L'ActuaLitté de la semaine ne solde pas, elle donne sans compter. De l'info, les sujets qui ont marqués la semaine et qui changent un peu plus le monde du livre, qu'on le veuille ou non : chaque semaine, la revue de presse hébergée par Numerama permet de suivre ces événements. Des recommandations littéraire de Twitter aux coups de force d'Amazon, en passant par les « emprunts » de PriceMinister, suivez le guide.

Lundi :

La webapplication BookRx, disponible gratuitement et sans inscription à cette adresse, permet d'obtenir des recommandations littéraires basées sur son seul profil Twitter : il suffit d'entrer son nomd'utilisateur. Développée par le Knight Lab de la Northwestern University dans l'Illinois, elle propose une large variété de catégories, pour l'instant uniquement anglophones. La page d'accueil annonce toutefois que d'autres versions sont en développement.

Mardi :

Comme la plupart des autres sites de e-commerce, PriceMinister, propriété du groupe Rakuten, affiche des critiques sur ses pages produits, afin de faciliter les choix du client potentiel, tout en optimisant son référencement. Plutôt filou, le vendeur a donc pris l'initiative de reproduire sur son site les commentaires de Babelio et LibFly, deux réseaux sociaux du livre, sans demander leur accord. Ni donner suite à leur demandes d'explications…

Soldes

Melle Bé, CC BY-NC-SA 2.0

Mercredi :

Chez Amazon, c'est tous les jours les soldes : en Grande-Bretagne, les offres Kindle du super-marchand proposent des best-sellers à des prix ahurissants, qui sont loin de rembourser les achats auprès des éditeurs. Une vente à perte dangeureuse pour tout le secteur du livre, et principalement pour les libraires.

Jeudi :

En cas de besoin, posséder la version numérique d'un document papier perdu ou détruit peut éviter bien des déboires… La société 1DollarScan propose une numérisation basique de documents, résolution 300DPI, à hauteur de 1$ les 100 pages. D'autres formules sont disponibles, dont une mensuelle en illimité : la société garantit même veiller sur la création d'un réseau de contrefaçon du livre.

Vendredi :

Lancé il y a quelques jours, le service AutoRip d'Amazon, qui permet d'obtenir la version numérique de tous les CD physiques achetés dans sa boutique, depuis son ouverture. Et soulève la question d'une offre similaire pour le livre, et des conséquences qu'elle pourrait entraîner : un atout de plus pour le magasin en ligne, mais à quel prix…

À la semaine prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés