Après un premier trimestre difficile, SFR reprend des forces. L'opérateur a indiqué lors de la présentation de ses résultats avoir gagné 122 000 nouveaux clients dans un contexte désormais beaucoup plus concurrentiel. Mais les finances du groupe souffrent : le chiffre d'affaires a reculé de 7,5 % par rapport au premier trimestre de l'an dernier.

Orange n'est manifestement pas le seul opérateur à redresser la tête dans le secteur de la téléphonie mobile. Huit mois après l'arrivée de Free sur le marché, SFR a repris du poil de la bête au cours du deuxième trimestre 2012. Son parc d'abonnés mobiles a en effet progressé de 2,3 % par rapport au mois de juin 2011. 122 000 nouveaux clients ont rejoint l'opérateur, celui-ci totalisant 20,79 millions d'abonnés.

Ce printemps, SFR a affirmé avoir constaté le retour d'anciens clients passés chez Free Mobile sans pour autant livrer le moindre chiffre. "Nous voyons déjà revenir vers SFR un courant significatif de déçus de Free. Actuellement, nous ne perdons plus d'abonnés, notre parc s'est stabilisé", avait déclaré le PDG de l'opérateur, expliquant que "les départs ont considérablement baissé" à partir de la mi-mars.

Début mars, SFR a estimé avoir perdu 200 000 clients au cours des deux premiers mois de l'année suite à l'arrivée de Free Mobile. L'opérateur avait alors mis en avant la très faible proportion de ces départs au regard de la taille de son parc d'alors, comptant plus de 21 millions d'abonnés.

Le contexte reste toutefois difficile pour SFR. La présentation des résultats de la filiale de Vivendi rapportée par l'Express montre un net recul de son chiffre d'affaires par rapport au premier trimestre 2011,  -7,5 %, celui-ci s'établissant désormais à 2,8 milliards d'euros. Free Mobile n'y est évidemment pas étranger, puisque le quatrième entrant a poussé ses concurrents à s'aligner sur sa grille tarifaire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés