Publié par Julien L., le Vendredi 05 Avril 2013

Les ondes agiraient sur le sommeil et la température corporelle

L'Institut national de l'environnement industriel et des risques (INERIS) et l'université de Picardie Jules Verne (UPJV) ont publié une étude menée sur treize rats afin de constater les effets des ondes électromagnétiques sur l'équilibre énergétique. Ils ont constaté des modifications, mais sans parvenir à dire si celles-ci étaient néfastes pour la santé.

L'effet des ondes électromagnétiques sur la santé humaine est un sujet discuté depuis plusieurs années au sein de la communauté scientifique. De nombreuses études ont cherché à évaluer les risques sanitaires liés aux télécommunications, sans parvenir toutefois à des résultats concordants. Dès lors, c'est le principe de précaution qui tend à s'imposer, aussi bien chez les experts que chez les politiques.

En attendant d'avoir une meilleure connaissance des conséquences du rayonnement électromagnétique sur l'organisme, ce qui implique en particulier des études sur le long terme et à grande échelle, les recherches se poursuivent. Ainsi, l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (INERIS) et l'université de Picardie Jules Verne (UPJV) ont mené un travail sur l'équilibre énergétique.

L'équilibre énergétique modifié

"Les premiers résultats obtenus, qui demandent à être approfondis, montrent que les champs électromagnétiques de type antenne-relais déclencheraient des mécanismes d'économie d'énergie ; ces résultats confirmeraient également un effet de fractionnement du sommeil paradoxal", écrivent les scientifiques dans leur communiqué (.pdf), publié cette semaine.

Menés sur 13 jeunes rats mâles, les tests les ont exposés "en continu sur 5 semaines à des ondes d'une fréquence de 900 MHz et d'une intensité d'1 V/m dans une ambiance thermique de 24°C. Les paramètres physiologiques et comportementaux de ce groupe exposé ont été mesurés la 6ème semaine à deux températures différentes, 24°C et 31°C, et comparés en parallèle à ceux d'un groupe témoin non exposé de 11 animaux".

"Les premières conclusions montrent des effets biologiques à long terme des radiofréquences simultanés sur la régulation thermique, le comportement alimentaire et le sommeil", notent l'INERIS et l'UPJV. Mais "des études complémentaires seraient nécessaires pour vérifier si ces mécanismes d'économie d'énergie ont un impact sur la santé".

Un impact sur la santé incertain

Si les ondes ont un effet sur l'équilibre énergétique, est-il pour autant nuisible ? Sur ce terrain, l'INERIS et l'UPJV font preuve de prudence. Concernant le fractionnement du sommeil, "les chercheurs n'ont noté aucune modification des paramètres de qualité du sommeil (réduction du temps de sommeil, réveils répétés, difficultés à se rendormir...)".

Toutefois, l'effet du fractionnement au niveau du sommeil paradoxal "est encore mal connu mais on peut supposer, en l'état actuel des connaissances scientifiques, qu'il peut être à l'origine de difficultés de mémorisation et de troubles de l'humeur". Les chercheurs rappellent que le sommeil "fait partie des grandes fonctions de l'équilibre énergétique" et qu'une approche "globale" est nécessaire pour l'appréhender pleinement.

Sensibilité accrue au froid et comportement alimentaire perturbé ?

Outre le sommeil, l'étude s'est également intéressée à la régulation thermique des sujets exposés aux ondes. Elle note que "les champs électromagnétiques semblent induire une 'sensation de froid' chez l'animal", mais les résultats sur les animaux témoins divergent. En conclusion, "il n’est pas encore possible de dire si cet effet est transposable à l’homme".

L'étude note aussi "une prise alimentaire plus importante de la part des animaux exposés : les mécanismes d'économies d'énergie pourraient conduire à une augmentation de la masse corporelle, mais cela nécessite d'être confirmé. En outre, l’étude ne permet pas de déduire que cette prise alimentaire joue un rôle quelconque dans les phénomènes de surpoids et d’obésité".

Des études complémentaires nécessaires

Les travaux menés par l'INERIS et l'UPJV s'ils envisagent des effets des champs électromagnétiques sur l'équilibre énergétique, ne permettent pas encore d'affirmer avec certitude leur nocivité sur la santé humaine. En outre, les individus ne sont pas affectés de la même manière par les ondes. Ainsi, les personnes dites électro-sensibles sont plus exposées que les autres.

Les premières observations formulées l'INERIS et l'UPJV nécessitent donc des travaux supplémentaires, afin de vérifier les constats faits sur l'échantillon de treize rats.

Publié par Julien L., le 5 Avril 2013 à 11h25
 
16
Commentaires à propos de «Les ondes agiraient sur le sommeil et la température corporelle»
Inscrit le 04/03/2010
83 messages publiés
Quel interet de parler d'une étude dont les conclusions sont truffées de phrases telles que "qui demandent à être approfondis", "on peut supposer", "semblent induire", "il n'est pas encore possible de dire", "pourraient conduire à", "cela nécessite d'être confirmé", ........?
Inscrit le 10/06/2005
6343 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 06/04/2013 à 10:51
Peut être qu'il faut pas confondre l'étude et l'article qui en parle?

http://www.futura-sc...denergie_45680/
Inscrit le 04/03/2010
83 messages publiés
Les extraits que je cite sont issus des parties en italique de l'article, donc je ne fais référence qu'à l'étude, pas à l'article, qui au final ne fais que faire des citations...
Inscrit le 04/03/2010
83 messages publiés
Quant à l'article futura sciences, il commence fort :
"une étude montre qu’en cas d’exposition prolongée, elles altèrent la physiologie du rat : celui-ci se plonge en mode économie d’énergie."
C'est normal, c'est le titre, faut attirer le lecteur.
Et à la fin :

"Les ondes électromagnétiques pourraient donc perturber la physiologie des rongeurs en les plongeant dans un mode économie d’énergie."
"ces travaux sont encore très préliminaires "

Pschhhittt.
[message édité par aurelienr le 06/04/2013 à 11:26 ]
Inscrit le 10/06/2005
6343 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 06/04/2013 à 14:57
Oui on lit bien que l’étude a porté sur 30 rat et qu'elle se voulait préliminaire.

"Cette étude a été entièrement financée par des fonds du ministère de l’Ecologie et du Développement durable. Elle a été publiée dans la revue Environnemental science and pollution research."
http://link.springer...-1266-5/000.png
http://link.springer...-1266-5/001.png
http://link.springer...-1266-5/002.png
http://link.springer...-1266-5/003.png
etc

Ca fait des années que des gens se plaignent que les antennes relais les empêchent de dormir correctement et qu'on les prends pour des malades mentaux. Qu'est ce qui empêchait de prendre 30 rats il y a 10 ans et de faire la même expérimentation? A moins que ces rats lisent les journaux et psychotent eux aussi, ca leur fait quelque chose qui a été constaté alors qu'on nous serine que c'est pas possible.

Et c'est pas les seuls à le dire.
https://docs.google....RQbqgg03cV_C0sg
[message édité par ze_katt le 06/04/2013 à 15:00 ]
Inscrit le 04/03/2010
83 messages publiés
On lit bien dans l'article que : "les chercheurs n'ont noté aucune modification des paramètres de qualité du sommeil (réduction du temps de sommeil, réveils répétés, difficultés à se rendormir...)". Donc pas vraiment de rapport avec les symptômes que décrivent certaines personnes.
Dans le cas des gens qui prétendent ne plus dormir à cause des antennes, j'invite quand meme à un peu de sérieux dans les analyses. On est des humains, donc la part de psychologie dans les maux n'est pas négligeable, surtout quand il s'agit de sommeil, stress et autre. Ne pas confondre corrélation et relation de cause à effet.
Par exemple, moi, j'ai du mal à dormir depuis quelques mois. Pourtant, rien n'a changé en terme d'ondes dans mon entourage. Donc la cause est tout autre. Mais imaginons maintenant que je sois convaincu que les ondes soient nocives, et qu'au même moment une antenne avait été installée pas loin de chez moi...Les troubles du sommeil ne seraient bien sur pas causé par cette source, mais je serais persuadé que c'est à cause de l'antenne relais. Sans aucune rigueur scientifique. Juste un soupçon alimenté par ma paranoia. Je ne dis pas que les ondes n'ont aucun effet, car pour le moment rien n'a pu être établi avec précision. Mais je pense que chez les electrosensibles, une majorité a des causes psychologiques pour sa maladie.
Inscrit le 02/04/2009
22 messages publiés
Heu on reproche souvent a Numérama de faire dans le titre racoleur... ici par exemple cette étude porte sur des rats et le titre surfe sur l'inquiétude rampante des gens pour les ondes :/

Sinon le site futura science a fait un article sur cette étude, peut être plus neutre..
Inscrit le 07/11/2012
24 messages publiés
Je suis très déçu, j'avais lu "les ongles".
Inscrit le 05/04/2013
1 messages publiés
"En outre, l’étude ne permet pas déduire que cette pris alimentaire joue un rôle quelconque dans les phénomènes de surpoids et d’obésité."


?!
Inscrit le 08/02/2012
53 messages publiés
C'est fou la mauvaise foi des technophiles dès qu'il s'agit des ondes...
Sinon je le trouve pas si mal cet article, il présente quelques résultats, mais reste prudent sur leur interprétation.
Inscrit le 04/03/2010
83 messages publiés
Ne pas confondre mauvaise foi et rigueur scientifique.
Malheureusement ce genre de papier alimente "l'argumentaire" des personnes dont le cerveau n'a pas attendu les ondes pour voir leurs capacités de réflexion et de jugement se réduire.
Inscrit le 25/02/2012
1370 messages publiés
+1, il y en a même qui pense sérieusement que la "rigueur scientifique" n'est pas orienté.....
Inscrit le 03/04/2009
683 messages publiés
dans un sens comme dans l'autre, d'ailleurs...
Inscrit le 11/03/2009
3532 messages publiés
Je suis un gros frileux , je bouffe n'importe comment , parfois la nuit je me reveille . j'ai une antenne relais à 80 metres de chez moi

CQFD
Inscrit le 31/01/2011
637 messages publiés
le truc le plus flippant pour moi, c'est quand même les tas de vaches crevées en dessous des lignes à haute tension. sinon a propos de rats, ils en ont de 5 kilos a teheran en ce moment....odd
Inscrit le 08/11/2012
203 messages publiés
Ce qui me surprend c'est que ça fait déjà 5 voire 10 ans que des études de ce type sont menées dans toute l'UE. Aucune n'est arrivée à prouver que les ondes (à fréquence des antennes relais) avaient des incidences sur la santé, d'où le "principe de précaution" appliqué dans ce domaine.

Bien qu'Ineris soit à la pointe, je ne vois pas ce qu'ils apportent de plus.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Avril 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12