Mega arrive demain. Si l'offre gratuite est connue, le mystère restait entier sur les formules payantes. Jusqu'à aujourd'hui. Mega propose trois abonnements de 9,99 à 29,99 euros par mois, permettant d'atteindre entre 0,5 et 4 To d'espace disque et une bande passante de 1 à 8 To.

Mega ouvrira ses portes demain. Cependant, Kim Dotcom a permis à la presse d'accéder en avance au service pour y jeter un petit coup d’œil. Ainsi, il est possible de découvrir la grille tarifaire conçue par le service d'hébergement de fichiers en un clic. En plus de la solution gratuite donnant droit à un espace de 50 Go, trois formules payantes sont proposées :

Pro I

La première coûte 9,99 euros par mois et donne accès à 500 Go d'espace disque et à une bande passante de 1 To.

Pro II

La deuxième est facturée 19,99 euros et quadruple l'espace disque : il passe à 2 To. La bande passante autorisée est quadruplée, pour atteindre 4 To.

Pro III

La dernière offre est la plus onéreuse. Il faudra débourser 29,99 euros. Elle donne accès à un espace de stockage proprement gigantesque (4 To) et à une bande passante deux fois plus importante que l'offre Pro II, 8 To.

Outre les différents paliers d'abonnement, Mega va mettre à disposition un blog dans lequel l'équipe du site publiera des mises à jour. Si celui-ci est pour l'heure inaccessible, Techcrunch a pu récupérer un certain nombre d'informations sur les prochains objectifs que devra atteindre la plateforme d'hébergement. S'il y a plusieurs éléments qui n'intéresseront que les développeurs, on peut néanmoins noter que :

Mega projette d'améliorer la file d'attente des fichiers en cours de transfert (multi-sélection, glisser-déposer, mise en pause, reprise du transfert…) Le gestionnaire de fichiers sera également optimisé. Mega prévoit également un système de messagerie instantanée pour les usagers, avec la possibilité d'attacher des fichiers joints aux messages.

On note également que Mega songe à un accès mobile, à un outil de synchronisation prenant en compte les principaux systèmes d'exploitation et à intégrer des applications internes (calendrier, feuille de calcul, feuille de texte).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés