A défaut de publier les fonctionnalités pertinentes des moyens de sécurisation qui sont censés permettre aux abonnés d'éviter de recevoir des avertissements pour mauvaise sécurisation de leur accès à internet, la Hadopi a mis en ligne la nouvelle version de son site PUR, qui doit encourager à l'utilisation d'offres légales.

Déterminée à mettre davantage en avant son volet "développement de l'offre légale", alors qu'elle reste indécrottablement associée à la riposte graduée, la Hadopi a lancé mardi la nouvelle version de son site PUR.fr, consacré aux offres labellisées.

"Grâce à une structure modifiée et un nouveau moteur de recherche, le site est aujourd'hui plus accessible et facilitera l'accès aux contenus légaux pour les utilisateurs", explique la Haute Autorité. "Une page de blog a également été créée sur le thème de "la parole à l'offre légale". Interviews, éditos, actualités des plateformes ou bons plans, feront l'objet de cette nouvelle page".

Concrètement, la page d'accueil affiche les dernières offres ayant reçu le label PUR, avec un descriptif complet de chaque plateforme labellisée. La base de données, sur laquelle l'internaute peut naviguer des filtres accessibles dans la partie gauche de l'interface, recense notamment la compatibilité de la plateforme avec les différents environnements (web, Mac OS, iOS, Android, Linux…), l'utilisation ou non de DRM pour verrouiller l'utilisation des oeuvres, le type de modèle tarifaire (à l'acte, abonnement, gratuit…), ou encore le type de contenus proposés. 

A l'occasion de sa refonte, PUR.fr s'affiche comme "le portail du téléchargement légal". Mais l'Hadopi semble avoir abandonné l'idée de proposer un moteur de recherche unifié pour regrouper l'ensemble des oeuvres proposées sur les différentes plateformes.

Actuellement, 60 plateformes ont reçu leur label PUR, qui est attribué d'office en l'absence de contestation par les ayants droit. L'Hadopi espère dépasser la centaine de sites PUR l'année prochaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés