Le portrait des (jeunes) membres du groupe de hackers Lulzsec se précise. The Independant rapporte que deux membres britanniques de l'organisation qui s'était fait connaître en avril 2011 pour le piratage de Sony, avec l'accès spectaculaire aux données personnelles de millions de comptes de joueurs inscrits sur le Playstation Network, ont décidé de plaider coupable.

Les deux hackers, Jack Davis et Mustafa Al-Bassam, ont respectivement 20 et 18 ans, et avaient donc deux ans de moins au moment des faits. Ils auraient reconnu avoir lancé des attaques contre les sites de la CIA, de l'Agence américaine contre le Crime Organisé, et d'autres cibles étatiques ou privées comme ceux de Sony, News International, ou 20th Century Fox.

Davis, qui s'était fait connaître sous le pseudonyme de Topiary, avait déjà reconnu publiquement sa participation à Lulzsec, et s'en était repenti d'une façon pour le moins inattendue. Comme s'il devait servir d'exemple, le jeune hacker avait expliqué que son interdiction d'utiliser Internet l'avait libéré, et lui avait permis de mûrir intellectuellement et socialement. "Je peux dire avec avec confiance que l'absence permanente d'Internet a fait de moi un individu plus accompli", avait-il confessé dans une tribune publié par Le Guardian. Il ajoutait que "moi comme beaucoup de gosses englués à leurs écrans tous les jours, je n'aurais jamais imaginé penser ces mots un jour".

Plusieurs autres membres présumés de LulzSec ont été arrêtés et font l'objet de poursuites. Parmi eux, l'Américain Raynaldo Rivera a été inculpé en août 2012 ; Cody Kretsinger a plaidé coupable en avril 2012 ; et Ryan Cleary, qui a plaidé non-coupable, attend une procédure d'extradition vers les USA. Enfin, Hector Xavier Monsegur (aka "Sabu"), devrait bénéficier de la clémence de la justice : c'est lui qui a fait tomber Lulzsec en acceptant de collaborer avec le FBI après son arrestation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés