Pour forcer les utilisateurs à migrer vers un navigateur web plus récent et pour permettre à son site d'évoluer sans contrainte, un cyber-marchand a eu une idée surprenante. Il impose une taxe supplémentaire à ceux utilisant Internet Explorer 7 pour faire leurs achats. Une mesure osée, qui pourrait faire fuir certains clients. Mais une décision résolument progressiste.

Tous les moyens sont bons pour inciter les internautes à utiliser un navigateur web de qualité. C’est du moins ce que semble penser le site de commerce en ligne Kogan, qui vient au passage de s’offrir une sacrée promotion. En effet, la boutique oblige désormais les utilisateurs d’Internet Explorer 7 à payer une taxe supplémentaire de 6,8 % à chaque achat.

La raison ? Les responsables de Kogan sont las de ne pouvoir développer leur site à leur guise. Une part non-négligeable de leur clientèle, environ 3 %, se sert encore d’Internet Explorer 7 pour naviguer sur la toile et passer des commandes sur le cyber-marchand. Le problème, c’est que cette version d’IE est obsolète et limite les perspectives de développement du site.

Kogan doit en effet s’assurer que son site reste compatible avec Internet Explorer 7 pour ne pas se priver d’une partie de sa clientèle. Or, Internet Explorer 7 n’est plus tout jeune. Sorti en octobre 2006, il va fêter sa sixième bougie l’automne prochain. Entretemps, Microsoft a publié deux autres versions de son navigateur et une troisième est en préparation. Celle-ci sortira au second semestre de cette année.

Le choix du montant de la taxe ne doit d’ailleurs rien au hasard. Kogan a simplement compté le nombre de mois séparant la sortie d’Internet Explorer 7 avec le mois actuel : 68. Chaque mois valant 0,1 %, il a ensuite fait une bête multiplication. Un calcul simple mais qui signifie aussi que le montant de la taxe va désormais augmenter. Elle atteindra 7,2 % lors de l’anniversaire des 6 ans de IE 7.

« J’étais constamment sur la brèche avec mon équipe web. La quantité de travail et les efforts nécessaires pour faire que notre site ait une apparence normale sur Internet Explorer 7 ont égalé le temps combiné pour la conception du site sous Chrome, Safari et Firefox« , a commenté le responsable du site, cité par la BBC. Il espère que la taxe poussera les internautes à se mettre à la page.

À moins que ces derniers ne désertent son site.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés