Samsung garde le cap. Malgré le nouveau recours d'Apple, cette fois contre le Galaxy S3, la société sud-coréenne entend toujours lancer son nouveau téléphone aux États-Unis à la fin du mois. Quitte à plaider sa cause devant les tribunaux.

Pas question de céder à la menace. Samsung a bien l’intention de commercialiser son dernier smartphone aux États-Unis à partir de la fin du mois de juin, malgré les manœuvres judiciaires d’Apple. La firme de Cupertino a en effet déposé un recours cette semaine pour demander l’interdiction commerciale du Galaxy S3. Selon Apple, ce téléphone enfreint plusieurs brevets lui appartenant.

Les brevets cités dans le recours de l’entreprise américaine concernent une interface de recherche unifiée et un mécanisme de traitement de données. Par ailleurs, le groupe estime avoir des doutes sur d’autres mécanismes, en particulier le déverrouillage du téléphone par glissé du doigt et la saisie semi-automatique. Pour toutes ces raisons, Apple veut empêcher la vente du Galaxy S3 aux USA.

Des menaces qui n’ont pour l’instant pas remis en cause le calendrier de Samsung. Le géant sud-coréen de l’électronique compte toujours lancer son nouveau mobile à la fin du mois, jugeant les allégations de son rival « infondées« . « Nous les contesterons vigoureusement et ferons la démonstration devant le tribunal que le Galaxy S3 est innovant et unique« .

Héritier du Galaxy S2, le nouveau smartphone de Samsung dispose d’un écran HD Super Amoled de 4,8 pouces (720×1280 pixels) et embarque un processeur à quatre c

?urs Exynos 4412 cadencé à 1,2 GHz. Un capteur photo de 8 millions de pixels et doté d’un flash LED est également de la partie, tout comme la webcam frontale de 1,2 mégapixels. L’espace de stockage est de 16, 32 ou 64 Go.

C’est Android 4, le dernier système d’exploitation mobile de Google, qui sera chargé d’animer l’ensemble.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés