Apple pourrait présenter son nouvel iPad dès le 7 mars prochain. Outre un écran Retina Display (déjà présent sur iPhone) et un processeur plus puissant, la tablette pourrait également disposer d'une puce LTE, une norme de téléphonie mobile pouvant atteindre les 300 Mbit/s. Mais le déploiement de cette technologie proche de la 4G a pris du retard en France où on ne pourrait donc pas profiter pleinement de cet appareil, ni des autres terminaux qui en sont équipés.

Alors que nous relayions les rumeurs d’une présentation le 7 mars, le très sérieux Wall Street Journal affirme disposer d’informations supplémentaires sur les caractéristiques techniques de l’iPad 3 d’Apple. Certains observateurs tablaient déjà sur un écran Retina Display (comme sur l’iPhone 4 et 4S) et sur un processeur A6 quadcore. Le journal annonce que la tablette disposera également d’une puce LTE.

« Le LTE est l’évolution la plus récente parmi les normes de téléphonie mobile » explique Wikipedia. « Il est proche de la 4G mais ne satisfait pas encore toutes les spécifications imposées pour cette nouvelle norme, notamment en termes de bande passante et de débits utilisables« . En effet, le LTE permet d’obtenir un débit théorique descendant de 300 Mbit/s alors que la 4G pourra atteindre le Gigabit/s.

Cependant, le LTE est très proche de la 4G et ils utilisent les mêmes bandes de fréquences. Certains qualifient même le LTE de « 3,9G » puisqu’il peut être considéré comme une transition. Les régulateurs ont donc attribué des fréquences 4G aux opérateurs qui feront progressivement évoluer leurs infrastructures quand la technologie le permettra, jusqu’à atteindre les débits maximum.

« Verizon Communications Inc. et AT&T Inc. vendront une version du futur iPad équipée de la toute dernière génération de puces sans-fil » ajoute le Wall Street Journal. Les deux opérateurs américains ont un réseau LTE couvrant déjà près de 200 millions de personnes. Les grandes villes sont particulièrement bien desservies à en croire ces cartes de PCMag. Le journal explique également que l’iPad 3 pourrait utiliser un réseau 3G en cas de non disponibilité du LTE.

En France, les opérateurs sont à la traine. Les bandes 4G 800 MHz et 2600 MHz n’ont été attribuées à Bouygues Telecom, SFR, Orange et Free (ce dernier n’ayant obtenu que des fréquences de la deuxième catégorie) qu’à la fin de l’année 2011. Même si plusieurs réseaux expérimentaux avaient déjà été montés, et ce dès 2009, aucune offre commerciale ne propose de LTE pour le moment.

Les constructeurs espèrent pouvoir commercialiser leurs premiers modèles dans notre pays au deuxième semestre de l’année, à l’image d’Huawei qui s’est confié à Silicon.fr. LG parie lui aussi sur 2012, soit deux ans après les Etats-Unis, le Japon, la Finlande ou l’Allemagne. Mais, de son côté, Orange avait annoncé ne pouvoir desservir que certaines grandes villes françaises « courant 2013« .

Nous devrons donc probablement patienter avant de pouvoir protifer pleinement de ce nouvel iPad et des autres terminaux équipés de cette technologie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés