Android accentue sa position de leader dans le marché des O.S. pour smartphones. Son concurrent direct, iOS, est quatre fois moins présent sur les téléphones intelligents. Une situation qui trouve d'abord son origine dans la stratégie commerciale de Google et d'Apple.

Apple pourra-t-il un jour renverser la tendance ? Depuis l'incursion de Google dans le marché des systèmes d'exploitation, la plate-forme mobile de la firme de Cupertino n'a cessé de voir sa part de marché relative reculer. Et les dernières données fournies par le cabinet d'étude IDC, signalées par Reghardware, ne sont vraiment pas à l'avantage d'iOS. En effet, Android est aujourd'hui quatre fois plus présent sur les smartphones.

En l'espace d'un an, Google est passé de 46,9 % de parts de marché à 68 %. Jamais l'ascendant d'Android sur iOS n'a été aussi prononcé. Ce dernier limite toutefois la casse, puisque sa part n'a perdu que 1,9 point. En revanche, on ne peut pas en dire autant de BlackBerry et de Symbian. La part de marché des deux O.S. s'est complétement effondrée, passant de 11,5 % à 4,8 % pour le premier et de 16,9 % à 4,4 % pour le second.

Plus que la qualité intrinsèque d'Android, c'est la stratégie commerciale de Google qui a été, et est encore, le principal moteur du succès du système d'exploitation. La firme de Mountain View n'a en effet jamais lié l'O.S. à un smartphone bien particulier : elle a laissé les constructeurs s'en emparer, dont certains sont des acteurs de premier plan, à l'image de Samsung, HTC, Sony Ericsson, Motorola ou encore LG.

La stratégie d'Apple est complètement différente : iOS n'est destiné qu'aux seuls produits du groupe. Dès lors, impossible pour la firme de Cupertino de tenir la distance. Si le nombre de clients sous iOS progresse malgré tout, celui-ci augmente moins vite que celui des utilisateurs sous Android. Dans ces conditions, il n'est absolument pas surprenant de voir la part de marché relative d'Android surclasser cette d'iOS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés