Sony a décidé de rappeler les quelques quatre millions de CD qu'elle a commercialisé avec la technologie DRM XCP de son partenaire First4Internet. Mais l'opération, qui devrait lui coûter environ 4 millions de dollars, ne suffit pas à éteindre les flammes. Deux nouvelles plaintes ont été déposées cette semaine.

La première plainte est très symbolique de la gravité de la situation pour Sony BMG. Elle a été déposée hier par l’état du Texas au nom de l’ensemble de ses habitants. Greg Abbott, l’avocat général de l’état du sud, dénonce à travers sa plainte le fait que Sony se soit « engagé dans une dissimulation et une tromperie frauduleuses contre des consommateurs en cachant des fichiers secrets sur leur ordinateur« . Pour soutenir sa plainte, le procureur s’en remet à une loi texanne contre les spywares, édictée en début d’année (le Consumer Protection Against Computer Spyware Act). Abott demande des amendes de 100.000 $ par infraction constatée. Selon la liste finalement dévoilée par Sony, 52 albums seraient concernés, notamment des titres de Céline Dion, Louis Armstrong, Ray Charles ou encore Frank Sinatra.

Moins surprenant puisqu’elle le laissait entendre dans une lettre ouverte adressée la semaine dernière, l’Electronic Frontier Foundation (EFF) a officialisé hier le dépôt d’une class action à l’encontre de la maison de disques. L’association qui défend les droits du public sur les nouveaux média vise non pas seulement la protection XCP, mais aussi le logiciel MediaMax de SunnComm, « inclus sur plus de 24 millions de CD« . Le logiciel de protection défendu par Sony « installe des fichiers sur les ordinateurs des utilisateurs même s’ils cliquent « non » sur l’accord de licence (EULA) » qui est affiché à l’insertion du CD, s’insurge l’EFF. « Pire, des chercheurs en sécurité ont récemment déterminé que le désinstalleur de SunComm crée des risques de sécurité significatifs pour les utilisateurs, tout comme le faisait le déinstalleur de XCP« .

Mais Sony fait tout pour ignorer le problème SunComm, qui affecte dix fois plus de CD que XCP. Nos confrères de p2pnet.net rapportent par ailleurs que, toujours dans la journée d’hier, MediaMax a annoncé la nomination d’un nouveau directeur. Il s’agit de Kevin Clement, qui n’était autre que le responsable des nouvelles technologies… chez Sony BMG. Clement recevra 250.000 $ par an pour ce nouveau poste, en plus de très nombreux avantages en primes et parts sociales.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés