Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 14 Août 2012

Hachette veut imposer à ses auteurs d'imposer des DRM partout

Lorsqu'il signera un contrat d'édition avec un auteur pour le distribuer dans certains pays, Hachette exigera désormais que l'auteur n'accorde pas de droits à un autre éditeur pour d'autres pays, sauf si la version numérique du livre n'est distribuée qu'avec DRM.

L'activiste et auteur de romans de science-fiction Cory Doctorow a publié lundi une tribune dans Publishers Weekly, dans laquelle il révèle avoir pris connaissance d'une lettre signée de la PDG de Hachette UK, Ursula Mackenzie, à l'un des ses auteurs. Ce dernier a signé un contrat d'édition avec Hachette pour la publication d'une dizaine de livres dans certains pays, et avec Tor Books (une filiale de MacMillan) pour d'autres. Or Hachette reproche à l'auteur d'avoir laissé Tor Books publier la version électronique des livres sans DRM, alors que la filiale de Lagardère utilise des DRM pour (croit-il, espère-t-il) se protéger du piratage.

Hachette "a acquis auprès de vous et de bonne foi les droits de publication exclusive dans nos territoires", rappelle la missive, qui accuse Tor Books de "rentre difficile la protection appropriée des droits qui nous ont été confiés". L'éditeur français demande à l'auteur d'exiger de Tor Books qu'il impose également des DRM, et livre même un plaidoyer pour les mesures de contrôle techniques censées empêcher les lecteurs de faire ce qu'ils veulent des livres qu'ils achètent.

"Des améliorations dans les systèmes des revendeurs et des plateformes d'e-books ont conduit à des DRM plus flexibles qui accordent aux consommateurs une plus grande flexibilité dans leur utilisation des fichiers achetés, telle que la possibilité de les partager au travers de plusieurs appareils", affirme Hachette. Pour lui, "dans le contexte de la contrefaçon occasionnelle, du partage de fichiers aisé, et en tant qu'élément d'une stratégie globale de lutte contre la contrefaçon, les DRM s'avèrent efficaces".

L'essentiel c'est d'y croire, et de ne jamais se rendre sur les sites de liens P2P ou des communautés de lecteurs.

Hachette va même modifier ses contrats d'édition pour imposer à tous ses auteurs qu'ils ne signent pas de contrat avec d'autres éditeurs dans le monde, s'ils n'imposent pas eux-mêmes des DRM.

A croire que le monde de l'édition littéraire n'a rien compris des déboires de l'industrie musicale, qui a dépensé une énergie considérable pendant des années à défendre des plateformes verrouillées, à l'encontre des besoins et des envies de leurs potentiels clients. Ou en tout cas, une partie de l'édition littéraire. Car il reste des éditeurs qui, heureusement, sont plus fins que d'autres.

Cory Doctorow rappelle que Tor Books, le plus gros éditeur SF au monde, a vu ses recettes croître considérablement quand il a décidé de lancer sa plateforme Tor.com, sans DRM. En France aussi, c'est un éditeur de science-fiction qui s'est imposé comme un éditeur incontournable dans le numérique, en abandonnant les DRM : Bragelonne. L'éditeur, qui trouve "cool d'être piraté", est devenu le numéro 1 des ventes d'e-books, sans rien faire pour empêcher ses clients de copier les livres.

Mais bien sûr, "les DRM s'avèrent efficaces". 

Publié par Guillaume Champeau, le 14 Août 2012 à 15h55
 
41
Commentaires à propos de «Hachette veut imposer à ses auteurs d'imposer des DRM partout»
Inscrit le 30/03/2010
1088 messages publiés
La lutte contre le piratage est une excuse pour imposer des DRM. Ce que ces firmes veulent, c'est le contrôle permanent. Ils savent tres bien que le piratage est une forme de publicité, ce n'est pas ca qui les genent, mais bien le fait de ne pas avoir de controle dessus.
Inscrit le 25/09/2009
473 messages publiés
Vont bientôt être jugé pour défaut de sécurisation de produits de surconsomation culturelle....

Non mais c'est vrai quoi, on devrait aussi interdire de vendre des vélos sans cadenas car ça représente un risque qu'un délit puisse en découler... fouuuuuuuu

YOLO hein
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Une monstruosité.
Trop de puissance.
Trop nuisible.
A traiter en temps venu. Prioritaire.

http://fr.wikipedia..../Hachette_Livre
http://fr.wikipedia....ipacchi_Médias

ollé
Inscrit le 27/06/2008
707 messages publiés
Signez ici :

-Le Diable
Inscrit le 07/08/2012
2 messages publiés
Ha ha ! La bonne blague

Bon les mononeurones du marketing de chez Hachette vont bientot comprendre que DRM = se tirer soi meme une balle dans le pied ! En effet cela n'empeche en rien le piratage, ca fait chier le consommateur honnete qui y jouera une fois et n'y reviendra plus ... Au finish ces DRMs vont couter tres tres cher a Hachette !
Un jour peu etre ils comprendront ce qu'est une strategie contre productive
Ca doit pâs etre enseigne dans les ecoles de commerce ca ...Dommage car ca permettrait aux cons du marketing d'evoluer un peu hors de leur crasse ...
Inscrit le 23/04/2011
24 messages publiés
Comme le dit Richard Stallman, le livre numérique tel qu'ils le veulent on ne peut pas le lire sans montrer patte blanche et on ne peut pas le prêter...

Finalement, le papier ce n'est peut être pas si mal...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
aquassarim, le 14/08/2012 - 17:07
Comme le dit Richard Stallman, le livre numérique tel qu'ils le veulent on ne peut pas le lire sans montrer patte blanche et on ne peut pas le prêter...

Finalement, le papier ce n'est peut être pas si mal...


Il a raison Stallman de dire ça.
De là à abandonner le potentiel du livre numérique parce que quelques conglomérats de salops (firmes trop énormes) et de larbins (politiciens vaselinés) veulent castrer ce potentiel...
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
C'est une preuve de plus qu'en leur état actuel, les éditeurs doivent et vont disparaître.
Inscrit le 31/03/2009
514 messages publiés
Les DRM sont des aberrations qui créent des pirates, entravent l'interopérabilité, et coûtent probablement inutilement cher aux éditeurs. Je sais pas ce que racontent les vendeurs de DRM pour vendre leurs daubes, mais c'est efficace.
Inscrit le 25/11/2006
1139 messages publiés
dans la série dinosaure nous avons droits maintenant aux éditeurs de livres.
ces "braves" gens oublient trop vite que si ils sont arrivé a la position qu'ils occupent ,c'est que des moines COPISTES ce sont rendu aveugle aux début du livre dans le seule but de propager le savoir (certes c'était des livres saint au départ).
heureusement qu'a cette époque les DRMs n'existait pas .
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
alea jacta est.
bellum est.
Inscrit le 03/12/2011
87 messages publiés
Je suis pour les DRM, mais en contre-partie, les ebooks doivent être vendus beaucoup moins chers, moins de 5 euros.
Inscrit le 14/08/2012
1 messages publiés
Je suis pour les DRM, mais en contre-partie, les ebooks doivent être vendus beaucoup moins chers, moins de 5 euros.


On trouve des ebooks sans DRM à $6, chez Baen Books, donc 5 euros pour des DRM, c'est encore trop cher.
Inscrit le 04/09/2002
2793 messages publiés
Drm = pas de vente! Le jou ou ils comprendront cette équation toute simple...
Inscrit le 27/04/2009
263 messages publiés
pas de DRM chez moi , c'est un principe de base.... donc après, c'est à eux, éditeurs, de voir si ils veulent pouvoir espérer me vendre quoi que ce soit!
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Le premier qui essaie de venir poser des cadenas sur ma bibliothèque papier, je lui fais bouffer page par page Universalis (c'est gros!), ça ne sert plus à rien ce truc.


DRM... Pfff...
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Hachette porte bien son nom
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Goldoark, le 14/08/2012 - 20:54
Hachette porte bien son nom


Oui
Inscrit le 09/02/2009
1814 messages publiés
Strahd, le 14/08/2012 - 19:58

Je suis pour les DRM, mais en contre-partie, les ebooks doivent être vendus beaucoup moins chers, moins de 5 euros.

On trouve des ebooks sans DRM à $6, chez Baen Books, donc 5 euros pour des DRM, c'est encore trop cher.


Le problème avec les DRMs, c'est que l'éditeur paye une licence pour ce truc en plus, et que par conséquent, une œuvre sous DRM revient plus cher que sans

Qu'ils continuent à tenter vainement de protéger les milliers d'exemplaires de leurs "œuvres", faisant chier des milliers de client honnêtes au passage, il suffit qu'un seul exemplaire soit dupliqué sans DRM pour qu'elle se diffuse chez tous ceux qui ne veulent pas entendre parler de DRM
[message édité par Obelixator le 14/08/2012 à 23:51 ]
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
Obelixator, le 14/08/2012 - 23:50

Le problème avec les DRMs, c'est que l'éditeur paye une licence pour ce truc en plus, et que par conséquent, une ?uvre sous DRM revient plus cher que sans...
Qu'ils continuent à tenter vainement de protéger les milliers d'exemplaires de leurs "?uvres", faisant chier des milliers de client honnêtes au passage, il suffit qu'un seul exemplaire soit dupliqué sans DRM pour qu'elle se diffuse chez tous ceux qui ne veulent pas entendre parler de DRM

--------------------
+1 ...Je lis "des DRM + flexibles..." l faudrait que ces éditeurs fassent sauter les DRM qui leur obscurcissent & rétrécissent leurs cerveauX !
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
C'est exactement ça.
Tous ces gens venus du passé ont la tête bourrée de DRM, de rétrécissements, de poussières.
Ils sont dé-phasés.
Inscrit le 17/02/2012
162 messages publiés
Je me permets de mettre un lien vers mon billet sur le sujet :
http://readingandray...xclusivite.html

Encore une fois, les éditeurs abusentde leur position de force...
Inscrit le 09/12/2008
16 messages publiés
Et bien figurez-vous qu'il y a encore pire : Dawson, gros éditeur scientifique, et fournisseur d'ouvrages notamment aux bibliothèques universitaires, vient de créer sa plate-forme Dawsonera pour la vente d'ebooks, surtout scientifiques.

Pêle-mêle quelques citations de ce que je lis dans la doc :
" lecture en ligne ou téléchargement avec Adobe"
" Garantie que le lecteur n'a pas le pdf "
" DRM sophistiquée et téléchargements chronodégradables "

Je n'invente rien on le trouve sur leur site, et ils ont l'air d'en être fiers en plus...
Personnellement je conseille le boycott pur et simple, et d'en rester au papier dans ces conditions, mais ça n'a pas l'air d'émouvoir certains collègues.
Me demande combien ils vont en vendre, de leurs m@rdes chronodégradables...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
DrScholl,
après avoir lu le billet bien engagé de SFReader,

j'ai eu envie de me cultiver un peu sur ce Dawsonera. En tirant sur les fils d'Ariane comme je dis des fois, bref en surfant de liens en liens ET de noms en noms/SearchEngine! :-)

Dis donc, quelle nébuleuse! On y trouve des tas de choses intéressantes!

Une des choses qui m'a intéressé, tiens :

--------------------

la référence sur la home de Dawson france
(part of : dawson/dawson books / dawson holdings / smith new plc / ...)
faite à la ligue des bibliothèques européennes de recherche (LIBER).

----------------------------------------

LIBER étant "quelque part" au milieu de l'Europe, Conseil, Commission, Parlement.

--------------------

LIBER ayant participé à la rédaction de la European Union copyright directive(EUCD).

--------------------
--------------------

EUCD qui est très liée à OMPI, puisqu'elle est une de ses extensions au sein de l'Europe.

--------------------

EUCD qui intègre un volet très spécifique et très clair concernant les DRM, au niveau européen.

--------------------

EUCD suivie dans la foulée de DAVDSI, transposée mine de rien au sein de la loi Davdsi... Made in "France" parait il...

--------------------

DAVDSI qui intègre un volet très spécifique et très clair concernant les DRM, et pas piqué des vers le volet tellement c'est répressif!

--------------------

etc

--------------------
--------------------

Vraiment too much Dawsonera,
merci DrScholl.
Inscrit le 07/06/2011
67 messages publiés
Si j'ai bonne mémoire, le droit d'auteur a été inventé (au 18e siecle, Beaumarchais, toussa,..) pour protéger les auteurs face aux abus des libraires. A l'époque, les libraires éditaient et vendaient les livres.
[message édité par jj35 le 15/08/2012 à 22:55 ]
Inscrit le 21/02/2005
372 messages publiés
Compte tenu du faible poids en Ko d'un livre, il n'y a rien de plus facile à échanger et à stocker qu'un livre numérique - Drm ou pas n'y changeront rien. Ca fera comme pour la musique, un marché de dupes ou finalement les chieurs de service (les intermédiaires) ne vivront que des subsides de l'état. Une alternative sympa pour les livres numériques, la team alexandriz : Partage d'Ebooks : La Team AlexandriZ - http://www.brizawen.com/?p=2399
[message édité par GammaGt le 15/08/2012 à 23:26 ]
Inscrit le 19/05/2011
1294 messages publiés
De toutes façon les DRM, les protections contre la copie des CD, DVD, toussa...ça n'a jamais emmerdé que les gens honnêtes/naifs/un-peu-cons finalement, hein...
Inscrit le 17/02/2012
162 messages publiés
De toutes façon les DRM, les protections contre la copie des CD, DVD, toussa...ça n'a jamais emmerdé que les gens honnêtes/naifs/un-peu-cons finalement, hein...

Oui, qui représentent (au moins) 80% des "consommateurs" cibles des éditeurs. C'est effectivement ceux-là qui sont ciblés (et qui s'en prendront plein la tronche quand ils se trouveront confrontés aux problèmes...)
Inscrit le 17/02/2012
162 messages publiés
GammaGt, le 15/08/2012 - 23:00
ve sympa pour les livres numériques, la team alexandriz : Partage d'Ebooks : La Team AlexandriZ - http://www.brizawen.com/?p=2399

Une autre alternative sympa : acheter uniquement des titres sans DRMs, chez les revendeurs qui indiquent justement le statut. Comme ça au moins, les auteurs sont payés pour leur oeuvre.

J'ai la chance de lire en anglais, où les auteurs auto-publiés sont bien plus courants, en général ne mettent pas de DRMs, et touchent (environ) 70% du prix de vente. Bientôt en France...
Inscrit le 15/05/2012
170 messages publiés
Inscrit le 17/02/2012
162 messages publiés
slave1802, le 16/08/2012 - 10:06

(mode schtroumpf grognon on) J'achète plus chez Amazon, ni qui que ce soit qui n'affiche pas avant vente la présence absence de DRMs. (mode schtroumpf grognon off)
Inscrit le 10/03/2010
180 messages publiés
J'ai acheté un bouquin une fois avec DRM pour ma liseuse cybook.
Première chose, j'ai fait sauté le DRM.
Puis après m'être rendu compte que le livre était mal fait (marge, lenteur de changement de page...) je l'ai téléchargé, et là, pas de problème.
Encore une fois, l'histoire se répète.
On a le choix entre un fichier merdique/vérolé/chiant/cher contre un fichier gratuit/simple/efficace.
Il faudrait être con pour continuer à acheter !!!
Inscrit le 17/02/2012
162 messages publiés
jeannoo, le 16/08/2012 - 11:12
J'ai acheté un bouquin une fois avec DRM pour ma liseuse cybook.
Première chose, j'ai fait sauté le DRM.
Puis après m'être rendu compte que le livre était mal fait (marge, lenteur de changement de page...) je l'ai téléchargé, et là, pas de problème.
Encore une fois, l'histoire se répète.
On a le choix entre un fichier merdique/vérolé/chiant/cher contre un fichier gratuit/simple/efficace.
Il faudrait être con pour continuer à acheter !!!

Encore une preuve que la stratégie des éditeurs en question est contre-productive. Plutôt que d'investir dans le contenu, ils investissent dans le cadenas. En fait, ils éduquent les "usagers" à la délinquance...
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Salut les amis.

Pour être honnête, je crois qu'il faut bien l'admettre : les DRM son inacceptables, pour des raisons pas seulement pratiques

mais tout à fait "culturelles" et "philosophiques",

point final!

Il n'y a pas à argumenter avec ceux qui disent le contraire, surtout quand ceux là savent très ce qu'ils font! Ils ont choisi un camp trop dangereux pour nous tous, les humains, 65Millions rien qu'en France.
Inscrit le 16/08/2012
2 messages publiés
C'est ce genre de réaction qui me motive encore plus à m'auto-éditer et à promouvoir l'auto-édition...

Cette info traitée à ma façon : http://clement-hours...nds-quand-meme/
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Clément, je suis allé lire ton billet hachette on n'a pas le droit etc. Cool!
Je me permets une remarque personnelle toutefois. L'emploi du mot "capitaliste" est à mon avis contre-productif.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Vue ta réponse là bas Clément : http://www.numerama....s-sans-drm.html

Bon vent à toi
Inscrit le 23/07/2012
13 messages publiés
Ha ha ! La bonne blague

Bon les mononeurones du marketing de chez Hachette vont bientot comprendre que DRM = se tirer soi meme une balle dans le pied ! En effet cela n'empeche en rien le piratage, ca fait chier le consommateur honnete qui y jouera une fois et n'y reviendra plus ... Au finish ces DRMs vont couter tres tres cher a Hachette !
Un jour peu etre ils comprendront ce qu'est une strategie contre productive
Ca doit pâs etre enseigne dans les ecoles de commerce ca ...Dommage car ca permettrait aux cons du marketing d'evoluer un peu hors de leur crasse ...


Oui, d'accord et en plus ça donne du travail aux éditeurs de logiciels supprimant les DRM aussi bien dans les livres que dans les fichiers musicaux.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
rikly, les "éditeurs" de softs supprimant les DRM on à présent une épée de damoclès législatives (mais peut on encore parler de loi?!!!) au dessus de la tête, et assez lourde, au niveau européen comme d'hab, et transposé en France sous le doux nom de Davdsi.
Inscrit le 01/04/2008
58 messages publiés
Mouarfff, "des DRM plus flexibles qui accordent aux consommateurs une plus grande flexibilité dans leur utilisation des fichiers achetés, telle que la possibilité de les partager au travers de plusieurs appareils" elle est bien bonne....

Des DRM pour la flexibilité ? c'est du bon discours marketeux ça, ou l'art de prendre les gens pour de bons pigeons. M'enfin, ça doit marcher...
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Août 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9