Publié par Julien L., le Samedi 25 Août 2012

Le gouvernement américain investit dans l'impression 3D

Aux États-Unis, le gouvernement de Barack Obama s'intéresse de près à l'impression 3D. Dans le cadre d'un partenariat public-privé, les autorités ont accepté de rajouter 45 millions de dollars pour développer un centre de recherche.

L'impression 3D promet de transformer radicalement la consommation des ménages dans les prochaines années. À mesure que les imprimantes tridimensionnelles gagneront en précision, l'accès à cette technique de production industrielle s'ouvrira de plus en plus au grand public. Certains fabricants proposent même des modèles pour quelques centaines d'euros.

La création d'un objet à partir d'un modèle numérique posera toutefois des problématiques nouvelles. Des procédures en violation de droits de la propriété intellectuelle vont inévitablement s'ouvrir. Le cas de Paramount interdisant la reproduction du cube visible dans le film Super 8 est connu. Sans parler des maisons de disques, au regard de récents développements.

Sans parler de la création de biens dont la détention est réglementée. Comment contrôler la possession et la circulation d'armes à feu s'il est possible de les "imprimer" directement chez soi ? Une situation impossible ? Un Américain est pourtant parvenu à créer une réplique d'une arme à feu (fusil d'assaut AR-15) fonctionnelle, en imprimant et assemblant les différentes pièces. Il a réussi à tirer 200 cartouches.

Dans ces conditions, il n'est pas vraiment surprenant de voir National Intelligence Council (NIC), la branche publique de la CIA, de mentionner l'impression 3D dans son dernier rapport dédié à l'état du monde à un horizon de vingt ans. Le document présente les réflexions du NIC sur les révolutions techniques pouvant révolutionner les relations internationales mais également transformer les sociétés.

L'impression 3D est citée aux côtés de la généralisation des organismes génétiquement modifiés (OGM), le clonage humain ou encore l'amélioration artificielle des performances cérébrales, rapporte Le Monde.

Mais si les imprimantes tridimensionnelles portent en elles de nombreuses problématiques, le gouvernement américain s'y intéresse malgré tout. Dans un communiqué publié en août, la Maison Blanche annonce le lancement d'un partenariat public-privé sous la houlette des ministères de la Défense, de l’Énergie et du Commerce, avec le concours de la NASA et de la fondation nationale pour la science.

Selon le département de l’Énergie, cette technique de fabrication industrielle peut diminuer de 50 % l'énergie actuellement consommée par les procédés actuels. "Avec son empreinte environnementale légère, des niveaux élevés de personnalisation et une livraison rapide, l'impression 3D promet de rendre la fabrication nationale plus compétitive que celle à l'étranger", avance même Smart Planet.

D'autant que tous les domaines où presque peuvent en profiter, du moment que l'imprimante 3D est assez volumineuse. Reste à voir en pratique comment cette technique de fabrication va se mettre en place. Le gouvernement américain semble en tout cas y croire. Après un investissement initial de 30 millions de dollars pour un centre de recherche, 45 millions de dollars ont été ajoutés.

Du côté du privé, un consortium va mettre sur la table 40 millions de dollars. Celui-ci regroupe des industriels, des universités et des organisations à but non lucratif.

Publié par Julien L., le 25 Août 2012 à 16h30
 
34
Commentaires à propos de «Le gouvernement américain investit dans l'impression 3D»
Inscrit le 16/12/2011
53 messages publiés
Il a du courage le mec pour imprimer un fusil en 3D. Car il doit y avoir un paquet de pièces a monter .
Après chez nous ça servirais à rien si tu as pas de balle sauf à avoir un fusil intracable et facilement destructible pour ne pas être retrouvé.
Inscrit le 03/10/2011
6093 messages publiés
Un Américain est pourtant parvenir à créer une réplique d'une arme à feu (fusil d'assaut AR-15) fonctionnelle, en imprimant et assemblant les différentes pièces. Il a réussi à tirer 200 cartouches.
Tirer avec une arme en plastique, très fort ! Il a eu de la chance que ça ne lui pète pas à la gueule au premier tir.
Inscrit le 10/03/2009
495 messages publiés
son empreinte environnementale légère? c'est une blague? ce truc est hyper polluant !!!
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
Il a du courage le mec pour imprimer un fusil en 3D. Car il doit y avoir un paquet de pièces a monter .
Après chez nous ça servirais à rien si tu as pas de balle sauf à avoir un fusil intracable et facilement destructible pour ne pas être retrouvé.


C'est quand même beaucoup plus facile de se procurer des balles que des fusils ! Je trouve que pouvoir imprimer des fusils en plastoc peut changer beaucoup de choses
Edit : j'ai oublié un truc, l'américain en question n'a pas imprimé toute l'arme, il a utilisé des pièces en métal et n'a imprimé que la pièce qui est en vente réglementée aux US (le "lower receiver", je sais pas le nom français)
[message édité par thb le 25/08/2012 à 17:50 ]
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
hahaha, le 25/08/2012 - 16:52
son empreinte environnementale légère? c'est une blague? ce truc est hyper polluant !!!

Il existe des imprimantes 3D qui fonctionnent avec du plastique de récup. Vous broyez votre plastique usagé, la machine le chauffe et en refait un filament pour imprimer avec.
De plus l'impression 3D peut permettre de faire des économies de transport. Mais bon c'est sans doute pas le point le plus important de la technologie, qui a le potentiel de transformer tout un tas de choses que l'on prend pour définitivement acquises depuis la révolution industrielle (concentration des moyens de production, consommation de masse, etc)
Inscrit le 20/11/2004
2082 messages publiés
thb, le 25/08/2012 - 17:52
hahaha, le 25/08/2012 - 16:52
son empreinte environnementale légère? c'est une blague? ce truc est hyper polluant !!!

Il existe des imprimantes 3D qui fonctionnent avec du plastique de récup. Vous broyez votre plastique usagé, la machine le chauffe et en refait un filament pour imprimer avec.
De plus l'impression 3D peut permettre de faire des économies de transport. Mais bon c'est sans doute pas le point le plus important de la technologie, qui a le potentiel de transformer tout un tas de choses que l'on prend pour définitivement acquises depuis la révolution industrielle (concentration des moyens de production, consommation de masse, etc)


C'est aussi économique qu'une machine à pain à la maison, ça consomme plein d'énergie, outre l'investissement initiale en plastique, pièces électroniques et métaux, pour faire un petit machin pour une personne, quand le boulanger, lui, consomme plus d'énergie mais pour énormément de personnes

Je pense que c'était ça, l'idée de la comparaison
Inscrit le 18/02/2009
521 messages publiés
Surtout qu'un trou de balles.. on en a tous un..

OK je sors..
Je suis un peu malade.. cela se voit.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
thb, le 25/08/2012 - 17:52
hahaha, le 25/08/2012 - 16:52
son empreinte environnementale légère? c'est une blague? ce truc est hyper polluant !!!

Il existe des imprimantes 3D qui fonctionnent avec du plastique de récup. Vous broyez votre plastique usagé, la machine le chauffe et en refait un filament pour imprimer avec.
De plus l'impression 3D peut permettre de faire des économies de transport. Mais bon c'est sans doute pas le point le plus important de la technologie, qui a le potentiel de transformer tout un tas de choses que l'on prend pour définitivement acquises depuis la révolution industrielle (concentration des moyens de production, consommation de masse, etc)


Passionnantes ces imprimantes.

A ton avis, combien d'années pour qu'il y ait les premiers vrais impacts?

On a le même genre de questions de "timeline" vis à vis de l'immersif par exemple.
Inscrit le 25/08/2008
764 messages publiés
Encore une fois, on va se faire devancer par les USA et on viendra pleurer dans 30 ans que tous les standards sont américains, qu'on veut aussi avoir notre mot à dire et qu'on aimerait bien avoir des usines qui vendent des imprimantes 3D et les consommables associés dans le monde entier.

Oui mais voyez-vous les américains anticipent, ils investissent aujourd'hui pour être à la pointe dans 20 ans. Nous on commencera à y penser lorsque ce sera déjà démocratisé ; on aura donc 20 ans de retard dans ce domaine, donc impossible à rattraper. C'est la même histoire que pour Internet, on a préféré faire du Minitel.
Inscrit le 20/01/2011
603 messages publiés
Euh,est-ce qu'il est possible d'imprimer un "sextoy" ?
Un objet oblong ne devrait pas êtretrop difficile à fabriquer ?
Je pense qu'une seule pièce à imprimer suffirait.
Inscrit le 17/03/2006
825 messages publiés
RammY, le 25/08/2012 - 16:42
Il a du courage le mec pour imprimer un fusil en 3D. Car il doit y avoir un paquet de pièces a monter .
Après chez nous ça servirais à rien si tu as pas de balle sauf à avoir un fusil intracable et facilement destructible pour ne pas être retrouvé.

Faut pas croire mais il n'y a pas tant de pièces que cela dans un fusil ou un pistolet. Et n'importe quel personne sachant manipuler des armes est capable de le démonter/monter entièrement. On apprenait ça à l'armée (mais c'est vrai aujourd'hui ça n'existe plus le service militaire).
Maintenant, en effet, comme souligné dans une autre commentaire, ici seule une partie du fusil a été imprimée.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
J'ai eu les boules hier...

Ca devait être indicible ce que tu as vu, Neil.


Le computer qui a servi à Appolo 11 : puissance CPU est de 1 MHz, pour une RAM s'élevant à 4Ko et une ROM à 36Ko. Et la Lune au bout du clavier...
Inscrit le 10/03/2009
495 messages publiés
thb, le 25/08/2012 - 17:52
hahaha, le 25/08/2012 - 16:52
son empreinte environnementale légère? c'est une blague? ce truc est hyper polluant !!!

Il existe des imprimantes 3D qui fonctionnent avec du plastique de récup. Vous broyez votre plastique usagé, la machine le chauffe et en refait un filament pour imprimer avec.
De plus l'impression 3D peut permettre de faire des économies de transport. Mais bon c'est sans doute pas le point le plus important de la technologie, qui a le potentiel de transformer tout un tas de choses que l'on prend pour définitivement acquises depuis la révolution industrielle (concentration des moyens de production, consommation de masse, etc)


je ne suis pas un specialiste je sais juste que les imprimante 3d sont tres polluante et qu'un certain nombre de personnes s'inquiete de leur proliferation

pour les imprimante a plastique de recup, a ma connaissance le recyclage du plastique demande un traitement chimique , ca n'est pas comme le metal, hors si c'est bien le cas il y a degagement de produit toxique.

de toute manier la mise en forme du plastique degage des vapeur toxique ( et donc de la matiere) qui doit bien ce retrouver quelque part

et effectivement il y a l'energie consommer, l'utilisation de matiere premiere plastique pour des objet qui pourrait etre fait dans des materiaux plus "ecolo" ( et plus sain, hors de question de sculter un objet qui doit etre en contact avec des aliments avec ce machin ), et l'impact environemental de la fabrication de ces imprimantes...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Ca me fait penser à un truc que j'avais lu et qui étaient des critiques acides contre les premiers trains.
Les gens se plaignaient que c'était très polluant, surtout quand ils se penchaient aux fenêtres

A l'arrivée, c'est plutôt intéressant les trains, et le réseau voies ferrées...
Inscrit le 03/11/2010
1080 messages publiés
Amicalement, le 26/08/2012 - 20:56
Ca me fait penser à un truc que j'avais lu et qui étaient des critiques acides contre les premiers trains.
Les gens se plaignaient que c'était très polluant, surtout quand ils se penchaient aux fenêtres

A l'arrivée, c'est plutôt intéressant les trains, et le réseau voies ferrées...

C’était plus polluant que des charrette à chevaux, c'est certains.
Mais c'est moins polluant que des voitures / camions.
Généralement on fait des économies quand on produit / transporte à grande échelle.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
pierrecastor, le 26/08/2012 - 21:19
Amicalement, le 26/08/2012 - 20:56
Ca me fait penser à un truc que j'avais lu et qui étaient des critiques acides contre les premiers trains.
Les gens se plaignaient que c'était très polluant, surtout quand ils se penchaient aux fenêtres

A l'arrivée, c'est plutôt intéressant les trains, et le réseau voies ferrées...

C'était plus polluant que des charrette à chevaux, c'est certains.
Mais c'est moins polluant que des voitures / camions.
Généralement on fait des économies quand on produit / transporte à grande échelle.


Oui, et bien justement, tout ça est très lié au transport tu fais bien de le rappeler, et à bien plus que ça d'ailleurs, de mon point de vue.

Quant aux "économies", pour qui les économies en fait?
Et les couts "externalisés"?
Inscrit le 10/03/2009
495 messages publiés
ouais faut voir quand meme l'utilité du machin: pour l'instant les personnes qui en ont besoin sont asser rare, et pour les personnes qui modele leur propre objets a imprimer il y a des entreprises qui font des tirages de bien meilleur qualité a des prix correct

si les amerloc investisses la dedans c'est probablement qu'il y a par derriere un projet de creation d'un marcher ou il va devenir indispensable d'imprimer un certain nombre de produit qui seront devenu introuvable ailleurs, avec ce que ca implique: dependance au plastic encore plus forte, systeme de protection des droit d'auteur encore plus restrictif, dependance au imprimante, depossession de l'objet ( comme on peut le voir pour les livre electronique dont le client ne paye plus qu'un droit d'utilisation ) ...

bref si en plus le truc est polluant ca va vraiment poser probleme

si encore il s'ajissait d'imprimante sur bois ou de moules inteligent pour metal...
Inscrit le 23/10/2010
226 messages publiés
Il a du courage le mec pour imprimer un fusil en 3D. Car il doit y avoir un paquet de pièces a monter .
Après chez nous ça servirais à rien si tu as pas de balle sauf à avoir un fusil intracable et facilement destructible pour ne pas être retrouvé.


Au contraire, les armes à feu comportent peu de pièces pour des raisons de fiabilité. Un Famas par exemple de mémoire c'est à peine une dizaine de pièces.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
hahaha, le 26/08/2012 - 21:40
ouais faut voir quand meme l'utilité du machin: pour l'instant les personnes qui en ont besoin sont asser rare, et pour les personnes qui modele leur propre objets a imprimer il y a des entreprises qui font des tirages de bien meilleur qualité a des prix correct

si les amerloc investisses la dedans c'est probablement qu'il y a par derriere un projet de creation d'un marcher ou il va devenir indispensable d'imprimer un certain nombre de produit qui seront devenu introuvable ailleurs, avec ce que ca implique: dependance au plastic encore plus forte, systeme de protection des droit d'auteur encore plus restrictif, dependance au imprimante, depossession de l'objet ( comme on peut le voir pour les livre electronique dont le client ne paye plus qu'un droit d'utilisation ) ...

bref si en plus le truc est polluant ca va vraiment poser probleme

si encore il s'ajissait d'imprimante sur bois ou de moules inteligent pour metal...


Il faut laisser un peu de temps au temps, et faire preuve d'imagination.

C'est sûr que si on se fait une idée définitive des printers3D sur ce qui existe à ce jour...
Exactement la même chose que pour les "e-books", et pas mal d'autres choses émergentes en fait.
Inscrit le 10/03/2009
495 messages publiés
Amicalement, le 26/08/2012 - 22:51

Il faut laisser un peu de temps au temps, et faire preuve d'imagination.


heu non, quand le gouvernement commence a bosser avec des industriel, si il y a un risque potentiel, il faut reagir tres vite ! sinon il n'y aura plus moyen de bloquer le procesus

exemple du telepone portable et de la dangerosité probable des ondes ou du nucleaires, des gaz de chistes...

a priori je ne suis pas contre le principe d'une imprimante 3d au contraire, je suis juste tres mefiant quand on comence a deviner que l'utilisation ne va pas se limiter au industrie et a qq particuliers, si on doit en limiter la propagation il est urgent de s'en occuper
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
hahaha, le 26/08/2012 - 23:16
Amicalement, le 26/08/2012 - 22:51

Il faut laisser un peu de temps au temps, et faire preuve d'imagination.


heu non, quand le gouvernement commence a bosser avec des industriel, si il y a un risque potentiel, il faut reagir tres vite ! sinon il n'y aura plus moyen de bloquer le procesus

exemple du telepone portable et de la dangerosité probable des ondes ou du nucleaires, des gaz de chistes...

a priori je ne suis pas contre le principe d'une imprimante 3d au contraire, je suis juste tres mefiant quand on comence a deviner que l'utilisation ne va pas se limiter au industrie et a qq particuliers, si on doit en limiter la propagation il est urgent de s'en occuper


Je suis personnellement favorable à ce que cette technologie évolue.
Je suis tout ça d'assez près. J'aime beaucoup. J'aime bien certains potentiels que ça ouvre.
Inscrit le 04/05/2009
804 messages publiés
"Comment contrôler la possession et la circulation d'armes à feu s'il est possible de les "imprimer" directement chez soi ?"

Gné ? Celui qui à sorti ça ne connait certainement rien du tout à la mécanique, ni à la fabrication de pièces mécanique ... et encore moins en machine de prototypage rapide (vulgairement appeler impression 3D)

D'un les machines abordable (si 10 000? l'est en non une centaine d'euros) alors le gars pourra faire des pièces en polymère avec un état de surface très médiocre, ce qui amène à avoir des mécanismes avec énormément de jeu ou alors ne fonctionnant pas car grippant du au mauvais état de surface.
Les machines de prototypage rapide pouvant produire des pièces métalliques existent, par contre là il faudra rajouter quelques 0 au prix d'achat et il n'y a pas 36 matériaux utilisables et typiquement c'est un par machine.

Des armes, y a pas besoin de prototypage rapide pour en avoir, alors s'il veulent un prétexte de fabrication d'armes illicite pour luter contre une potentiel contre façon c'est raté.

C'est comme imprimer une photo sur une imprimante, pourquoi n'aurait-on pas le droit ?

Faut arrêter avec ces foutus droit d'auteurs vérolés qui ne servent même pas les auteurs mais uniquement les intermédiaires bouffent fric ! Y a bien qu'eux pour produire des information aussi bidons que ça !
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Bien vu la mise en perspective avec les "droits d'auteur" Guss, pile poil dans le sujet.
Inscrit le 21/02/2006
4265 messages publiés
Centaurien, le 25/08/2012 - 16:47
Un Américain est pourtant parvenir à créer une réplique d'une arme à feu (fusil d'assaut AR-15) fonctionnelle, en imprimant et assemblant les différentes pièces. Il a réussi à tirer 200 cartouches.
Tirer avec une arme en plastique, très fort ! Il a eu de la chance que ça ne lui pète pas à la gueule au premier tir.


90% des armes modernes sont en plastique de haute densité... Bref l'exploit c'est surtout d'avoir réussi a trouver un plastique suffisamment résistant pour êtres modelé et ne pas ce déformer lors du premier tir tout en réussissant à reproduire l'ame du canon afin que la balle puisse tourner et allez loins.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Oui, enfin, je me demande bien ce qui peut relier dans la tête de certains "imprimantes3D" et "armes"...???

Je sais pas moi, faites des lego par exemple

http://www.24heures..../story/23437189
Inscrit le 04/05/2009
804 messages publiés
Centaurien, le 25/08/2012 - 16:47
Un Américain est pourtant parvenir à créer une réplique d'une arme à feu (fusil d'assaut AR-15) fonctionnelle, en imprimant et assemblant les différentes pièces. Il a réussi à tirer 200 cartouches.
Tirer avec une arme en plastique, très fort ! Il a eu de la chance que ça ne lui pète pas à la gueule au premier tir.


90% des armes modernes sont en plastique de haute densité... Bref l'exploit c'est surtout d'avoir réussi a trouver un plastique suffisamment résistant pour êtres modelé et ne pas ce déformer lors du premier tir tout en réussissant à reproduire l'ame du canon afin que la balle puisse tourner et allez loins.


??
certains éléments non soumis à des contraintes de températures élevées ou très gros chocs peuvent effectivement être en polymère, mais que là à la concevoir totalement en polymère ...
Laissez la mécanique au mécano, surtout lorsque c'est technique ...

Il y a encore très peu de polymères exploitable aujourd'hui
ABS, polyphenylsulfone, polycarbonate, polyuréthane, polyamide

De plus la technique étant, le résultat n'est pas fibré, du coup les caractéristiques mécaniques du modèle sont bien inférieurs aux caractéristiques de pièces moulées
Inscrit le 28/07/2004
185 messages publiés
Ce qui serait marrant se serait d'imprimer des vinyles histoire d'enfoncer encore plus les majors
Inscrit le 18/02/2009
521 messages publiés
leK, le 28/08/2012 - 04:28
Ce qui serait marrant se serait d'imprimer des vinyles histoire d'enfoncer encore plus les majors

+5000000 juste pour le joke haha
Inscrit le 04/05/2009
804 messages publiés
Ce qui serait marrant se serait d'imprimer des vinyles histoire d'enfoncer encore plus les majors


ouai, mais pas avec les machine d'aujourd'hui, pas assez précis pour reproduire correctement les sillons, et il faudrait une machine concevant le disque de manière circulaire pour éviter au plus les parasites du à la pixelisation de la pièce.

Et oui il faut imaginer que tu veuille faire un disque dans minecraft ça va pas être très circulaire.
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
hahaha, le 26/08/2012 - 20:35


je ne suis pas un specialiste je sais juste que les imprimante 3d sont tres polluante et qu'un certain nombre de personnes s'inquiete de leur proliferation

pour les imprimante a plastique de recup, a ma connaissance le recyclage du plastique demande un traitement chimique , ca n'est pas comme le metal, hors si c'est bien le cas il y a degagement de produit toxique.

de toute manier la mise en forme du plastique degage des vapeur toxique ( et donc de la matiere) qui doit bien ce retrouver quelque part

et effectivement il y a l'energie consommer, l'utilisation de matiere premiere plastique pour des objet qui pourrait etre fait dans des materiaux plus "ecolo" ( et plus sain, hors de question de sculter un objet qui doit etre en contact avec des aliments avec ce machin ), et l'impact environemental de la fabrication de ces imprimantes...

Je ne suis pas spécialiste non plus. Apparemment le recyclage du plastique en imprimante 3D avance bien, alors qu'il n'y a preque aucun crédit de recherche :
http://www.reprap.org/wiki/Bottlebot
En ayant lu le lien ci-dessus et ses sous-liens je n'ai pas l'impression qu'il y ait des problèmes de vapeur toxique.
J'ai l'intuition (mais je peux me tromper) que c'est moins polluant d'avoir un labo de fabrication 3D par quartier, voire par rue, voire par maison, de se transmettre les modèles par Internet, et d'imprimer juste ce dont on a besoin.
Déjà cela augmente la réparabilité de tous nos appareils courants. Au lieu de jeter votre aspirateur vous pouvez réimprimer la pièce cassée.
Ensuite on économise en transport des biens.
Ensuite on pourra sûrement recycler le plastique à l'échelle locale
Je pense que tous ces éléments sont plus importants que le coût écologique de fabrication des imprimantes 3D (duquel il faut déduire le coût écologique des usines de production de masse dont on n'aura plus besoin).
Inscrit le 24/12/2011
2273 messages publiés
Amicalement, le 26/08/2012 - 12:01


Passionnantes ces imprimantes.

A ton avis, combien d'années pour qu'il y ait les premiers vrais impacts?

On a le même genre de questions de "timeline" vis à vis de l'immersif par exemple.

Je suis très mauvais dans ce genre de pronostics. Je trouve que le "quand" est plus difficile à déterminer que le "comment" et le "quoi".
Pour moi les premiers impacts commencent tout juste à poindre, avec les premières tentatives de grandes entreprises pour restreindre la diffusion de certains modèles qui leur font du tort.
Il faut encore améliorer les imprimantes en elles-même, et je ne sais pas combien de temps cela prendra.
Il est possible que les modèles qui s'imposeront seront ceux qui sont auto-réplicables. Aujourd'hui vous pouvez commander un modèle auto-réplicable en pièces détaches auprès d'un passionné qui en a déjà un, et le monter vous même. Compter quelques centaines d'euro et quelques dizaines d'heure de travail.
Ce modèle de diffusion des printers 3D peut sembler compliqué à développer, mais aujourd'hui la plupart des gens passent la majorité de leurs week-ends à retaper leurs barraques, il ne serait pas aberrant que le montage de pièces imprimées en 3D pour en faire des objets complexes devienne un aspect important de ce qu'on appelle le "bricolage".
Une grande inconnue pour moi reste notre capacité technologique à améliorer la précision des impressions. Mais d'après de récentes lectures si on accepte d'imprimer parfois plus lentement, on devrait arriver à des choses satisfaisantes.
Je pense que les premiers impacts (à ressortir dans 5 ans pour m'humilier) importants seront :
- Explosion en vol du marché des jouets en plastique (Lego tentera des dizaines de procès puis devra s'adapter ou mourir)
- Apparition de sites spécialisés en accessoires de mode en plastique (chaussures, bijoux, coques de téléphone, accessoires pour sac à main, etc) avec créateurs, "améliorateurs", et personnalisation par chacun
- Apparition de sites pour réparer les objets domestiques, avec bases de données de pièces de remplacement pour voitures, appareils électro-ménagers, vélos, etc
- Apparition du métier d'imprimeur 3D. Imaginons une entreprise qui dispose d'un local technique avec machines d'impression 3D (valeur possible entre 10k€ et 10M&euro de différents types et pour différentes matières, et qui propose sur son site Internet un catalogue d'objets personnalisables. Les visiteurs vont sur le site, choisissent des modèles puis les personnalisent en ligne (forme, épaisseur, mais aussi couleurs), avec soit un éditeur très simple (choisir 4-5 paramètres et voir le résultat en 3D) soit un éditeur plus complexe. Le visiteur paye, l'entreprise fabrique et expédie. Avec des machines un peu chères on peut faire des objets d'une qualité très, très agréable, dans des matières qui ont un aspect et un contact noble, et qui ne font pas du tout "plastique" (même si c'en est).
Inscrit le 10/06/2005
6355 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 28/08/2012 à 12:52
thb, le 28/08/2012 - 12:27

- Apparition du métier d'imprimeur 3D. Imaginons une entreprise qui dispose d'un local technique avec machines d'impression 3D (valeur possible entre 10k€ et 10M&euro de différents types et pour différentes matières, et qui propose sur son site Internet un catalogue d'objets personnalisables. Les visiteurs vont sur le site, choisissent des modèles puis les personnalisent en ligne (forme, épaisseur, mais aussi couleurs), avec soit un éditeur très simple (choisir 4-5 paramètres et voir le résultat en 3D) soit un éditeur plus complexe. Le visiteur paye, l'entreprise fabrique et expédie. Avec des machines un peu chères on peut faire des objets d'une qualité très, très agréable, dans des matières qui ont un aspect et un contact noble, et qui ne font pas du tout "plastique" (même si c'en est).

Pas besoin d'attendre.
http://www.kreos.fr/...CFcUKfAod3HUAVw
http://www.cadvision...CFeTHtAodEkkA8g
http://www.3dvf.com/...d-en-ligne.html
Inscrit le 26/09/2012
1 messages publiés
bon article sur l'imprimante 3d
Inscrit le 29/09/2012
1 messages publiés
C'est aussi intéressant de regarder cette technologie sous un angle plus politique : http://yannickrumpal...limpression-3d/
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9