Et si plutôt que d'acheter des objets, vous fabriquiez les vôtres en les personnalisant ? Autrefois réservées aux industriels, les imprimantes 3D sont aujourd'hui accessibles au grand public, comme le prouve la Solidoodle vendue à moins de 400 euros et capable d'imprimer des objets de plus de 15cm.

Ca y est, les imprimantes 3D sont réellement à portée du grand public. L’an dernier, nous avions publié un article sur l’iModela iM-01 proposée à moins de 800 euros, et plusieurs d’entre vous nous avaient fait remarquer à juste titre qu’il ne s’agissait pas d’une imprimante 3D au sens propre, mais plutôt d’un sculpteur qui grave les objets dans un bloc. Cette fois, la Solidoodle 2 vendue 499 dollars (375 euros) est bien une imprimante 3D qui fabrique les objets par superposition de matière plastique.

La société Solidoodle a été fondée par Samuel Cervantes, un ancien cadre de Makerbot (qui propose lui-même des imprimantes 3D à moins de 2000 dollars). Basée sur des composants Arduino, leur nouvelle génération d’imprimante 3D est capable d’imprimer des pièces plastiques d’un peu plus de 15 x 15 x 15 cm, sans connaissances techniques particulières. Il suffit de brancher l’imprimante à l’ordinateur en USB et d’importer un document 3D au format standard STL, lequel est ensuite converti au format Gcode grâce à un outil open-source fourni par Solidoodle.

Comme avec les imprimantes traditionnelles, il faut ensuite compter sur les consommables, dont le prix paraît raisonnable. Solidoodle propose en effet des bobines de filaments en plastique de 1 kg (d’une section de 1,75mm) pour 43 dollars. Sur sa FAQ, le constructeur précise qu’une tête de Yoda d’environ 7 cm ne coûte que 0,40 $ à fabriquer.

Notez que l’appareil semble pouvoir être envoyé en France pour environ 50 euros de frais de port. Il faut cependant compter 6 à 8 semaines entre la commande et l’expédition.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos