Selon une étude réalisée aux Etats-Unis, 83 % des internautes américains citent Google comme leur moteur de recherche favori. Mais ils sont aussi une grand majorité à trouver inacceptable qu'un moteur de recherche conserve l'historique de leurs requêtes pour affiner les résultats futurs. Alors que c'est précisément ce que fait Google.

S’il fallait choisir entre la protection de votre privée et la qualité du service qui vous est offert, que choisiriez-vous ? L’institut Pew Internet & American Life Project a publié une étude très intéressante sur le rapport des Américains aux moteurs de recherche, réalisée d’après un sondage opéré en janvier et février 2012 auprès de 2 253 adultes. Les résultats sont sans doute très proches de ceux que l’on aurait obtenu en interrogeant des internautes européens.

En effet, ils montrent que 73 % des sondés assurent qu’ils seraient en désaccord « avec un moteur de recherche qui garde trace de vos recherches et qui utilise cette information pour personnaliser les résultats de recherche futurs parce que vous estimez que c’est une violation de la vie privée« .

65 % disent que « c’est une mauvaise chose si un moteur de recherche collecte des informations sur vos recherches et les utilise ensuite pour ordonner vos futurs résultats de recherche, parce que ça pourrait limiter les informations que vous trouvez en ligne et les résultats de recherche que vous voyez« .

Néanmoins, lorsqu’on leur demande de citer leur moteur de recherche favori, 83 % des sondés citent Google, très loin devant les 6 % de Yahoo (en 2004, les scores respectifs étaient de 47 % et 26 %). Or Google fait justement tout ce que la majorité des personnes interrogées estiment inacceptables pour un moteur de recherche.

Depuis le 1er mars, et au mépris de l’oppositions des autorités, le moteur de recherche a même mis en place sa nouvelle politique de vie privée (faut-il encore lui donner ce nom ?), qui prévoit de fusionner dans un même profil tout ce que Google glane d’informations sur un même internaute, à travers ses recherches, les vidéos qu’il regarde sur YouTube, les livres qu’il lit sur Google Books, les applications qu’il télécharge sur Google Play (anciennement Android Market), les e-mails qu’il reçoit ou qu’il envoie sur Gmail, etc., On fait difficilement plus intrusif pour la vie privée.

Mais même s’ils estiment que ces atteintes sont inacceptables lorsqu’on les questionne, les sondés les jugent acceptables dans les faits lorsqu’ils y sont confrontés. Parce que le service rendu prime sur la violation de leur vie privée. 91 % des utilisateurs de moteurs de recherche disent qu’ils trouvent presque toujours l’information qu’ils cherchaient, et 66 % estiment que les résultats sont neutres.

Autre paradoxe : 73 % des sondés estiment que les résultats sont précis et dignes de confiance, et seuls 34 % des utilisateurs déclarent avoir « trouvé qu’une information critique était absente des résultats de recherche« . Mais comment savoir qu’une information manque lorsque l’on fait tant confiance à son moteur de recherche ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés