Alors que les Américains se rendent aux urnes, les premières contestations dues à des problèmes posés par les machines de vote électronique se font entendre.

Lors des dernières élections présidentielles, Numerama avait publié une grande enquête sur l'opacité des machines à voter installées en France dans 64 communes de plus de 3 500 habitants. Nous avions expliqué entre autres que les machines de 2012 reposaient sur une autorisation délivrée au constructeur en 2003, alors-même que les risques posés par le manque de transparence du vote électronique avait conduit le Gouvernement à geler les autorisations en 2008. Devant le refus du ministère de l'intérieur de nous la communiquer, nous avions dû mettre en place une opération collaborative pour identifier, ensemble, la liste des bureaux de vote électroniques

Aux Etats-Unis, les Américains sont coutumiers de l'utilisation de machines pour voter. Pourtant, chaque nouvelle élection démontre toujours implacablement des failles – pour celles qui sont les plus visibles, et qui peuvent donc être médiatisées. Comme on pouvait s'y attendre, l'élection présidentielle américaine de 2012 ne fait pas exception.

Ainsi, un électeur a publié sur YouTube une vidéo qui montre que lorsqu'il choisit Barack Obama sur une machine de vote électronique installée en Pennsylvannie, son choix est modifié pour sélectionner Mitt Romney. "J'ai pensé que la calibration était mauvaise et j'ai essayé de sélectionné Jill Stein pour activer Obama. Non. Jill Stein a été sélectionné sans problème", raconte l'internaute. En tant que développeur, il a appuyé de nombreuses fois sur l'écran pour voir quelle était l'étendue de la zone active pour sélectionner Mitt Romney, et s'est aperçu qu'elle allait du haut de la case consacrée au Républicain jusqu'au bas de la case du Démocrate. Impossible de choisir Obama, alors que tous les autres boutons fonctionnaient correctement.

NBC News, qui rapporte l'affaire, indique que la machine à été mise hors ligne, sans préciser ce qu'il adviendrait des votes enregistrés.

Par ailleurs, dans l'Ohio (un état où un bug avait été découvert en 2004 qui favorisait Bush contre John Kerry), un recours juridique a été déposé pour annuler les résultats décomptés par une machine à voter sur laquelle semble avoir été installé à la dernière minute un logiciel "expérimental" (sic), susceptible de modifier le scrutin.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos