Le moteur de recherche Mega-Search, qui fonctionne grâce à l'ajout manuel de liens Mega par les internautes, est de nouveau fonctionnel. D'abord censuré par Mega, le site a réalisé quelques modifications pour satisfaire aux critères exigés par les équipes Kim Dotcom.

Comme le signale Jiang sur les forums de Numerama, le site français Mega-Search.me, qui avait été le premier des moteurs de recherche pour Mega, est de nouveau accessible et pleinement fonctionnel. Le site propose aux internautes de référencer très simplement des liens vers des fichiers hébergés sur Mega ; il suffit en effet de copier-coller un lien, et le site se charge ensuite de récupérer automatiquement le nom du fichier, sa taille, et de l'ajouter à l'index accessible publiquement.

A la fin du mois de janvier, la médiatisation du moteur de recherche aux Etats-Unis avait précipité une réaction inattendue de la part de Kim Dotcom, qui avait donné instruction à ses équipes de supprimer d'office l'ensemble des liens référencés sur Mega-Search, quelle que soit la nature légale ou illégale du contenu visé.

Inquiet de pouvoir être associé à un tel annuaire de liens piratés, Mega avait dressé des rouges rouges en demandant aux éditeurs de services basés sur Mega de ne pas utiliser les logos officiels pour ne pas entretenir une confusion, et de mettre en oeuvre leur propre politique de retrait de liens à la demande des ayants droit.

Pour assurer son retour en ligne, Mega-Search.me a donc mis en application les volontés de Kim Dotcom. Le site ne porte plus aucun élément graphique commun à Mega, et dispose même désormais d'un encart "à propos" qui prévient que "ce site web n'est pas lié à mega.co.nz". Par ailleurs, le site propose aux intéressés de "nous avertir de liens frauduleux via notre formulaire de contact", ce qui permettra de faire disparaître les liens de Mega-Search. Néanmoins, et en toute logique, le site prévient les ayants droit que que "cela ne supprimera pas les fichiers des serveurs Mega et le lien sera toujours actif même s'il n'est plus listé sur notre site". Seul Mega a le pouvoir de supprimer un fichier qu'il héberge.

Mais plusieurs précautions valant mieux qu'une, Mega-Search a aussi accompagné sa "mise en conformité" d'une astuce technique censée compliquer le travail des robots de Mega, chargés de désactiver les liens référencés. En effet, désormais, tous les liens renvoient d'abord vers le proxy HideMyAss.com, qui propose notamment un service d'anonymisation des referers.

Pour le moment les choses semblent tenir, puisqu'aucun des fichiers ajoutés ces derniers jours ne semble avoir avoir été supprimé par Mega.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés