La Fondation pour l'Innovation Politique a mis en ligne un simulateur de second tour très bien réalisé, qui permet de projeter toutes les hypothèses pour prédire les scores du 6 mai prochain. Sauf incroyable retournement de tendance, la victoire de François Hollande semble assurée.

Si François Hollande est arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 28,63 des voix contre 27,18 % pour Nicolas Sarkozy, le score élevé de Marine Le Pen (17,90 %) et le score moins élevé que prévu de Jean-Luc Mélenchon (11,11 %) sèment le trouble dans la perspective du second tour. Largement vainqueur dans les sondages de deuxième tour réalisés avant dimanche, le candidat socialiste a-t-il l’assurance de l’emporter ?

Auparavant, seuls les instituts de sondage, les chercheurs en sciences-politiques et les experts des différents partis disposaient des outils permettant de calculer simplement les hypothèses de reports de voix, pour projeter des pronostiques de deuxième tour. Mais Internet étant ce qu’il est, ces outils sont désormais à la disposition de tous.

La Fondation pour l’Innovation Politique (Fondapol), un think-thank « libéral, progressiste et européen« , a mis en ligne un excellent simulateur de reports de voix, qui permet de tester toutes les hypothèses possibles. Pour chaque candidat, il faut inscrire le % de reports attendus vers François Hollande, Nicolas Sarkozy, ou vers l’abstention.

Si l’on se base sur le sondage TNS-Sofres (.pdf) du 20 avril, qui prévoit un report à égalité entre les trois blocs pour François Bayrou, de 40 % seulement en faveur de Nicolas Sarkozy pour les électeurs de Marine Le Pen, et de 82 % en faveur de François Hollande pour ceux de Jean-Luc Mélenchon, le candidat socialiste l’emporterait très largement à plus de 55 % des voix. Il faudrait un report beaucoup plus massif des voix du Front National et du MoDem vers le président sortant pour qu’il renverse la tendance.

Notons que dans ce sondage, TNS-Sofres plaçait Marine Le Pen à 17 % d’intention de vote, ce qui est très proche de son score final. De quoi crédibiliser ces projections ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés