicom, Deutsche Telekom, KDDI, Sprint, Telecom Italia Group, Telefónica ou encore Telenor.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés