Le mouvement Creative Commons arrive sur Instagram. L'initiative I Am CC invite les utilisateurs du service à sélectionner une licence de libre diffusion au lieu de se contenter du régime strict du droit d'auteur, qui exige le le feu vert préalable de l'auteur pour réutiliser un cliché.

Acheté ce printemps par Facebook, Instagram est un service de partage de photos très populaire disponible sur iOS et Android qui sert à prendre des photos pour ensuite leur donner du cachet grâce à un système de filtres. Selon Instagram, plus de 5 millions de clichés sont envoyés chaque jour sur le service tandis que 575 "J'aime" et 81 commentaires sont générés chaque seconde.

Comme tout contenu généré par les utilisateurs, les photographies publiées sur Instagram sont protégées par les droits d'auteur. L'auteur qui publie sur son compte une photographie qu'il a prise est titulaire des droits.

Instagram ne revendiquant aucun droit de sous-licencier les contenus, comme l'indique Lionel Morel sur son blog, c'est le régime strict du droit d'auteur qui s'applique. Pour reproduire une photographie publiée sur Instagram, il faut au préalable recueillir l'autorisation de l'auteur. Mais le mouvement "I Am Creative Commons" pourrait apporter beaucoup de souplesse au système.

Le but de cette initiative est de placer automatiquement les photos d'un compte Instagram sous une licence Creative Commons, c'est-à-dire une licence de libre diffusion. "Si nous pouvions inciter une petite fraction des utilisateurs à utiliser une licence Creative Commons sur leurs photos, nous pourrions avoir un impact très important sur le mouvement de la culture libre", argumente le manifeste de I Am CC.

Apparu récemment, le mouvement n'a pour l'instant qu'un nombre limité de supporters. Selon le compteur du site, 600 personnes ont accepté de placer leur contenu sous Creative Commons. Toutes les combinaisons sont disponibles, ainsi qu'un marqueur particulier : Domaine Public, qui laisse entendre que l'auteur renonce complètement à ses droits (ce qui est impossible en droit français, au regard du droit moral,  perpétuel, imprescriptible et inaliénable).

I Am CC rappelle que le choix d'une telle licence est irrévocable : les photos prises entre le moment où une licence Creative Commons resteront pour toujours sous cette licence, même si l'utilisateur change d'avis par la suite.

( photo : CC BY Philipn )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés