Deezer inaugure son service de streaming au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. La plate-forme de streaming de musique continue son développement mondial et devrait avoir conquis 200 pays d'ici cet été.

Deezer poursuit son expansion à l’international. Après s’être propagé à l’ensemble de l’Europe, le service français d’écoute de musique en streaming concentre ses efforts sur les autres continents. Et aujourd’hui, trois nouveaux pays peuvent accéder à Deezer, annonce la plate-forme dans un communiqué. Il s’agit du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Né en France, Deezer a l’ambition d’être présent dans la quasi-totalité des pays du monde d’ici cet été, sauf aux États-Unis ou au Japon. L’entreprise estime qu’il est préférable de se faire d’abord une place dans les pays où le marché musical est moins développé que dans ces deux pays. Il est en effet très compliqué pour un nouveau venu de percer dans un marché qui est déjà très compétitif.

Pour convaincre de nouveaux auditeurs de venir sur Deezer, ce dernier pourra miser sur son partenariat avec Facebook. « Avec Deezer, il suffit de s’identifier avec Facebook Connect pour ouvrir un compte lié et de quelques secondes pour l’écouter » avait commenté Alex Dauchez, directeur général de la plate-forme musicale. Ça tombe bien, les internautes canadiens, australiens et néo-zélandais sont très présents sur Facebook.

Si les prix ne sont pas précisés dans le communiqué de Deezer, il est extrêmement probable que les formules prévues pour le Canada, la Nouvelle-Zélande et l’Australie s’alignent sur celles déjà en vigueur dans les autres pays. Il est également possible de profiter de Deezer gratuitement, grâce à l’offre de base qui donne accès à 15 millions de titres mais qui comporte certaines limitations (5 heures d’écoute).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés