Alors qu'il s'apprête à lancer son très prometteur système d'exploitation BlackBerry 10 à la fin du mois, RIM annonce qu'il est prêt à envisager de modifier profondément son modèle économique en se concentrant sur la fourniture de la couche logicielle, et en laissant d'autres constructeurs que lui proposer des smartphones ou d'autres appareils sous BlackBerry.

Le constructeur canadien Research In Motion (RIM) va-t-il totalement revoir son modèle économique, et laisser Apple rester le seul fabricant de téléphones mobiles à utiliser son propre système d'exploitation en exclusivité sur ses propres smartphones ? Interrogé par Die Welt à l'occasion de la sortie prochaine de BlackBerry 10, le responsable allemand de RIM, Thorsten Heins, a indiqué que la société était prête à envisager de proposer à d'autres fabricants d'installer son OS Blackberry sur leurs smartphones, en leur vendant des licences.

"Avant de parler de votre licence pour le logiciel, vous devez démontrer que la plateforme a un grand potentiel", a-t-il toutefois temporisé. "D'abord, nous devons tenir nos promesses. Si une telle démonstration est apportée, alors une licence est envisageable". 

RIM doit lancer ses premiers appareils sous BlackBerry 10 le 30 janvier prochain, et les premières impressions laissées par le nouveau système d'exploitation ont été très positives.

"Nous avons pris le temps de construire une plate-forme évolutive pour les dix prochaines années", explique par ailleurs Thorsten Heins, pour justifier le temps pris par RIM pour se mettre à la page de la concurrence, au moment où Google, Apple et Microsoft se disputent l'essentiel du marché des smartphones. "Notre objectif n'est pas seulement dans les smartphones, mais aussi dans l'utilisation (de BlackBerry), par exemple, dans les voitures qui seront à l'avenir de plus en plus en réseau. Nous voyons apparaître avec BlackBerry 10 des domaines complètement nouveaux qui seront des relais de croissance".

La place boursière a extrêmement bien réagi à la publication de cette interview, avec un titre qui s'est envolé de plus de 10 %. Depuis fin septembre, où le titre était tombé à un niveau à 6,25 dollars par action, jamais vu depuis le début des années 2000, RIM a entamé une forte remontée avec actuellement un cours à 17,41 dollars. C'est toutefois encore très loin de son plus haut historique, à 137 dollars l'action, atteint en mai 2008.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos