Victorieux, Apple a transmis ce week-end au tribunal la liste des smartphones conçus par Samsung dont l'entreprise américaine réclame le bannissement. Huit téléphones sont concernés, dont des Galaxy S et Galaxy S2.

En position de force depuis qu'un jury américain a décidé de condamner Samsung à payer plus d'un milliard de dollars de dommages et intérêts à Apple, estimant que l'industriel sud-coréen a copié volontairement les produits de la firme de Cupertino et enfreint plusieurs brevets, l'entreprise américaine est bien décidée à profiter de son avantage et à mener la vie dure à son grand rival.

Dans les heures qui ont suivi le verdict, Apple a transmis un document (.pdf), au tribunal dans lequel la société liste des produits conçus par Samsung dont elle demande l'interdiction aux États-Unis. Signalée par The Verge, la requête demande l'exclusion au moins temporaire de 8 smartphones du marché. Un nombre finalement assez limité au regard de l'ensemble des produits impliqués dans le procès : plus de 20.

  • Galaxy S 4G
  • Galaxy S2 (AT&T)
  • Galaxy S2 (Skyrocket)
  • Galaxy S2 (T-Mobile)
  • Galaxy S2 Epic 4G
  • Galaxy S Showcase
  • Droid Charge
  • Galaxy Prevail

Le document détaille à ce propos les torts de chaque appareil. Si le Galaxy S2 Epic 4G n'enfreint qu'un seul brevet, tout comme le Galaxy S2 Skyrocket, le Galaxy S 4G est en revanche cité dans toutes les rubriques. Tous les autres enfreignent entre trois et quatre brevets.

Le prochain épisode de la guerre livrée par Apple et Samsung aura lieu le 20 septembre. La magistrate en charge du dossier, Lucy Koh, devra en particulier examiner les demandes d'interdiction formulées par la firme de Cupertino, ainsi que les arguments avancés par le géant sud-coréen de l'électronique. Celui-ci a fait appel et cherche désormais à annuler ou réduire les charges retenues contre lui.

À cet égard, Samsung pourra très certainement mettre en avant les erreurs commises par le jury américain lors du procès en première instance. Les neuf jurés, manifestement pressés d'en finir avec une audience interminable, sont critiqués pour ne avoir remplir leur rôle avec la rigueur nécessaire. Un manquement qui pourrait en théorie permettre à Samsung d'obtenir l'annulation du verdict.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés