Publié par Guillaume Champeau, le Lundi 30 Avril 2012

Solidoodle : une imprimante 3D à moins de 400 euros

Et si plutôt que d'acheter des objets, vous fabriquiez les vôtres en les personnalisant ? Autrefois réservées aux industriels, les imprimantes 3D sont aujourd'hui accessibles au grand public, comme le prouve la Solidoodle vendue à moins de 400 euros et capable d'imprimer des objets de plus de 15cm.

Ca y est, les imprimantes 3D sont réellement à portée du grand public. L'an dernier, nous avions publié un article sur l'iModela iM-01 proposée à moins de 800 euros, et plusieurs d'entre vous nous avaient fait remarquer à juste titre qu'il ne s'agissait pas d'une imprimante 3D au sens propre, mais plutôt d'un sculpteur qui grave les objets dans un bloc. Cette fois, la Solidoodle 2 vendue 499 dollars (375 euros) est bien une imprimante 3D qui fabrique les objets par superposition de matière plastique.

La société Solidoodle a été fondée par Samuel Cervantes, un ancien cadre de Makerbot (qui propose lui-même des imprimantes 3D à moins de 2000 dollars). Basée sur des composants Arduino, leur nouvelle génération d'imprimante 3D est capable d'imprimer des pièces plastiques d'un peu plus de 15 x 15 x 15 cm, sans connaissances techniques particulières. Il suffit de brancher l'imprimante à l'ordinateur en USB et d'importer un document 3D au format standard STL, lequel est ensuite converti au format Gcode grâce à un outil open-source fourni par Solidoodle.

Comme avec les imprimantes traditionnelles, il faut ensuite compter sur les consommables, dont le prix paraît raisonnable. Solidoodle propose en effet des bobines de filaments en plastique de 1 kg (d'une section de 1,75mm) pour 43 dollars. Sur sa FAQ, le constructeur précise qu'une tête de Yoda d'environ 7 cm ne coûte que 0,40 $ à fabriquer.

Notez que l'appareil semble pouvoir être envoyé en France pour environ 50 euros de frais de port. Il faut cependant compter 6 à 8 semaines entre la commande et l'expédition.

Publié par Guillaume Champeau, le 30 Avril 2012 à 10h48
 
75
Commentaires à propos de «Solidoodle : une imprimante 3D à moins de 400 euros»
Inscrit le 27/10/2009
17 messages publiés
15 * 15 * 15 ça ne fait pas 15 centimètres cubes mais 3375 centimètres cube !
Inscrit le 18/05/2013
2 messages publiés
Non, sérieux, il n'y a vraiment personne pour avoir relevé cette ânerie depuis le temps ??

15x15 = 15²

15x15x15 = 15
³

Effectivement, 15
³ = 3375, mais on dit bien 15cm
³ pour un cube de 15cm d'arrête (comme on dit 15cm² pour un carré de 15cm de côté. 3375 cm, c'est la quantité linéaire de matière totale contenu dans le cube.

(et je suis une bille en math, mais là c'est quand même niveau 4eme)
[message édité par owintwist le 18/05/2013 à 19:14 ]
Inscrit le 10/04/2009
22 messages publiés
Je crois que tu ferais bien d'y retourner en 4éme en fait, parce que visiblement y'a deux ou trois trucs que t'as pas bien pigé !

http://fr.wikipedia.org/wiki/M² et http://fr.wikipedia....wiki/Mtre_cube

Si t'achètes une maison de 100 m², t'as pas 100 m*100 m.
Inscrit le 13/08/2002
23932 messages publiés
lupinpv, le 30/04/2012 - 10:52
15 * 15 * 15 ça ne fait pas 15 centimètres cubes mais 3375 centimètres cube !


Hé ho, j'ai fais un bac L ! (oui bon, je corrige... merci )
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
Trop bien! Toi aussi fabrique des merdouilles moches, inutiles et inutilisables pour plus cher que ca couterait de les commander directement en Chine !

A titre d'info, un makerbot de derniere génération met plus d'une heure a fabriquer le chateau. quand au buste de yoda, les oreilles c'est ce qui est le plus difficile a fabriquer... pour arriver a ce résultat, on est souvent obligé de recommencer plusieurs fois. Inutile de dire combien de temps ca prend ...

Tu peux nous parler de la conso électrique Guillaume ? Mon petit doigt me dit que rien que la facture pour le yoda pourrait payer la meme chose, en mieux fini car fait par moulage, et peint en vert par un petit chinois.
Inscrit le 30/04/2012
1 messages publiés
à croustibat: tu achètes des protos en chine? tu fais du faible volume en chine? à ce prix là tu ne produis pas, bien évidemment...
Inscrit le 29/10/2010
151 messages publiés
@Croustibat Comment ça difficile ? Ils disent dans l'article que c'est du plug and play.
Si on achète une imprimante c'est pour qu'elle fonctionne tout seule pas pour devoir faire des réglages au tournevis =)
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Y a pas à dire : c'est élégant comme imprimante. Cela ira tout à fait bien dans un bureau design.

Puis ce sera vachement bien d'avoir toute la collection des têtes de Starwars. Il restera plus qu'à acheter de la peinture et de les peindre. Dire qu'on peut faire la même chose avec du plâtre ou du latex...

Ce qui me plaît particulièrement, ce sont les gros plans sur les objets : ils ont l'air énorme. Mais sur le plan large vers la fin du film (là où le mec tient le gobelet), on les voit sur la table : ils sont minuscules.
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
je ne fais pas des protos en merdouille d'ABS. Quand j'ai besoin d'une piece, je la dessine en CAO, lui fait passer divers tests de résistance, et je l'envoie a mon usineur, qui me la fait dans de l'aluminium le plus souvent.

Pour les pieces avec moins de contraintes, c'est polystyrene expansé, bombe de mousse expansive, sculture et fibre.

Faire des protos de quoi ? Quel genre de proto on peut faire dans un cube de 15cm, avec une précision aussi moisie ?

Je sais que c'est un sujet qui tient a coeur a Guillaume, mais sérieusement c'est juste destiné a faire des merdouilles et faire bander les rares geeks qui s'imaginent avoir réinventé la roue, quand c'est juste quelque chose qui a été volontairement écarté dans le domaine de la fabrication parce que obsolète: on sait faire bien plus adapté et moins cher pour de la petite série/ du proto.
Inscrit le 24/10/2013
1 messages publiés
Bonjour Croustibat,
Je pense la même chose que vous, qu’une précision d'un prototype mécanique est difficile voir impossible à obtenir avec une imprimante 3D surtout en ABS. J’ai un prototype mécanique que me tiens a cœur et que je voudrais développer (fabriquer), je ne suis pas dans le métier en rapport avec la fabrication ou conception de pièces. Ainsi je ne connais pas un usineur dans mon entourage.
J’habite en région parisienne, mais je suis prêt à aller voir votre usineur si vous avez la gentillesse de me donner ses coordonnées.
Merci d'avance
José Amaro
Amarojogui01@yahoo.fr
Inscrit le 05/04/2011
1379 messages publiés
C'est une technologie émergente. Elle va s'améliorer et s'affiner avec le temps...
Tout n'es pas parfait du premier coup.
Mais les résultats sont encourageants...
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
A titre d'info, un makerbot de derniere génération met plus d'une heure a fabriquer le chateau. quand au buste de yoda, les oreilles c'est ce qui est le plus difficile a fabriquer... pour arriver a ce résultat, on est souvent obligé de recommencer plusieurs fois. Inutile de dire combien de temps ca prend ..

A lire les caractéristiques, ils ont l'air de dire que pour les objets 15x15x15, il faut prendre le modèle pro avec plateau chauffant pour éviter les "déformations du bas" (sic), l'imprimante la moins chère n'étant prévue que pour des "petits objets" (re-sic).
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
Crazysky, le 30/04/2012 - 11:06
@Croustibat Comment ça difficile ? Ils disent dans l'article que c'est du plug and play.
Si on achète une imprimante c'est pour qu'elle fonctionne tout seule pas pour devoir faire des réglages au tournevis =)


Oui, Guillaume répète a l'envie ce que le vendeur lui dit.

Dans la pratique c'est aussi plug and play qu'un hélico / avion radio commandé est dit "ready to fly" ; faut quand meme calibrer le tout régulièrement. C'est le probleme avec n'importe que appareil de fabrication, et c'est d'autant plus important quand il est construit en alliage de merdouillum, bois ou plastique.

Difficile dans le sens "l'imprimante a du mal", pas l'utilisateur. La plupart du temps ca fait des bavures, le plastique tombe sur les cotés. Pour arriver a un bon résultat, faut faire des supports, ou faire plusieurs essais avec différentes précisions. Des fois c'est juste la T
° ambiante qui va faire que ca va pas tenir.

Au fait, le modèle présenté par Guillaume est a 600$. Le modele de base ne permet pas de faire du 15cm, et n'a aucune vitre de protection. C'est typiquement quelque chose d'interdit sur les machines d'usinage, parce que c'est dangereux ...
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
ccomp, le 30/04/2012 - 11:17
C'est une technologie émergente. Elle va s'améliorer et s'affiner avec le temps...
Tout n'es pas parfait du premier coup.
Mais les résultats sont encourageants...


Non justement, c'est une technologie dépassée et abandonnée dans le domaine de la production. Ca n'est nouveau que pour les geeks branchouilles qui ne sont jamais sortis de leur bulle ...
Inscrit le 03/06/2009
213 messages publiés
Faire des protos de quoi ? Quel genre de proto on peut faire dans un cube de 15cm, avec une précision aussi moisie ?


Sauf que là, ça peut aussi servir pour des démonstrations, présentations, etc...
Ca permet de visualiser
Inscrit le 16/10/2010
1115 messages publiés
Pour faire ses figurines pour Donjon & Dragons (bon, faut améliorer la précision mais ça viendra) customisées, ça sera génial :-D
Inscrit le 16/10/2009
52 messages publiés
"capable d'imprimer des objets de plus de 15cm cube" -> un cube de 15 cm de coté, pas 15 cm cube. Merci.
Inscrit le 15/10/2008
36 messages publiés
@Croustibat : J'ai l'impression que tu regardes le sujet par ton bout de lorgnette, celui du coté industrie/production en serie. A mes yeux, l'interet de cette techno n'est pas dans l'innovation, mais dans la democratisation, tout comme l'imprimante de bureau n'a rien a voir avec une imprimerie pro (encore heureux). Bon, 400 $, je trouve ça encore trop cher, mais quand ça atteindra des truc du genre 200 $ avec une bonne precision (sans attendre une precision industrielle, hein), ça peut donner des trucs sympa dans le design, la pub et le reste, tout comme j'y reflechirai serieusement de mon coté, pour le coté DIY. Un exemple a la con : j'ai un support de GPS de pété. Tout con, hein, juste une piece de plastique fendue. Mais cette piece a une forme bien particuliere. et dans ce cas précis, une imprimante 3D pas trop cher me rendrait bien service. Et des exemples comme ça, j'en ai treize a la douzaine. Alors, oui, je suis sur qu'il existe deja des moyen pour ce cas particulier, mais sont-il accessible (en terme financier et "facilité d'accès") pour le grand public ? je ne suis pas sur, mais je suis près a me laisser convaincre si tu as des exemples.
Inscrit le 25/11/2011
12 messages publiés
@croustibat et @zig et puce : Oui, ce modèle là semble bien à chier, non ce n'est pas une technologie "dépassée et abandonnée", tous les adeptes du DIY ont une trique faramineuse en voyant ça.
PS @@zig et puce : J'ai du mal à comprendre ce que viens faire ton "re-sic" après "petits objets". Wikipédia me dit que sic est utilisé pour montrer que l'on cite, telle quelle, une phrase dont les termes ou le sens peuvent paraître étranges ou surprendre le lecteur. Rien ne me paraît étrange ou ne me surprend dans "petits objets".
Inscrit le 29/09/2008
606 messages publiés
croustibat, le 30/04/2012 - 11:23
Crazysky, le 30/04/2012 - 11:06
@Croustibat Comment ça difficile ? Ils disent dans l'article que c'est du plug and play.
Si on achète une imprimante c'est pour qu'elle fonctionne tout seule pas pour devoir faire des réglages au tournevis =)


Oui, Guillaume répète a l'envie ce que le vendeur lui dit.

Dans la pratique c'est aussi plug and play qu'un hélico / avion radio commandé est dit "ready to fly" ; faut quand meme calibrer le tout régulièrement. C'est le probleme avec n'importe que appareil de fabrication, et c'est d'autant plus important quand il est construit en alliage de merdouillum, bois ou plastique.

Difficile dans le sens "l'imprimante a du mal", pas l'utilisateur. La plupart du temps ca fait des bavures, le plastique tombe sur les cotés. Pour arriver a un bon résultat, faut faire des supports, ou faire plusieurs essais avec différentes précisions. Des fois c'est juste la T

° ambiante qui va faire que ca va pas tenir.

quote]

c'est un debut,comme deja dit, vivement dans quelques années....

...apres rien n'empeche de faire plusieurs blocs, pour les oreilles, la tete, le cou, en prevoyant a chaque fois de les emboiter, genre oeuf kinder !!

voila en fait le truc, c'est pour se faire des jouets kinder personnalisé !!!!
Inscrit le 30/05/2013
2 messages publiés
perso j'ai un pote ingenieur informatique qui en a acheter une ( pas ce modele, une un peu plus cher) et grace a sa machine il peut remplacer les pieces de ses engins volants helico/avions telecommandés pour un mimimum de frais et il en ai tres content !
Inscrit le 02/09/2003
37 messages publiés
Je pense que la réaction de Croustibat mérite à elle seule un article.

Attention, autant ce type d'imprimante 3D me fascine, autant je comprends parfaitement son discours et je peux même peut-être y adhérer.

Je ne bosse pas dans l'industrie mais certains de mes clients sont des industriels et je vois bien avec quelles tolérances ils travaillent.
Mais ce genre d'imprimante n'a pas pour ambition de remplacer ces machines industrielles ! Il s'agit ici de faire entrer, dans le foyer, la fabrication d'objets en volumes.

Là ou je pense que la remarque de Croustibat est tout à fait dans le domaine de Numerama, c'est sur l'acceptation, du grand public et des professionnels de chaque secteur concerné, de cette mise à dispo "pour les masses".

Le home-cinema c'est de la merder par rapport à une vrai salle
Le MP3 c'est pourri par rapport à un CD (sic)
Les courts-métrages iPhone posté sur Youtube c'est à chier
etc...

Globalement je suis assez d'accord avec ces dernières affirmations mais la perte de qualité fait place à de nouveaux usages et souvent, après quelques année la copie fait de l'ombre à l'original... (faut-il encore avoir accès à un "vrai" studio d'enregistrement pour faire un bon album ? une "vrai" console de montage et caméra 35 mm pour faire un bon court-métrage ?)

edit : presque grilled par Teocali
[message édité par IllusionFX le 30/04/2012 à 11:56 ]
Inscrit le 25/11/2011
12 messages publiés
Le MP3 c'est pourri par rapport à un CD (sic)

C'est moi ou l'utilisation de sic part en vrille ?
Inscrit le 30/05/2013
2 messages publiés
sur un support mp3 tu peux tout modifié sur un cd ce n'est pas le cas ! et puis d'après toi il travail sur quoi les mecs qui font de la musique avant de le mettre sur CD ? et CD tu crois qu'il contient quoi comme support ? Du MP3 !!!!
Inscrit le 21/12/2013
100 messages publiés
Inscrit le 10/10/2009
281 messages publiés
croustibat, le 30/04/2012 - 11:24
ccomp, le 30/04/2012 - 11:17
C'est une technologie émergente. Elle va s'améliorer et s'affiner avec le temps...
Tout n'es pas parfait du premier coup.
Mais les résultats sont encourageants...


Non justement, c'est une technologie dépassée et abandonnée dans le domaine de la production. Ca n'est nouveau que pour les geeks branchouilles qui ne sont jamais sortis de leur bulle ...


Il a bien raison croustibat
En plus depuis le temps nous pourrions tous avoir des imprimantes 3D pas cher etc ... Mais entre les spécialistes fabricant qui ne voient que par le trou de la serrure du marché professionnel et les Geeks libristes qui ne savent que proposer des usines a gaz en kit ... on est pas rendu
Inscrit le 18/03/2008
729 messages publiés
Croustibat ferait bien de se calmer un peu...

Il y a un début à tout, et c'est normal que les imprimantes 3D traînent la patte, PERSONNE dans la chaîne de production, de l'ouvrier usineur au fabricant de tour n'est intéressé par les perspective qu'offrent ce genre de produits.

Les quelques rares compagnies qui ne s'adressent pas aux professionnels sont également en compétition avec des projets open-source tels que reprap.org, qui ont quand même la vocation de créer un appareil qui peut produire ses propres pièces de remplacement.

Si il y a bien une chose qu'un fabriquant d'imprimante 3D ne veut pas c'est que tu puisse dupliquer leur imprimante avec cette dernière (hormis
l'électronique bien sur), ou te passer de leurs consommables. Si c'est ce que tu veux, alors tu vas probablement payer le tarif "pro".

Donc oui la création couche par couche (avec ou sans matériel de support) c'est pas la méthode d'usinage la plus efficace pour produire une charnière de porte ou un engrenage, mais c'est la seule qui est en mesure de produire n'importe quel objet 3D avec le même outil et en s'affranchissant des contraintes classiques d'assemblage ou de passage des outils.
[message édité par dieangel le 30/04/2012 à 12:24 ]
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
Ok, je vais re situer.

Je suis ces "imprimantes" depuis un bout de temps. Depuis le début du makerbot en fait. J'en étais un des fervents défenseurs. Sauf qu'un jour, je me suis mis a les suivre pour de vrai, et pas sur le net. Et franchement, c'est de la daube.

Comprenez bien un truc: en dehors de la partie fonte/injection du plastique, c'est exactement le meme procédé que sur une fraiseuse CNC, et donc ca sera toujours le meme cout; Et si sur une fraiseuse on utilise des vis a bille qui coutent la peau du cul, c'est pas juste pour décorer, ni pour faire chier les geek branchouilles qui se disent qu'une simple vis sans fin actionnée par un moteur d'imprimante fait l'affaire; c'est parce que ca marche, et que la vis sans fin classique c'est pas précis, ca s'use, et ca prend du jeu dans tous les axes.

Leur succes aupres des geek branchouille n'est dû qu'au nom "imprimante". Ca n'est pas une imprimante, sortez vous ca de la tete. On ne matérialise pas d'objets avec ca, comprenez bien que c'est juste un fil de plastique fondu mis en forme. Ca n'a aucune résistance mécanique, au mieux ce sont des objets décoratifs (et moches).


Teocali, le 30/04/2012 - 11:45
@Croustibat : J'ai l'impression que tu regardes le sujet par ton bout de lorgnette, celui du coté industrie/production en serie. A mes yeux, l'interet de cette techno n'est pas dans l'innovation, mais dans la democratisation, tout comme l'imprimante de bureau n'a rien a voir avec une imprimerie pro (encore heureux). Bon, 400 $, je trouve ça encore trop cher, mais quand ça atteindra des truc du genre 200 $ avec une bonne precision (sans attendre une precision industrielle, hein), ça peut donner des trucs sympa dans le design, la pub et le reste, tout comme j'y reflechirai serieusement de mon coté, pour le coté DIY. Un exemple a la con : j'ai un support de GPS de pété. Tout con, hein, juste une piece de plastique fendue. Mais cette piece a une forme bien particuliere. et dans ce cas précis, une imprimante 3D pas trop cher me rendrait bien service. Et des exemples comme ça, j'en ai treize a la douzaine.


Le probleme c'est que tes exemples sont du domaine du reve. Tu n'as aucune idée des capacités de ces machines, tout juste les illusions que Guillaume sort de son chapeau tous les 4 matins.

Un support GPS fait selon ce procédé, il petera au bout d'une ou deux utilisations. Ce que produit ces imprimantes 3D n'a aucune résistance mécanique, ca n'a pas d'intéret en dehors de quelque chose de décoratif. Et l'aspect filaire/plastique fondu, ben c'est ultra moche.

Maintenant si tu veux de la démocratisation, tu peux sans probleme te fabriquer une fraiseuse CN en DIY, avec des kits du meme genre, pour attaquer du bois voire de l'aluminum assez tendre, avec une précision au 1/10 de mm. Et pour le meme prix. Maintenant reve pas, c'est de la fraiseuse XY a ce tarif, avec une provision pour 2 axes supplémentaires.

D'autre part, est ce que tu te rend compte que jamais tu ne rentabilisera cette machine, quand bien meme la résistance mécanique était la ?


Teocali, le 30/04/2012 - 11:45

Alors, oui, je suis sur qu'il existe deja des moyen pour ce cas particulier, mais sont-il accessible (en terme financier et "facilité d'accès") pour le grand public ? je ne suis pas sur, mais je suis près a me laisser convaincre si tu as des exemples.


Mais meme ca, ce n'est pas du domaine du grand public. Tu vas imprimer quoi, des tetes de yoda a la chaine ? Ta piece GPS, il va falloir commencer par la modéliser, et ca c'est pas la partie la plus facile. Tu crois quoi, que le constructeur va te filer les plans ?


k3hr, le 30/04/2012 - 11:51
@croustibat et @zig et puce : Oui, ce modèle là semble bien à chier, non ce n'est pas une technologie "dépassée et abandonnée", tous les adeptes du DIY ont une trique faramineuse en voyant ça.


Non, tous les geeks branchouilles. Les adeptes du DIY savent ce que ca vaut et vomissent dessus, navré.

D'autre part, si, c'est une techno dépassée et abandonnée dans le domaine de la production, que ce soit d'un point de vue proto ou série, que tu le veuilles ou non, ca n'est pas discutable.
Inscrit le 09/02/2010
16 messages publiés
Pas sur qu'avoir une imprimante 3D à la maison soit hyper utile, ni que l'utilisation soit très fréquente. Les services sur internet d'impression 3D fonctionnent très bien, et son capable de fournir des pièces très bien usinées pour des prix tout à fait corrects (pour des petites pièces, comme semble le faire cette imprimante).
J'ai remplacé le joint d'une cafetière à percolateur, qui subit donc une certaine pression, et des frottements fréquent, ainsi qu'une température assez haute.... Le joint à tenu plus longtemps que la cafetière !
Inscrit le 24/08/2011
87 messages publiés
Je me rappelle des premières imprimantes 2D ... D'abord à aiguille mais avec la dernière génération, les impressions étaient "relativement" fines mais quel boucan !

Puis les premières lASER HP (15000 FF), moins de bruit, plus rapides mais avec le tonner qui bave et une définition pas géniale !

Alors à 400 € , je trouve que c'est un exploit qui va réjouir les environnements éducatifs !

Les premières figurines en plastique moulé (soldats, cow boys etc ..) qui étaient vendues pendant mon enfance n'avaient pas une meilleure résolution. Qui en voudrait maintenant ?

Il suffit de démarrer , ce modèle aura du succès , puis viendront les versions 2 , 3 , 4 , bicolore , tricolore , métal , toujours plus rapides , avec scanner 3D etc ...
[message édité par plomoPloum-tagada le 30/04/2012 à 13:31 ]
Inscrit le 08/04/2008
172 messages publiés
Et bientôt on gaspillera autant de plastique avec cette imprimante 3D que de papier avec une imprimante traditionnelle, c'est beau le progrès...
Inscrit le 07/03/2006
2052 messages publiés
merci les gars pour cette superbe discussion !! un genre de retour vers le futur... une illustraton du "ça marchera jamais" si cher à la France !!

je me contrefous des imprimantes 3D car je passe ma vie à me débarasser de tout un tas d'objets aussi inutiles les uns que les autres qu'on entasse dans sa vie (figurines kinder, cadeaux bonux, objets publicitaires, collections foireuses, goodies, souvenirs de vacances ...) alors c'est pas pour me créer MOI MEME ces horreurs !

Maintenant, si ça plait à certains et s'ils veulent dépenser leur fric là dedans... ça ne me gêne pas plus que ça.

Guillaume chercherait-il à générer une loi HADOPI 12 contre le piratage des objets horribles sans licence d'exploitation ?
Inscrit le 14/07/2004
7572 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 30/04/2012 à 15:49
petitsurfeur, le 30/04/2012 - 14:29
Et bientôt on gaspillera autant de plastique avec cette imprimante 3D que de papier avec une imprimante traditionnelle, c'est beau le progrès...

Et donc, bientot, tu auras une image 3G avec une remarque "Prenez aux puits de petrole, ne l'imprimez que si besoin"
Inscrit le 31/10/2010
15 messages publiés
@croustibat

Par-contre les imprimantes 3d qui utilise des "poudres" tu en pense quoi ?
je suis d'accord pour dire que ça n'a pas la résistance de l'aluminium, mais c'est de la "vrai" impression.


http://www.__youtube...h?v=AOPtgCsTBpk
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
darthbob, le 30/04/2012 - 15:46


Maintenant, si ça plait à certains et s'ils veulent dépenser leur fric là dedans... ça ne me gêne pas plus que ça.



Perso ca me gene un peu, c'est du gaspillage, mais chacun fait ce qu'il veut.

Ce qui me gêne c'est la façon qu'a Guillaume de persuader que c'est une révolution en cours/ a venir, et que au fil des évolutions on aura tous l'équivalent d'un tour et d'une fraiseuse CN a coté de notre ordinateur, capable de répliquer n'importe quoi dans n'importe quel matériau.

Les "imprimantes 3D", c'est bon a créer des chateaux et des tetes de yoda, voire des sifflets, apres perso je n'ai *jamais* vu de mes yeux une application autre que de démonstration ou de gadget qui soit fonctionnelle ... et j'ai des photos du modèle de château autrement moins flatteuses, avec du fil qui dégouline, des tours qui se "désalignent" parce que quelque chose s'est desserré / a pris du jeu, etc ...

Le concept fait rêver, je suis totalement d'accord. Le problème c'est qu'on vit dans la réalité; et dans la réalité, fondre de l'abs c'est facile, fondre du métal c'est pas la meme T
° demandée, et du coup ce n'est ni le meme cout, ni la meme sécurité.

Quand a la précision de guidage, si effectivement ca peut démocratiser les vis a bille, pourquoi pas, mais je me fais pas d'illusion; ce qu'on appelle la démocratisation, c'est avant tout une baisse maximale de qualité pour arriver a toucher le portefeuille des personnes qui voudraient bien avoir quelque chose, mais n'ont pas les moyens de le payer. Je doute qu'on arrive a faire moins cher qu'une bete vis sans fin contrôlée par un moteur d'imprimante, et quand on voit que l'imprimante "a moins de 400€" a un support des pieces en plastoc et pas en alu pour minimiser les couts, je me demande jusqu'ou on va aller...

Ce qui risque surtout de faire un choc a tous ces vendeurs de rêve, c'est quand le législateur va venir toquer a la porte de leur boite pour leur dire "eh oh ... vous n'appliquez aucune rêgle de sécurité dans vos machins, va falloir corriger ca". Quand le prix va doubler a cause de l'application des normes de sécurité auquelles sont soumis tous les appareils de ce type, ca va faire mal...
Inscrit le 09/02/2009
788 messages publiés
@croustibat , je ne connais pas le sujet autant que toi , j'ai juste eu affaire a une cnc lors d'un stage de lutherie. Je vois parfaitement ce que tu veux dire et je suis plus ou moins d'accord a l'exception que le consomable n'est pour l'instant que du silicone , mais d'autres matieres sont a l'etudes. Mais surtout , chez monsieur tout le monde l'interet est ultra limité ( les geeks qui ont des lunnettes 3d) mais pour le btp il suffit juste de regarder le crafting contour , par la meme technologie des imprimantes 3d on peut fabriquer une maison en moins d'une semaine.

On est bien d'accord imprimé une figurine de yoda en sillicone c'est inutile , polluant et ca ne sert qu'au geek.
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
ben51, le 30/04/2012 - 15:59
@croustibat

Par-contre les imprimantes 3d qui utilise des "poudres" tu en pense quoi ?
je suis d'accord pour dire que ça n'a pas la résistance de l'aluminium, mais c'est de la "vrai" impression.


http://www.__youtube...h?v=AOPtgCsTBpk


je peux pas voir la vidéo (bloquée au boulot )

j'ai juste vu un article dessus, qui parle de poudre de titane "collée" par un laser. La machinerie coute 1M€ , une boule de 2cm revient à entre 100 et 200€, et il faut ensuite un tour haute précision pour le découper/ séparer du support.

Mais je suppose que c'est pas le meme. Si c'est juste du collage, bof bof. Je vais pas non plus m'étendre sur le sujet de la résistance, c'est un métier, poussé qui plus est (et qui n'est pas le mien)
Inscrit le 15/10/2008
36 messages publiés
A pavé, pavé et demi. C'est parti

croustibat, le 30/04/2012 - 12:47

Comprenez bien un truc: en dehors de la partie fonte/injection du plastique, c'est exactement le meme procédé que sur une fraiseuse CNC, et donc ca sera toujours le meme cout; Et si sur une fraiseuse on utilise des vis a bille qui coutent la peau du cul, c'est pas juste pour décorer, ni pour faire chier les geek branchouilles qui se disent qu'une simple vis sans fin actionnée par un moteur d'imprimante fait l'affaire; c'est parce que ca marche, et que la vis sans fin classique c'est pas précis, ca s'use, et ca prend du jeu dans tous les axes.


Question conne : la différence de qualité entre la vis a bille et la vis sans fin que tu évoque est-elle si importante que cela impacte réellement un usage "lambda" ? Je parle bien du manque de précision et de la faible durée de vie, hein. Pour la resistance mecanique des materiaux, voir après.

croustibat, le 30/04/2012 - 12:47

Teocali, le 30/04/2012 - 11:45
@Croustibat : J'ai l'impression que tu regardes le sujet par ton bout de lorgnette, celui du coté industrie/production en serie. A mes yeux, l'interet de cette techno n'est pas dans l'innovation, mais dans la democratisation, tout comme l'imprimante de bureau n'a rien a voir avec une imprimerie pro (encore heureux). Bon, 400 $, je trouve ça encore trop cher, mais quand ça atteindra des truc du genre 200 $ avec une bonne precision (sans attendre une precision industrielle, hein), ça peut donner des trucs sympa dans le design, la pub et le reste, tout comme j'y reflechirai serieusement de mon coté, pour le coté DIY. Un exemple a la con : j'ai un support de GPS de pété. Tout con, hein, juste une piece de plastique fendue. Mais cette piece a une forme bien particuliere. et dans ce cas précis, une imprimante 3D pas trop cher me rendrait bien service. Et des exemples comme ça, j'en ai treize a la douzaine.


Le probleme c'est que tes exemples sont du domaine du reve. Tu n'as aucune idée des capacités de ces machines, tout juste les illusions que Guillaume sort de son chapeau tous les 4 matins.


Juste une remarque en passant : je te sens vachement enervé/méprisant dans tes propos. Perso, tu as raison : je n'ai pas de réelle idée des capacités du truc. c'est un peu pour ça que je discute avec toi de ça : pour m'informer. Mais la tension qu'on sent dans tes propos n'aide pas vraiment...

croustibat, le 30/04/2012 - 12:47

Un support GPS fait selon ce procédé, il petera au bout d'une ou deux utilisations. Ce que produit ces imprimantes 3D n'a aucune résistance mécanique, ca n'a pas d'intéret en dehors de quelque chose de décoratif. Et l'aspect filaire/plastique fondu, ben c'est ultra moche.


j'imagine bien que c'est pas encore parfait. Si tu relis mon poste précédent, je précise bien que j'attends de voir, mais que le chemin que tout cela prend m'interesse beaucoup. Après tout, la depose de couche de plastique n'est pas le seul procédé dans le cas des "imprimantes" 3D, non ?


croustibat, le 30/04/2012 - 12:47

Maintenant si tu veux de la démocratisation, tu peux sans probleme te fabriquer une fraiseuse CN en DIY, avec des kits du meme genre, pour attaquer du bois voire de l'aluminum assez tendre, avec une précision au 1/10 de mm. Et pour le meme prix. Maintenant reve pas, c'est de la fraiseuse XY a ce tarif, avec une provision pour 2 axes supplémentaires.


On en revient au probleme de tarif. j'avais bien précisé qu'a 400$, c'etait encore trop cher (encore plus avec les problemes de resistance mecaniques que tu souleves), mais que le chemin de democratisation que ça prenait m'interesser.
Quand la fraiseuse mecanique, comme tu le dis : XY, et est-ce que elle est si simple d'emploi (en gros, on branche sur le PC, on passe un shema 3D et roule ma poule) ?

croustibat, le 30/04/2012 - 12:47

D'autre part, est ce que tu te rend compte que jamais tu ne rentabilisera cette machine, quand bien meme la résistance mécanique était la ?


CF. plus haut, rapport aux prix encore trop haut.

croustibat, le 30/04/2012 - 12:47

Teocali, le 30/04/2012 - 11:45

Alors, oui, je suis sur qu'il existe deja des moyen pour ce cas particulier, mais sont-il accessible (en terme financier et "facilité d'accès") pour le grand public ? je ne suis pas sur, mais je suis près a me laisser convaincre si tu as des exemples.


Mais meme ca, ce n'est pas du domaine du grand public. Tu vas imprimer quoi, des tetes de yoda a la chaine ? Ta piece GPS, il va falloir commencer par la modéliser, et ca c'est pas la partie la plus facile. Tu crois quoi, que le constructeur va te filer les plans ?


Je pense que tu confonds facilité d'accès et facilité d'utilisation. Jamais prétendu que modéliser une piece était facile. Par contre, les outils pour le faire sont facilement trouvable : blender, Google Sketchup, etc. Après, il faut apprendre à s'en servir, mais pour ça, tu n'as besoin que d'un PC, du temps et la volonté de le faire.


En résumé, mon avis, en prenant compte de tes remarques :
-C'est encore largement trop cher pour que ça vaille le coup
-Les contraintes mecaniques que tu évoques font que la technologie d'empilage de plastique n'est pas une techno viable pour le DIY "A fond les ballons", mais je pense que si ça democratise, ça peut amener la democratisation de nouvelles technologies de realisation (pour faire un parallele avec l'impression papier, des aiguilles au laser).
[message édité par Teocali le 30/04/2012 à 16:39 ]
Inscrit le 27/01/2011
8 messages publiés
Et bientôt on gaspillera autant de plastique avec cette imprimante 3D que de papier avec une imprimante traditionnelle, c'est beau le progrès...

+1

tellement de CONsomateurs qui vont acheter une imprimante 3d pour faire un rond de serviette et un attache gps ....
Inscrit le 15/10/2008
36 messages publiés
nattyebola, le 30/04/2012 - 16:28

Et bientôt on gaspillera autant de plastique avec cette imprimante 3D que de papier avec une imprimante traditionnelle, c'est beau le progrès...


+1

tellement de CONsomateurs qui vont acheter une imprimante 3d pour faire un rond de serviette et un attache gps ....


J'me sens visé pour le coup Mais dis moi, en terme d'Ecologie, c'est quoi le mieux ? Jeter le dit support endommagé, et en racheter un ? ou fabriquer la petite piece de 2cmx2cm qui m'empeche de l'utiliser ?
[message édité par Teocali le 30/04/2012 à 16:42 ]
Inscrit le 24/01/2006
417 messages publiés
A 50€ le char Warhammer 40K en plastok, je pense que certains vont largement trouvé un intérêt à ces machines
Inscrit le 20/03/2009
1096 messages publiés
croustibat, le 30/04/2012 - 11:13
je ne fais pas des protos en merdouille d'ABS. Quand j'ai besoin d'une piece, je la dessine en CAO, lui fait passer divers tests de résistance, et je l'envoie a mon usineur, qui me la fait dans de l'aluminium le plus souvent.

Pour les pieces avec moins de contraintes, c'est polystyrene expansé, bombe de mousse expansive, sculture et fibre.

Faire des protos de quoi ? Quel genre de proto on peut faire dans un cube de 15cm, avec une précision aussi moisie ?

Je sais que c'est un sujet qui tient a coeur a Guillaume, mais sérieusement c'est juste destiné a faire des merdouilles et faire bander les rares geeks qui s'imaginent avoir réinventé la roue, quand c'est juste quelque chose qui a été volontairement écarté dans le domaine de la fabrication parce que obsolète: on sait faire bien plus adapté et moins cher pour de la petite série/ du proto.

en gros tu dis que t'en a pas besoin donc que c'est inutile.
Inscrit le 06/07/2004
214 messages publiés
wells, le 30/04/2012 - 16:43
A 50
€ le char Warhammer 40K en plastok, je pense que certains vont largement trouvé un intérêt à ces machines


game's workshop fera la gueule très largement ... la peinture sur le consommable déterminera l'interet...
Inscrit le 16/09/2011
201 messages publiés
Donc en lisant les commentaires c'est un truc qui marche mal et qui finira rapidement sur ebay ou au fond de l'armoire
Inscrit le 09/02/2009
788 messages publiés
Ivanko34, le 30/04/2012 - 18:28
Donc en lisant les commentaires c'est un truc qui marche mal et qui finira rapidement sur ebay ou au fond de l'armoire


le concept est une bonne idée mais l'application a un niveau domestique resteras anecdotique , par contre certaines applications peuvent etre redoutables : http://www.contourcrafting.org/
Teocali, le 30/04/2012 - 16:42
Mais dis moi, en terme d'Ecologie, c'est quoi le mieux ? Jeter le dit support endommagé, et en racheter un ? ou fabriquer la petite piece de 2cmx2cm qui m'empeche de l'utiliser ?

Le meilleur question écologie sera probablement d'en racheter un.
"économie d'échelle", c'est pas un mot vide de sens... c'est pas pour le plaisir que les usines se rassemblent en énormes bâtiments centralisés.
Par ailleurs, tu parles de "très nombreux exemples" où l'imprimante 3D serait utile... perso, je ne vois pas.
J'ai réfléchis au deux derniers mois... je n'ai pas vu une seule fois où cette imprimante m'aurait servi.
Pour l'aspect décoratif (petits objets, figurines, etc), je suis d'accord que ça peut être utile. Pour le reste... pas convaincu du tout.
Inscrit le 21/12/2010
2 messages publiés
Autres exemples que le chateau ou le yoda: http://www.thingiverse.com/
Inscrit le 21/12/2005
1562 messages publiés
Bin putain yoda, il est pas à la fête avec vous.(sic)
Inscrit le 17/01/2006
3423 messages publiés
zorro3364, le 30/04/2012 - 16:51

en gros tu dis que t'en a pas besoin donc que c'est inutile.


Non, il te dit que personne n'aura l'utilité d'un truc qui marche aussi mal, coûte aussi cher, a tant d'inconvénients, et est aussi limité.

Il t'explique notamment que tous ceux qui espèrent faire des objets "utilitaires" se plantent parce que les imprimantes 3D font des objets qui pètent tout de suite, et que ça peut servir tout au plus à faire des objets décoratifs, ou en tout cas un truc exclusivement destiné à être regardé.

Il t'explique aussi que le soucis c'est que même pour faire du décoratif c'est mal barré : la précision est faible, le résultat aléatoire, l'aspect extérieur franchement pas terrible, "l'impression" échoue une fois sur deux, et que si tu veux améliorer ça, y a pas 36 solutions : il faut changer radicalement ces imprimantes 3D (matériaux utilisés dans l'imprimante, matériau d'impression, processus d'impression, mécanique, etc.) ce qui fera monter le prix en flèche (pas juste de 20 ou 30% : peut-être de plusieurs ordres de grandeur) et le rendra définitivement inaccessible au grand public.


Bref, il t'explique que le principe même de l'imprimante 3D, c'est de fabriquer des objets par une techno archi-moisie (mais effectivement "relativement" bon marché par rapport à un truc pro), et que ça ne changera jamais, parce que fabriquer des objets avec une techno pas moisie, on sait faire depuis des décennies, mais du coup c'est plus une imprimante 3D (et c'est pas le même prix).
Inscrit le 30/04/2012
1 messages publiés
Ah j'avais peur que personne n'est pensé à mentionner Thingiverse !

Pour ceux qui pensent que c'est une techno dépassé, il suffit de voir la progression hallucinante du secteur ces dernières années. Ou alors on avance à reculons ?

Évidemment je fait partie de ceux qui y croient, mais j'ai vais pas me fatiguer à chercher à convaincre, c'est un procédé qui a bientôt 30ans et qui va s'imposer petit à petit de lui-même, notamment en se faisant connaître du grand public qui jusque là en avait quasiment jamais entendu parlé.
Pour le pendant "fabrication personnelle", ça fait quelques années maintenant que je possède une-deux reprap, ça sert pas tout les jours, certes, mais de temps en temps c'est ultra puissant de pouvoir répondre à un besoin local très précis (genre me suis fait une nouvelle monture de lunette mieux que les précédentes en métal).

Pour le coté gaspillage, l'idéal ne serait évidemment pas que chaque maison en possède une (sinon ça ferait comme les voitures qui dorment la majeur partie du temps et sont des gouffres financiers), il faudrait plutôt que chaque quartier est accès à un atelier dans lequel on trouve une imprimante 3D, mais aussi fraiseuse, tours, et tout ce qu'il faut pour presque tout faire. Bref vive les fablab/makerspace ;P
Inscrit le 24/02/2009
349 messages publiés
Il t'explique notamment que tous ceux qui espèrent faire des objets "utilitaires" se plantent parce que les imprimantes 3D font des objets qui pètent tout de suite, et que ça peut servir tout au plus à faire des objets décoratifs, ou en tout cas un truc exclusivement destiné à être regardé.


C'est la technologie actuelle qui veut ça. On peut espérer des améliorations d'ici quelques années, qui passeront peut-être même par un changement complet du procédé de fabrication employé par les imprimantes 3D actuelles. L'important c'est de se dire qu'on aura peut-être bientôt des machines de productions domestiques permettant de fabriquer des objets à domicile pour des coûts relativement faibles : aujourd'hui on voit qu'il y a de la recherche et des vrais efforts pour fournir de tels produits au grand public, alors que ce n'était pas le cas il y a une dizaine d'années.

Bien sûr ce genre de techno ne servira jamais à l'industrie et à la production de masse, les procédés actuels étant bien moins coûteux. Par contre pour les particuliers ça peut être intéressant. Prenons l'exemple de la tête de Yoda toute pourrie : avec l'imprimante 3D ça coûte 0,4€ à fabriquer, et avec des procédés standards j'estime que ça doit coûter moins de 0,1€. Néanmoins je ne trouverais jamais une figurine de Yoda à ce prix là, il faudra au moins compter pour une figurine peinte 3€, voire 4€, qui comprendront (en plus des coûts de fabrications), les coûts de transports, de stockage, la marge producteur, la marge distributeur et les droits pour Lucas Arts. La différence de prix se fait bien sentir et le seul avantage de la figurine industrielle pour ce prix là, c'est d'être peinte. Et encore il y a bien des imprimantes 3D permettant de colorer les objets, tout comme il y a des imprimantes permettant de fabriquer des mécanismes mobiles, mais pour l'instant elles sont un peu chères.
Inscrit le 28/07/2004
1180 messages publiés
400€ ok, mais combien pour la matière première? Si c'est comme pour les imprimantes actuelles (où il vaut mieux parfois racheter une imprimante plutôt que de changer les toners)...
Inscrit le 18/03/2008
729 messages publiés
rotabla, le 30/04/2012 - 22:54
400
€ ok, mais combien pour la matière première? Si c'est comme pour les imprimantes actuelles (où il vaut mieux parfois racheter une imprimante plutôt que de changer les toners)...

Je peux pas m'avancer sur cet appareil mais pour ce qui est du projet reprap c'est du filament ABS (ou autre) tout bête. Il faurait que je cherche mais y avait des mecs qui bossaient sur un recycleur a même de prendre un objet fini et de le refondre en filament.
Inscrit le 18/05/2010
270 messages publiés
rotabla, le 30/04/2012 - 22:54
400

€ ok, mais combien pour la matière première? Si c'est comme pour les imprimantes actuelles (où il vaut mieux parfois racheter une imprimante plutôt que de changer les toners)...

Je peux pas m'avancer sur cet appareil mais pour ce qui est du projet reprap c'est du filament ABS (ou autre) tout bête. Il faurait que je cherche mais y avait des mecs qui bossaient sur un recycleur a même de prendre un objet fini et de le refondre en filament.


"Solidoodle propose en effet des bobines de filaments en plastique de 1 kg (d'une section de 1,75mm) pour 43 dollars"
Inscrit le 30/03/2010
938 messages publiés
Merci prozac de l'expliquer mieux que moi.

N'importe quel industriel rêve d'améliorer ses moyens de production parce que ca coute cher, croire qu'on va pouvoir "imprimer des objets en 3D" avec une machine a 400€, et que ca peut meme encore baisser en prix tout en améliorant la qualité c'est juste du voeux pieux. Il n'y a que ceux qui n'ont pas la moindre idée de ce qu'est un moyen de production qui peut penser à ca. Et c'est pénible, ca va un moment. C'est a classer dans la meme catégorie que le moteur a eau et le mouvement perpétuel...

Et ca me gonfle de voir Guillaume en parler comme la prochaine merveille/révolution du numérique a chaque article, parce que justement ca n'est ni nouveau, ni réellement améliorable. Quel que soit le matériau utilisé, il y aura toujours un guidage entre 2 et 6 axes (3 translations, 3 rotations), et ce guidage ben on sait le faire de plein de manière. La vis sans fin standard, c'est ce qu'il y a de moins précis, de moins fiable et de moins couteux. Quand on veut de la précision, les tarifs montent en flêche, parce que ca demande énormément de contrôle, des matériaux plus durs, des machines plus précises etc etc ...


Pour info, une petite fraiseuse CN précise, c'est dans les 4500€ . Et c'est pas parce que le vendeur le produit en Chine et se met 4400€ dans la poche.

J'ai pu voir la vidéo, c'est le Zprinter, le matériau est effectivement une colle pigmentée, donc pour la résistance mécanique, c'est déja mieux que l'ABS en couche de 0.1mm , on doit pouvoir faire des coques et des supports GPS par exemple. Le point faible, c'est que l'entrée de gamme c'est 40K€, et que la "colle" est une exclu du fabricant. Ca, ca permet de faire de vrais objets avec un minimum de résistance, mais faut pas réver, on va pas fabriquer de véritables engrenages avec ca, ca reste décoratif (mais autrement mieux fini)
Inscrit le 21/11/2011
557 messages publiés
@croustibat :

t'es sur que tu les suis en vrai les imprimantes 3D ? Parce que moi, je travaille avec un "petit" modèle (10 000 euros environ donc "abordable") avec le principe du filament, sans te citer toute la théorie et sans parler chiffre, c'est assez résistant, très précis, on peut faire des coques, des supports GPS articulés fonctionnels (manque plus qu'a rajouter des ressorts), de vrai mécanismes fonctionnels avec pignons, engrenages, même des clés à molettes en plastique (pas fait pour forcer non plus, c'est du prototype rapide) et il me semble que cela rentre en contradiction avec tous tes contres arguments. Mais je peux me tromper.

L'histoire nous démontre par de multiples exemples que l'avenir de ces imprimantes est radieux et, à moyen terme, de la qualité pour pas cher chez le particulier, c'est tout a fait faisable.

Sinon, pour 400 euros, effectivement, faut pas s'attendre à grand chose. Préférez le reprap à ce prix, c'est moins cher et ça fait aussi bien...
Inscrit le 23/04/2003
464 messages publiés
Personnellement je soutiens la position de croustibat: le jour ou des "imprimantes 3d accessibles au grand public" parviendront à sortir des objets dont la précision et la résistance seront équivalentes à ce que produit le bas de gamme chinois, de l'eau coulera sous les ponts

Tout ces debats me font un peu penser à la question que se posent certains collectionneurs de flipper. A savoir, comment remplacer les très nombreuses pièces plastiques composant leur machines, qui vieillissent parfois mal et ne sont évidement plus produites. Pour certaines pièces, les moules d'origine ont pu être récupères et ont permis, mais d'autres sont definitivement perdus. Au premier coup d'?il, on pourrait se dire qu'une "imprimante 3d" pourrait effectivement servir à reproduire une pièce introuvable. Mais quelle que soit la technique mise en ?uvre, la reproduction en petite ou moyenne série pose toujours le même dilemme: les méthodes à faible cout vont donner des pièces dont la résistance et la précision seront largement insuffisantes, et les pièces de bonne qualité peuvent couter très cher (certaines rampes ou decors complexes peuvent dépasser les 150$)

Et il ne s'agit que de faire faire une petite série par un professionnel,allors imaginez le faire a la maison.
Certains spécialistes de la piéce flipper et arcade ont cru au bon plan lorsqu'ils ont trouvé des "jeunes" entreprises pretes à faire leurs piéces à un prix inferieur à celui du marché afin de se faire de l'experience, mais au vu de la qualité finale, ils en sont revenus
Inscrit le 21/06/2010
8 messages publiés
J'aime bien, leur concept de boite fermée comparé a une reprap ou une makerbot qui sont ouvertes.
Par contre, je ne vois pas de ventilateur qui souffle sur la pièce. une bonne ventilation permet d'augmenter la qualité d'impression des "hoverhangs" et donc de mieux imprimer les oreilles de Yoda.

croustibat, le 01/05/2012 - 14:59
Je suis ces "imprimantes" depuis un bout de temps. Depuis le début du makerbot en fait. J'en étais un des fervents défenseurs. Sauf qu'un jour, je me suis mis a les suivre pour de vrai, et pas sur le net. Et franchement, c'est de la daube.


Makerbot n'est pas un très bon modèle, ils persévèrent dans la mauvaise voie en continuant à utiliser des extrudeurs direct-drive qui brident la qualité d'impression. Regarde plutôt ce qui se fait du coté de l'ultimaker : http://blog.ultimaker.com/

croustibat, le 01/05/2012 - 14:59
Comprenez bien un truc: en dehors de la partie fonte/injection du plastique, c'est exactement le meme procédé que sur une fraiseuse CNC, et donc ca sera toujours le meme cout; Et si sur une fraiseuse on utilise des vis a bille qui coutent la peau du cul, c'est pas juste pour décorer, ni pour faire chier les geek branchouilles qui se disent qu'une simple vis sans fin actionnée par un moteur d'imprimante fait l'affaire; c'est parce que ca marche, et que la vis sans fin classique c'est pas précis, ca s'use, et ca prend du jeu dans tous les axes.

Le même procédé qu'une fraiseuse, oui mais pas les mêmes contraintes mécaniques ! Une fraiseuse doit pousser un outil dans la matière, une imprimante 3D à juste besoin de guider la tête d'impression, et ça fait une belle différence dans le cout de la machine.
Les imprimantes 3D utilisent généralement des courroies crantées pour les axes X et Y et une vis sans fin pour l'axe Z.
Les vis à billes ne sont pas adaptés pour les axes X et Y car pas assez rapides, L'axe Z n'a pas besoin d'être rapide, une vis sans fin est ce qu'il y a de plus simple et fait parfaitement l'affaire.

croustibat, le 01/05/2012 - 14:59
Leur succes aupres des geek branchouille n'est dû qu'au nom "imprimante". Ca n'est pas une imprimante, sortez vous ca de la tete. On ne matérialise pas d'objets avec ca, comprenez bien que c'est juste un fil de plastique fondu mis en forme. Ca n'a aucune résistance mécanique, au mieux ce sont des objets décoratifs (et moches).

Un support GPS fait selon ce procédé, il petera au bout d'une ou deux utilisations. Ce que produit ces imprimantes 3D n'a aucune résistance mécanique, ca n'a pas d'intéret en dehors de quelque chose de décoratif. Et l'aspect filaire/plastique fondu, ben c'est ultra moche.

Faux, on peut faire des pièces mécaniques, la preuve : les pièces en plastiques des repraps sont fabriquées avec ce principe. Quand à l'aspect, avec des couches plus fines, c'est joli.

croustibat, le 01/05/2012 - 14:59
Maintenant si tu veux de la démocratisation, tu peux sans probleme te fabriquer une fraiseuse CN en DIY, avec des kits du meme genre, pour attaquer du bois voire de l'aluminum assez tendre, avec une précision au 1/10 de mm. Et pour le meme prix. Maintenant reve pas, c'est de la fraiseuse XY a ce tarif, avec une provision pour 2 axes supplémentaires.

Je fait déjà des couches de 1/10e avec ma repstrap fabriquée à partir de vieilles imprimantes et un scanner, et elle est pas terrible question rigidité. La suivante que je suis entrain de fabriquer avec sera bien plus rigide.

croustibat, le 01/05/2012 - 14:59
Mais meme ca, ce n'est pas du domaine du grand public. Tu vas imprimer quoi, des tetes de yoda a la chaine ? Ta piece GPS, il va falloir commencer par la modéliser, et ca c'est pas la partie la plus facile. Tu crois quoi, que le constructeur va te filer les plans ?

OK, pour le moment, les imprimantes 3D sont réellement utiles et utilisables uniquement pour les adeptes du DIY, rien que la procédure de calibration ferait fuir Mme Michu. Et je ne parle pas de l'entretien et la maintenance en cas d'extrudeur bouché, ce n'est clairement pas accessible à tout le monde. Pour une vraie démocratisation il faudra encore attendre, peut être avec une autre technique d'impression, le dépôt de résine solidifiée aux UV me semble prometteur, le fonctionnement est très proche d'une imprimante jet-d'encre.

croustibat, le 01/05/2012 - 14:59
Non, tous les geeks branchouilles. Les adeptes du DIY savent ce que ca vaut et vomissent dessus, navré.


Je sais ce que ça vaut, et au contraire de vomir dessus, je suis entrain d'en développer une capable de faire des impressions bi-matières pour pouvoir utiliser des supports solubles, les capacités de ces machines dans le DIY sont bien réelles.
Inscrit le 08/05/2012
1 messages publiés
Nous avons fabriqué il y a une dizaine d'années en arrière une 2D et demi (dim d'usinage 350x500 h=120mm): précision+/- 2 microns, prix de reviens pratiquement 15 000 € à l'époque! conclusion elle fonctionne toujours et du fait de la maintenance assez facile et des améliorations elle est au micron (stabilisé)et sa vitesse multipliée environ par 2 (x,y: v=5mm/s ; z:2mm/s pour l'aluminium)Aujourd'hui pour les mêmes performances probablement dans le commerce le même prix ?
Inscrit le 10/01/2008
445 messages publiés
Pour Le bricolage ! La robotique ! Johnny 5, Wall-E et les autres...
400€ à 500€ pour un passionné qui gagne sa vie, en 1 an c'est tout à fait correct ! Ca va être génial !
Inscrit le 14/09/2012
1 messages publiés
Sur le sujet, un reportage sur l'impression 3D opensource:
http://www.__youtube...___gdata_player
Inscrit le 14/09/2012
1 messages publiés
pour moi qui suis concepteur en mécanique, cette technologie peut permettre de réaliser des modèles physiques pour une recherche de forme à moindre coût (l'usinage en cnc étant très coûteuse env. 50 euros de l'heure, les modèles 3d numérique ne sont pas mieux visualisé par mes clients que des plans 2d ( écran 2d ! )de plus cette technologie permet la réalisation de pièces impossible à usiner en une seule pièce.
elle me permet aussi de réaliser des plaques modèle pour moulage alu, fonte, etc.
l'application de cette technologie est une affaire d'imagination de chacun.
on trouvera toujours des dépressifs pour dire que ça ne marchera pas ou est inutile.
Inscrit le 15/11/2012
1 messages publiés
Bonjour,

Si vous êtes curieux de savoir jusqu'où on peut aller avec une imprimante 3D grand publique, je vous propose de faire un tour sur notre journal :

www.frimco3d.com

Nous sommes propriétaire d'une imprimante Replicator de chez Makerbot et nous retranscrivons notre expérience à travers ce blog.

À bientôt.
Inscrit le 07/01/2013
2 messages publiés
Une longue discussion entre gens non informés où Licorne76 a enfin jeté, presque comme une parenthèse en passant, le premier véritable argument 'pour' qui détruit les arguments 'contre' :

"[...]de plus cette technologie permet la réalisation de pièces impossible à usiner en une seule pièce"

C'est le seul argument en effet qui dépasse tous les autres en support de cette technologie de 20 ans qui arrive tout doucement dans le grand public, et là il contredit totalement l'argumentation de Croustibat selon lequel une machine CNC est le top inaccessible.

Comme dans la plupart des domaines, on peut être top selon certains critères mais on n'élimine pas la nécessité d'autres technologies. Et la technologie d'impression 3D, en fil, en poudre, plastique ou métallique est la seule qui puisse réaliser des objets impossibles en CNC par exemple.

Une autre technologie existe depuis de nombreuses années pour la réalisation de formes complexes, mais en creux par enlèvement de matière aussi comme en CNC, là où un outil de coupe comme une fraise ne peut pénétrer : il s'agit de la sculpture à l'intérieur de blocs de cristal par rayons laser. Ici c'est le même principe mais en rondebosse, par addition de matière.

Si elle peut servir à répliquer Yodi, comme une CNC peut en effet le faire, l'impression 3D, de par sa technique même de l'impression couche par couche, comme le fait en creux la technique du rayon laser qui 'explose' le cristal point par point (sans être obligé de travailler en couches planes parallèles, la plus facile en rondebosse) peut fabriquer une bouteille de Klein... qui peut elle, depuis longtemps se construire par un souffleur de verre.

C'est donc dans la confection d'objets impossibles à réaliser en une pièce par d'autres procédés, que cette technologie est unique aujourd'hui, et utilisée très largement déjà dans l'industrie, par du matériel coûteux bien entendu.

Voyez ces objets 'design' ou modèles d' 'objets' mathématiques ajourés d'une extrême complexité, et déjà les premiers systèmes mécaniques mobiles, y compris à l'échelle des nanotechnologies...
Inscrit le 16/02/2013
1 messages publiés
Bonjour ,
Pour fabriquer des objets précis à l'unitaire , il y a aussi le moulage , qui peut être utilisé pour tous types de matériaux, et à un faible coût par rapport à l'imprimante 3d (achat machine, achat consommables , consommation électrique - de 4 à 10h pour votre yoda selon la machine)

Je suis étonné que la notion de toxicité ne soit pas abordée dans votre forum :
- Pour ce qui est du fil plastique l'ABS , aux températures de mise en oeuvre (170-200°C) dégagements gazeux de Monomères (styrène...) , hydrocarbures aromatiques (benzene...), Nitriles , adhéides (acroléide)
-Pour ce qui est des poudres : problèmes de toxicité pulmonaire (nanopoudres)
-Pour ce qui est des résines ( type époxy ) regardez dans un magasin de bricolage sur les flacons.. .

Ces machines sont présentées à tort dans la même catégorie que des imprimantes de bureau , il y a des précautions à prendre .

Je rejoins aussi ceux qui s'inquiètent du risque de fabriquer des objets jetables et non recyclables (ou non recyclés) et de banaliser encore plus ce type de pollution .
Inscrit le 07/01/2013
2 messages publiés
J'oubliais de mentionner, comme j'en avais l'intention (mais je ne pouvais plus revenir en arrière une fois lancée la phase de publication) que DoubleJ avait déjà fait allusion le 1er mai à la réalisation simultanée possible de plusieurs pièces d'un mécanisme...
Inscrit le 04/02/2013
2 messages publiés
Un site dédié à l'imprimante 3D ! www.3D-makers.fr
[message édité par Jo12 le 04/02/2013 à 19:24 ]
Inscrit le 14/02/2013
1 messages publiés
La solid doodle V3 : 799$ + 97$ de port + 19,6% de tva a l arrivée et frais de dedouanement soit au total : 840 euros environ pour une imprimante 3D complete avec plateau chauffant alu et 20x20x20 en dimensions imprimables... Le prix est raisonnable dans ce marché aujourd hui, c est sur ....De plus montée et testée avant l envoi... Ce n est pas une Reprap a monter, a regler et a se prendre la tete....
Mais apres avoir échangé quelques mails avec eux :
Delai de livraion : 8 a 10 semaines soit 70 jours...
Paiement par paypal : Info : Obligation de déclarer un litige dans les 45j suivant l ordre de commande... Donc aucune garanti de livraison.... Ce qui veut dire :
En cas de recours ... Obligation de le porter au pres du Tribunal de la boite... Aux Etats Unis ... (recours en anglais... avocat...etc.) En résumé : chaou tes sous....
De plus ils encaissent la totalité de la commande port compris au moment de la commande....
Je trouve un peu chaud comme procédé.... Quand on est a la bourre de 10 semaines, a mon sens, on demande un accompte de reservation et le solde avant la livraison....
Ca ressemble a du 60j fin de mois mais a l envers... C est le client qui avance la trésorerie de l entreprise...
Qu en pensez vous?
Inscrit le 30/04/2013
1 messages publiés
Bonjour à toutes et à tous. En attendant d'avoir des objets super sympas en 3D. Je vous propose de faire les mêmes choses à la main. Avantage : pas d'électricité. Modelé argile, moulé en creux perdu ou moule à pièce (plâtre) pour une production déterminée. Après avoir eu une belle empreinte et un bon moule (bas relief ou rond de bosse)), je vous fais une belle mise au point ou j'utilise la méthode des trois compas pour réductions ou agrandissement uniquement sur pierre (ne connaissant pas d'autres matières, je ne m'y aventure pas). Seul inconvénient : le temps passé dessus mais résultat obtenu. Géographiquement, je ne suis pas aux states et plus facilement atteignable. Point de vue écologique, pas d'écotaxe, votre œuvre ne voyage pas en cargo ou en avion. J'étudie votre budget et je vous envoie des dessins (avec toutes les vues). Résultat : le même qu'on a depuis un nombre de siècles. Sans chichi, sans trop de blablas. Le bloc de pierre, vous et moi. La trace de l'outil et surtout la signature de l'Homme ! Et qui sait, avantage, votre œuvre fera peut être un jour parti du patrimoine ! A très bientôt. Sculptonaute
Inscrit le 02/05/2013
2 messages publiés
Inscrit le 02/05/2013
2 messages publiés
Je vais l'utiliser principalement pour des prototypes de présentation bas de gamme, et consommer que du "PLA" qui est 100% biodégradable...
Inscrit le 02/09/2013
1 messages publiés
Nous proposons la plupart des modèles d'imprimantes 3D :

http://www.imprimant...e-plastique.fr/
Inscrit le 25/09/2013
1 messages publiés
Bonjours je vien se voir un reportage. Sue l'imprimante 3 d. Et je serai intéressée par cette achat. Pouvez vous me dire comment en avoir une. Part quel biai me le procure Vous pouvez me joindre sur ma messagerie. Lenfant isabelle @ orange. Fr Merci et j attend de vos nouvelles.
Inscrit le 04/10/2013
1 messages publiés
et si on veux l acheter comment on fait
Inscrit le 26/12/2013
1 messages publiés
Je vous conseille le site Machines-3D . Très pros et rapide, ils ont les imprimantes les plus fiables et rapides actuelles, ça commence à partir de 1299€ TTC (Up!Mini) soit un peu plus de 1000€ HT (pour ceux qui sont en société comme moi).
En dessous de ce prix, les imprimantes sont encore soit beaucoup trop lentes ou trop peu fiables et très déceptives... Les prix vont sans doute baisser pour ceux qui ne sont pas pressé, aussi, c'est comme les débuts de l'informatique.

Maintenant que j'en ai une je ne m'en passe plus

Thierry
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Avril 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6